Catégoriela Musique

Idir n’est plus: 3 mai

I

Voilà. Cette chanson, c’est, ça a toujours été, ça restera toujours ma préférée. Et dans cette interprétation originale de 1979, avec la flûte. C’est une chanson qui raconte nos pères, nos mères, nos familles de l’autre côté. De l’autre côté de quoi, en fait. On est quelques millions à nous débattre en nous sans trop savoir quelle réponse y apporter, alors le texte fait mal, très mal. Des deux...

Message Personnel: 17 avril

M

This is in my humble opinion the most beautiful French love song, sung by Françoise Hardy in 1973. Actually, a real story… The English version was number 1 in the UK, but the lyrics were somehow different. I enclose a quick translation, you will have the meaning without some of the subtle nuances of course, but listening to this song I am sure you will understand how beautiful it is. On the...

J’ai pas peur: 2 avril 2020

J

Tôkyô. Ou plutôt Azamino, ville de Yokohama, département de Kanagawa, à côté de Tôkyô. En fond, une ambulance passe. Depuis quelques jours, c’est comme un ballet d’ambulances. Hier, on n’a reporté « que » 66 nouveaux cas pour Tôkyô. On en attendait plus, les médias ont soufflé et on a pu oublier qu’il y a une semaine ce n’était « que » 10 ou quinze personnes chaque jour. Il n’y a que 100 lits...

Back to Black

B

Au point de départ, chez moi, à la base et sur mes solides fondations, il y a le noir, le blanc, il y a le contraste d’où jaillit la lumière, il y a l’angle tranchant, brutal.

À Julien

À

J’ai de plus en plus de mal avec le fait de vivre au Japon. Vraiment. Il y aurait beaucoup à dire sur le pays lui-même et je pense que dans les semaines et mois à venir je vous confirai le bilan de cette expérience qui m’a profondément transformé, m’a beaucoup appris sur moi-même et sur le monde, m’a aussi beaucoup ouvert, mais qui m’a également guéri de cet « ailleurs » qui sommeillait en moi...

Scott Ross, mort du SIDA et poète oublié

S

Ce devait être en 1986 et ce jour là France-Musique retransmettait Les variations Goldberg de Jean-Sébastien Bach. L’interprète, je ne le connaissais que de nom. L’œuvre, on m’en avait parlé, interprétée par un mathématicien jouant du piano pour résoudre ses équations, une espèce de star vénérée pour une raison qui le dépasse complètement et dont je n’ai jamais percé le mystère tant son...

Mémoire pédé sur un air de YMO…

M

Et un jour, j’ai entendu cette musique, cette musique que tu ne peux pas comprendre, tu n’es pas pédé, ou pour toi il n’y a jamais eu de loi homophobe parce qu’on s’est bagarré pour les faire abroger, et parce que pour toi, tout te semble acquis.

L’Ami Sheller

L

…lui, tout petit au devant, tout fragile et incroyablement puissant à la fois dès qu’il se mettait à chanter, et puis seul au piano, et qui s’envole comme j’avais vu le faire derrière son clavecin Gustav Leonhard interprétant Couperin un après-midi à Versailles…

MBC | Abonnez-vous!

MBC | Social

MBC | Ce Mois

MBC | Derniers Billets de Blog

MBC | Archives

MBC | Instagram

Error validating access token: The session has been invalidated because the user changed their password or Facebook has changed the session for security reasons.