Un dimanche a Tokyo

U

J’aime bien. Je pense que desormais, je vais cesser de dire que c’est mon nouvel appareil. Dehors, il fait tres beau, et cela dure depuis des semaines, le tout intercale, ici ou la d’un ou deux jours gris, voir pluvieux. Mais l’impression dominante reste le beau temps. Froid, sec, beau. Enfin, je dis froid… la semaine derniere, nous avons frole les vingt degres. Jeudi. C’etait assez drole car dans l’ancienne categorisation des (multiples) saisons (japonaises), jeudi, c’etait Daikan, le grand froid. Bref, traditionnellement, le jour, ou en tout cas, le moment le plus froid de l’annee. C’est rate.

Les semaines se suivent sans meme que je puisse vraiment voir le temps passer, mais je pense que ca va un peu se calmer. Et merci bien, aujourd’hui, je n’ai pas de lecon particuliere, donc j’ai une journee entiere pour ne penser qu’a moi. Ce n’est pas que je n’aime pas mes week-ends, mais cela fait plus d’un mois que je n’ai pas eu une journee entiere tout seul. Quand on travaille dans un bureau, en fait, on est tout seul, et pour ma part, quand je suis en train de travailler, mon esprit se livre a son exercice favori, penser. Qu’importe si le sujet est impose. Je pense. Mais enseigner, ca ne laisse pas une seconde le temps de penser, c’est le contraire, c’est du temps de parler, c’est du temps de se concentrer, il faut penser pour quelqu’un d’autre, pas pour soi. C’est fatigant au plus haut point, particulierement dans mom genre d’ecole. J’en ai ras-le-bol. Je me suis fait une raison, mais ce n’est pas possible que je me contente de cette situation.
Enfin, aujourd’hui, je peux reellement me reposer, ralentir la machine, ecrire ce post, regarder les photos que j’ai prises ce week end, le juger.

Mon appareil est tres loin d’etre du genre facile, meme si je trouve absolument ridicule les commentaires que j’ai pu lire a son sujet dans certaines revues du web. J’en ai lu toutefois de plus elogieuses car le critique ne comparait pas son reve (un compact ultra facile avec une cellule d’appareil professionnel), avec l’appareil lui-meme. La plus realiste, et c’est ainsi que je “ressens” mon joujou, parlait d’un retour aux sources de la photo. Le seul vrai defaut est definitivement l’ecran, mais a ce que j’ai vu, le Pen-e1 et le GF1 ont exactement le meme probleme et il faut donc rajouter 20,000 yens pour le viseur optionnel (sur le mien aussi).
Je reste toutefois scotche par l’incroyable precision des photos, comme vous pouvez voir sur la photo jointe, prise sans trepied a 1/25e / 200 ISO/ f:4. Pour sur, avec pied et 100 voir 50 ISO, ce serait encore plus detaille… Hier, avec Jun, je me suis amuse a zoomer. 200%, 300%, 400%, etc.
Le fond, c’est un agrandissement 400%. J’ai mis en bas a droite, le rapport 100%, et en haut a droite, le detail tel qu’il s’insere dans la photo. C’est la premiere fois que je vois un resultat aussi propre, tant en terme d’optique, de couleur (bois et bronze), de matiere (rouille) et de proprete des pixels. Il n’y a pas de bruit.
En fait, c’est hallucinant, les infos qu’il peut y avoir sur une photographie. Je peux vous assurer qu’au meme exercice, mon Lumix etait perdant d’avance des 200%. Je me souviens une vois, avoir regarde des feuilles a 200%, et m’etre appercu de tout le “bruit”, du peu de details. Hier, j’ai ete assez surpris du resultat! Excusez ma naivete sur la question, mais autant je connaissais bien l’argentique, autant le digital est pour moi une terre inconnue, bien qu’utilisateur depuis longtemps. Je considere donc cet appareil comme un outil de formation (manuel, a priorite ou automatique, mise au point, etc…) faisant de belles photos de qualite professionelle. Pour 34000 yens, et en attendant de pouvoir acheter un appareil a objectifs interchangeables (et qui ne sera vraissemblablement pas un reflex, je les trouve definitivement laids et trop encombrants, mais plutot un des 4/3 qui commencent a sortir). Allez, j’arrete la pour cette histoire d’appareil. J’ai parfois un cote geek qui prend le dessus, c’est insupportable…

La vieille femme se frottait les mains, soufflait dessus. Il fait si froid… Par moment, je nous deteste vraiment.
Lors de ma promenade, hier, j’ai ete frappe par le nombre grandissant de pauvres a la rue. La legende du SDF Japonais vivant dans sa tante bleue qui enchante les touristes -” ils sont propres”-, les architectes -“ils reinventent l’habitat”- et les politiciens nationalistes Japonais -“chez nous il n’y a pas de clochards”-, est tristement niee par la realite d’une pauvrete qui s’etend de plus en plus pret des zones de passage : on a croise 2 clochards dans la gare de Tokyo, dont une que je n’y avais jamais vu, peut-etre 70 ans. Elle avait froid aux mains, un petit bout de bonne femme un peu forte, les cheveux blancs. J’ai pense a ma mere, le meme age, un peu la meme corpulence, et j’ai hait nos societes qui donnent des lecons de morale “democratique”, “republicaine” et de “valeurs”, et qui generent tant de misere pour celles et ceux qui ont deja eu a trimer toute leur vie. Cette femme a vecu les bombardemets americains au napalm a 10 ans, elle doit finir sa vie comme une vieille poubelle dont on n’a plus l’utilite. Qu’on me permette juste de penser qu’il est tout a fait valide de juger de la moralite d’une societe a la place que l’on accorde a ses enfants et a ses anciens. Ca m’a fait mal au coeur, la voir se frotter les mains. Il faisait si froid… On en a croise un vers Nihonbashi, il ramassait des megots, et marchait avec des especes de chaussettes. Il devait bien avoir 80 ans. Tout voute. Assez sale. On en a croise deux dans leurs boites de cartons. On en a croise un (dans le blog photo), accroupi dans la position la plus simple du desespoir. J’en croise maintenant de plus en plus dans le metro, et certains ne sentent pas bon. Memes causes, memes effets. Ici, la crise frappe tres fort, et le systeme d’assistance est tres mal fait joue veritablement le role de declasseur social. Allocations chomage ? 6 mois!
Seule solution ? Un baito! Mal paye et sans protection sociale. Beaucoup de divorces en decoulent. Depuis 10 ans, le nombre de travailleurs pauvres a explose, et ceux-ci vivent dans leurs voitures, Cadres declasses, ouvriers licencies. Avec la tres dure recession de l’an dernier, un plongeon de plus de 6%-, l’interim qui servait de bouee de sauvetage a tous ces travailleurs precaire, a degraisse tres severement. On commence donc a voir des SDF de 30/40 ans en plus des vieux. Au Japon, il n’y a pas de RMI. Et comme je l’ai ecrit, apres 6 mois, plus d’allocation. J’avoue etre tres songeur devant les statistiques du chomage, dont le decompte est totalement fantaisiste. Donne a 5%, il doit en realite flirter allegrement avec les 10/12%. Ou alors, il faudra m’expliquer la raison profonde de cette deflation qui gangrene sans jamais s’arreter depuis plus de 10 ans. Bien sur, il y a la bulle speculative de la fin des annees 80, mais je pense que cette tres forte redistribution a l’envers entreprise par Koizumi, a coup de flexibilite sauvage, cumulee a un vieillissement accelere de la population (plus de 35% des Japonais ont plus de 60 ans), a fait rentrer le pays dans une spirale de declin dont les plus pauvres paient le prix fort, sans que cela ne favorise un quelquonque redecollage de l’economie puisque cette redistribution a l’envers est financee a coup de dettes. Japan Air Lines vient de se declarer en faillite, et ce n’est qu’un debut dans un pays qui ressemble beaucoup plus a une Ponzi economy qu’a autre chose (je reste etonne par le silence feutre autours de la dette japonaise, la premiere au monde, ou l’etat emprunte pour rembourser les interets ET boucler son budget depuis maintenant plus de 5 ans) a une epoque ou c’est desormais impossible de continuer car le credit s’est tari. Ceux qui en font, en feront les frais sont les classes les plus pauvres, mais aussi, de plus en plus, les classes moyennes, puisque les pauvres ont deja ete pressures. Les entreprises etrangeres ne s’y trompent pas, qui quittent le pays les unes apres les autres…

Bon, a part ca, voir les premieres fleurs de l’annee, les “prunes japonaises” 梅, c’est extremement reconfortant car cela annonce la fin de l’hivers, et ca me fait beaucoup de bien. Mais en meme temps, j’avoue aimer l’hiver Japonais, car il y fait vraiment tres beau. Et la saison des fleurs de pruniers annoncent la saison des pollens de cypres, et c’est beaucoup moins agreable…
Bonne journée!
Madjid

À propos de moi

Madjid Ben Chikh
Madjid Ben Chikh

Madjid Ben Chikh, auteur, bloggueur. A Tokyo depuis 2006.
Ce Blog, journal d'un solitaire sociable et moderne de Paris et Londres à Tokyo, depuis aout 2004.

Commentez

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

MBC | Abonnez-vous!

MBC | Social

MBC | Archives

MBC | Ce Mois

MBC | Derniers billets

MBC | Instagram