Il a neige sur Tokyo

I

Hier, il a plu toute la journee, il a fait gris au desespoir. J’ai recu un coup de telephone alors que j’entrais dans le wagon de la Ginza, a Nihonbashi, vers 11 heures. Je me rendais a Kyobashi pour une de mes lecons privees. C’etait Yoriko, de Robert Walters.

C’est avec Yoriko que j’ai travaille pour Lehman il y a deux ans, presque jour pour jour. J’ai juste eu le temps de lui dire que j’etais dans le metro. Trente minutes plus tard, elle m’envoyais un email, concernant une “exciting opportunity”. Oui, une tres grande banque, en effet, mais une mission de 2 a trois mois…

Elle m’a rappele vers une heure, alors que je cherchais un restaurant dans le dedale souterrain de la gare de Tokyo. Je me suis finalement transporte vers Ginza. Mais donc, apres qu’elle m’eut explique le poste, le salaire (leger, 1800 yens de l’heure, soit environ 320,000 yens mensuel), j’ai accepte qu’elle soumette mon CV, determine, si j’obtenais un entretien, a expliquer ma situation.
En effet, s’il y avait des perspectives d’emploi, meme temporaire, ca vaudrait la peinde de prendre le risque de quitter mon ecole. Mais si ce n’etaient que 2 mois, alors, ce serait quitter une situation deplorable -bas salaire, manque d’interet- pour une situation impossible, le chomage.

Depuis, je suis songeur. Accepter l’offre de Yuriko me permet de gagner du temps et, au cas ou j’avais un entretien, de voir venir. J’ai dors et deja un travail et je ne cours donc pas apres.
Toujours est il que j’ai contacte un big boss de mon ancien employeur, un de ceux pour lequel, si j’ecrivais son nom, mon ami et ancien collegue Mulgon Melta me dirait que je suis vachement culotte. Mais bon, je n’ai rien a perdre.
Humeur grise. Hier soir, il a fallu que je boive du cafe en grande quantite, quel idiot! J’ai bien du mettre une a deux heures a m’endormir. Au dehors, j’entendais le ronron feutre de la neige qui tombait. Chaque fois que je parvenais a me concentrer sur ce bruit, je rentrais dans une sorte de demi-sommeil. Et puis il suffisait qu’une idee surgisse pour que je rouvre les yeux. Je ne boirais plus de cafe le soir, ca ne me reussit pas toujours. Et il est vrai que je suis tres soucieux depuis un certain temps.
Pour chacune des photos, cliquez pour agrandir.
Madjid

À propos de moi

Madjid Ben Chikh
Madjid Ben Chikh

Madjid Ben Chikh, auteur, bloggueur. A Tokyo depuis 2006.
Ce Blog, journal d'un solitaire sociable et moderne de Paris et Londres à Tokyo, depuis aout 2004.

Commentez

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

MBC | Abonnez-vous!

MBC | Social

MBC | Archives

MBC | Ce Mois

MBC | Derniers billets

MBC | Instagram