“Week-end” de mercredi/jeudi pluvieux

&

Temps un peu frais mais surtout pluvieux sur Tôkyô. Quelques améliorations en vue, surtout du côté des températures. Je pense qu’aujourd’hui est la pire journée à venir : on m’avait mis en garde : février est froid à Tôkyô. C’est pas grave, ce peut être un moment pour me reposer et penser un peu à moi. C’est bien, penser à soi, vous ne trouvez pas?
J’ai envie de ne rien faire. Hier soir, j’ai envoyé un long mail a mes amis Freddie, Nicolas, Alain, Stephane et Tarikavalli. A Tarika qui se plaignait la semaine dernière de ne pas recevoir trop de mes nouvelles j’avais déjà écrit très longuement. J’apprends à vivre avec la distance qui me sépare d’eux. Aucun manque : un mois (nous sommes en mars), c’est si vite passé, et il me sont arrivés déjà tant de nouvelles choses… Imaginez un peu, dans ma tête, c’est en même temps comme si j’avais quitté la France hier et comme si j’étais ici depuis des siècles… Il y a 3 semaines, je finissais de vider mon studio, mon frère passait à la maison et je filais chez Atomicdog car déjà je n’habitais plus à Bonne Nouvelle. Il y a eu le lundi, il y eu le mardi. Roissy avec Alain, Nicolas et Atomicdog. Je n’ai pu revoir Tarika, alors en déplacement en Allemagne, mais j’ai pu revoir Freddie une dernière fois le lundi après-midi et le soir je retrouvais Carlos et TB à qui je remettais mon stock gigantesque de doramas… Comme le temps passe…
Je suis arrivé à Tôkyô le 8, ça a été 12 jours de vacances, il y a eu ma “rentrée”, c’était il y a 10 jours… Waouw… Je sens que déjà je m’emmèle dans les dates, j’ai envie d’écrire que je suis arrivé le 3 ! D’ailleurs, j’ai déjà failli écrire “3 octobre”… Un peu comme si j’étais ici comme dans une suite de ce long séjour à Kyôto il y a un an et demi… Il y a peut être de ça, ou alors ne fais-je finalement que commencer l’entrée dans une nouvelle étape à la fin de mon travail chez BNP Paribas… ? Un peu des deux, certainement.

Nagata Hisayasu s’excuse hier devant les journalistes. J’ai cru comprendre qu’il serait en fait désormais hospitalisé pour dépression nerveuse… photo Asahi Shinbun

Le Japon… Tout d’abord, je ne peux qu’être énervé par les derniers évènements politiques. L’autre tétard de Nagata Hisayasu du Minshuto qui accuse Tanaka de corruption active avec un mail bidon, franchement, ça frise la crétinerie à un point… ou alors, il y a vraiment eu un mail compromettant, mais des pressions habiles ont conduit Takeda à se dédire finalement, auquel cas c’est tout aussi crétin car il aurait du immédiatement livrer les noms compromis par le mail… Ridicule. En 2 mois, le Jiminto, parti au pouvoir, est plus ou moins impliqué dans deux scandales majeurs, fondamentaux, l’un pour des permis de construire peu scrupuleux en matière de norme anti-sismiques et l’autre surtout (Livedoor) qui a touché le patron montré en exemple par ledit Jiminto durant la dernière campagne… et c’est le Minshuto qui se retrouve dans le box des accusés ! Mon père avait le même jugement que Mitterrand au sujet des socialistes : ce sont des crétins !!!
L’affaire : il y a 15 jours, en pleine assemblée, Nagata exhibe un mail “prouvant” que le Jiminto avait reçu 300 millions de Yen de Takafumi Horie, ancien PDG de la société Livedoor aujourd’hui en prison pour escroquerie, falsification de bilan et création de sociétés fictives dans le but de manipuler les cours de bourse. A noter que la révélation à la presse du scandale Livedood a fait s’écrouler la bourse japonaise il y a un mois tant le scandale est important et implique de personnalités.

les excuses : humiliant… photo Mainichi yomiuri shinbun

Des crétins finis !!! Mais quelle idée, aller foutre le bordel au sujet d’un mail, accuser la droite de corruption généralisee, brandir un mail dans l’hémicycle pour finir lamentablement la semaine d’après par s’excuser en direct, à la japonaise bien sûr, devant les caméras de télévision. Des nuls ! Ca me révolte vraiment : soit il y avait preuve et il fallait les donner de suite avant de recevoir, par exemple, un courrier blindé de photos obsènes (spécialité de la vie politique et économique nippone); soit franchement, il faut excuser le “pauvre” Nagata et le renvoyer dans sa province cultiver les bonzai… Le pire est que maintenant non seulement le Minshuto s’est excusé, mais en plus cela ne satisfait pas la droite ! Ces gens qui autorisent dans le grand Tôkyô que l’on puisse construire des immeubles de 15 étages dont le mètre cube de béton pèse le tiers du poids nécessaire pour résister à un tremblement de terre de force 7.5, qui ont batit au cours des 50 dernières années des alliances connues et avérées avec le grand banditisme, qui vénèrent des criminels de guerre de classe A condamnés au tribunal de Tôkyô en 1946, ces gens qui ont lors de la dernière campagne électorale montré en exemple un gars qui a créé des sociétés écrans qui géraient d’autres sociétés écrans pour racheter les titres que d’autres sociétés écrans se vendaient les unes les autres afin de faire monter les cours et empocher les différences à chaque fois, ces gens en veulent plus du Minshuto. Sont pas bêtes au Jiminto ! Il leur faut des têtes. Je trouve remarquable le silence de Naoto Kan à ce sujet. Naoto Kan est le créateur/ fondateur du Minshuto. Il a été évincé il y a 6 mois par les jeunes loups du parti, menés par Maehara Seiji, que je classerais “centre-centre gauche” si vous voyez ce que je veux dire. Naoto Kan vient de la gauche syndicale, je le rangerais donc lui dans la famille du travaillisme, c’est à dire des gens issus des associations, des syndicats et qui viennent à la politique pour faire avancer leurs revendications. Il a été ministre de la santé, apprécié pour sa gestion du problème su sang contaminé (eh oui, au Japon aussi…), quand la gauche a dirigé le Japon en grande coalition vers 1995. La droite l’a dégommé en prouvant que quand il était ministre, il ne s’est pas acquité de ses cotisations sociales. Malgré le fait que la presse ait révélé alors que 80% des politiques Japonais ne paient pas leurs cotisations, que Kan était peut être le plus vertueux, 9 mois seulement quand d’autres affichaient des années et des années, Kan a démissionné de son poste de leader du Minshuto arguant qu’il ignorait ne pas avoir payé ses cotisations mais qu’il en tirait les conséquences. Chapeau bas. Koizumi a sacrifié pour la forme un de ses ministres “mauvais payeurs” qu’il s’est empressé de recaser ailleurs par la suite…

Nagata s’excuse. Au premier plan, Maehara Seiji. Photo Kyodo news

Oui, donc je suis admiratif devant le flegme de Naoto Kan. Il a je pense bien compris que si la droite a la peau de Nagata ET de l’actuel chef Maehara, le parti va se déchirer pour la succession entre tendances rivales et ce sera la fin de ce parti qui est une fusion récente de 7 organisations différentes et que les déboires électoraux récents n’empêchent pas d’être une formation montante qui menace vraiment la droite japonaise. Je pense que, comme moi, Naoto Kan doit être révolté par cette histoire de mail à 2 balles… Mais qu’il faut faire le dos rond, attendre que ça se passe, surtout ne pas dégommer Maehara Seiji. Un leader affaibli vaut mieux que pas de leader du tout… Révolté !

Bon, je vous laisse à vos volailles grippées et je passe à autre chose.
De Tôkyô,
Suppaiku

À propos de moi

Madjid Ben Chikh
Madjid Ben Chikh

Madjid Ben Chikh, auteur, bloggueur. A Tokyo depuis 2006.
Ce Blog, journal d'un solitaire sociable et moderne de Paris et Londres à Tokyo, depuis aout 2004.

commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • C'est un plaisir de savoir que tu realise enfin. Ici, ton absence ne se compte en mois mais en jour ou en semaine selon tes post sur ton blog. Je n'ai pas l'impression d'une grance distance car tous ces messages restent un lien avec toi. Ce qui manque c'est : nos conversations telephoniques & le contact physique. Quand tu dis que tu sort de tes cours avec la banane, je t'imagine bien rayonnant.

  • Tu ne te trompes pas, Mulgon ! Je sors avec un sourire bien large, comme si je me bidonnais. Mais je me bidonne pas. Je pense que ça doit donner confiance aux étudiants, un professeur souriant, visiblement content.
    Concernant la distance, ça me fait exactement la même chose : je ne me sens pas si loin de vous, finalement. Il y a une semaine, on a fait une conversation avec des amis sur Skype : on est même drôlement proche, désormais, avec la technique.
    Ne vous privez pas de commentez, j’adore ça.
    Et merci Mulgon pour les idées de customisation du blog : la carte de localisation me laisse pantois !

  • Eh suppaiku, t’as un lecteur depuis le “truc au milieu” entre san francisco et new york !!!! T’imagines sa solitude ???

    Bises

  • Je ne pensais pas du tout à banane = bidonnage mais à banane = heureux d'apporter quelque chose à quelqu'un qui l'apprécie & qui vous rend la pareille. C’est aussi ça la joie d’un professeur. Le respect & la gratitude envers l’enseignant est sûrement encore vrai dans les pays asiatiques car en France on veut plutôt le planter avec son cran d’arrêt. Dommage.
    Concernant les commentaires. Je trouve étonnant vu le nombre de visite qu’il y en ai pas plus. Je le lie à ma propre expérience. J’ai commencé à faire un site de généalogie en 1999. J’avais dans les 2 premières année 200 visiteurs par mois & environs 3 messages par semaine. Or maintenant avec le boom des connections Internet grâce le haut débit, mon site est à 200 visites par jour mais je suis à 3 messages par mois dont beaucoup hors propos. Peut être le fait que les internautes se contentent de consommer sans participer.
    Pour la carte, c’est effectivement sympa. Merci pour ta visite. J’ai maintenant mon petit point au Japon.

MBC | Abonnez-vous!

MBC | Social

MBC | Archives

MBC | Ce Mois

MBC | Derniers billets

MBC | Instagram