Week-end en vue!

W

Gare de Tama-Plaza, cet après-midi. Le candidat du Parti Démocrate, en très grande forme. Ses militants, heureux. Plus loin, le candidat de droite PLD, faisait triste mine. c’est bien fait… Parfum de 1981 au pays du Soleil Levant…
Bonne chance!

École, samedi matin. Autour de moi le bruit du week-end, qui me rappelle NOVA. Heureux de trouver les commentaires de n., hier soir. La réalité de l’enseignement du français est assez malheureuse. En fait, et cela fera la réelle différence avec l’enseignement de l’anglais où on peut cumuler les heures ici et là avec un salaire correct à l’arrivée, quand on enseigne le français, on a plutôt intérêt à avoir un réel intérêt dans le pays sous peine de réelle dépression nerveuse… n. a une certaine chance : il habite le Kansai, vers Kyôto. À Tôkyô, c’est plus difficile à certains égards, mais cela a aussi des avantages : il y a du travail, et la ville a tout de même certains aspects véritablement fascinants.
Aujourd’hui, grand beau temps mais cela ne va pas durer car non seulement nous avons une perturbation qui arrive cet après-midi,mais aussi le typhon numéro 11, et nous fonce droit dessus. Les charmes du Japon.
Mon ex-camarade de section Montesquieu et ami Manuel, qui habite depuis plusieurs années à Dublin en Irlande, prépare activement son premier séjour au Japon. Il a compris ce que peu de gens veulent comprendre : il ne faut pas sacrifier Kyôto. Il visitera également la région de Nagano, les Alpes Japonaises, et visitera donc le Château de Matsumoto. Il restera 3 jours à Kyôto, ce qui est peu mais très correct quand même. Il a raccourci son séjour à Tôkyô à 5 jours… 12 jours, ça passe très vite… Il compte faire une halte à Nagoya :ça, je n’aurais pas fait car Nagoya ne m’intéresse pas (je vais lui écrire à ce sujet). Nagoya, c’est d’abord la ville de Toyota… Je trouve amusant qu’il visite le Japon. Ça fait longtemps que je n’ai pas revu quelqu’un que je connais…


Ce soir, avec Jun, nous sommes allés manger des soba (nouilles de sarrasin) vers Ochanomizu. Ici, soba no yu, l’eau des soba, que l’on verse dans la sauce avant de la boire. Délicieux.
J’ai installé Snow Leopard. Oui, on sent la différence. On sent qu’il « réagit ». Ce n’est pas psychologique. Il s’allume plus rapidement, s’éteint quasi instantanément. Mail surtout s’ouvre de suite malgré les 400 mails stockés et les 5 messageries synchronisées. IPhoto, malgré plus de 45000 photos stockées sur un disque externe, s’ouvre plus rapidement ; je n’ai toutefois pas essayé les retouches, mais la vitesse –et surtout d’abord la réactivité- semble avoir vraiment été amélioré. Bref, je suis content. Et avec mes points, il ne m’a coûté que 1800 Yens, soit environ 14 Euros. Avec la mémoire que je lui ai rajouté dimanche dernier, je suis tranquille pour un moment.
Je suis à l’école, c’est l’après-midi. C’est intéressant, écrire à mon bureau en attendant mes étudiants. Dehors, il fait très chaud. Je suis sorti quelques minutes m’acheter des sushi au conbini en bas, la chaleur était éprouvante car il y a du soleil. On ne dirait pas qu’un typhon arrive…
J’ai appelé Jun tout à l’heure. Je le retrouve à Tôkyô (bref, la gare, devant Daimaru). J’espère que nous pourrons nous promener un peu car demain, je ne sais pas si nous le pourrons.
Train, maintenant. J’en ai pour une trentaine de minutes. La chaleur a baissé assez nettement. Avec le dernier étudiant, conversation sur les élections, le système électoral, les partis politiques…Je trouve cet événement de plus en plus intéressant. Il semble que la participation soit particulièrement élevée et que la victoire du PDJ soit proportionnellement élevée. Ce midi, au conbini, le vendeur m’a dit « thank you » avec un grand sourire. Un voisin de l’école, un type d’une trentaine d’année à l’allure vaguement patibulaire, genre Gokusen, m’a souri alors qu’il fumait sa clope. J’ai trouvé ça sympa, moi, je mangeais tranquillement. En Europe, on a l’habitude de faire la fête désormais, lors des élections. Y aura-t’il une fête ? Mon dernier étudiant, lui, m’a dit qu’il ne le souhaitait pas : les élections, c’est le début du travail, bref, on ne fait pas la fête. L’idée se tient. À la TV, les pétasses décolorées en décolleté plongeant qui mangent des sobas en disant que c’est bon (oishii) vont elles toutes retourner le bout de tissus imprimé qui leur sert de robe et passer « à gauche » ? Les Japonais sont tellement conformistes que ce serait bien possible. En tout cas, beaucoup de Japonais regrettent Koizumi. Plus que sa politique, il me semble que c’est le leadership qui leur manque. Le sentiment d’être gouverné et non pas, comme c’est visiblement le cas, le sentiment d’être laissé à l’abandon par une caste qui n’a rien à faire d’eux. Ce que peu voient est que le but de Koizumi était la privatisation de la poste. Sitôt menée à bien, il est parti…
Crevé, je vais faire la sieste jusque ma correspondance.
Madjid

À propos de moi

Madjid Ben Chikh
Madjid Ben Chikh

Madjid Ben Chikh, auteur, bloggueur. A Tokyo depuis 2006.
Ce Blog, journal d'un solitaire sociable et moderne de Paris et Londres à Tokyo, depuis aout 2004.

Commentez

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

MBC | Abonnez-vous!

MBC | Social

MBC | Archives

MBC | Ce Mois

MBC | Derniers billets

MBC | Instagram