Tsuyu (comment on s’occupe quand il pleut…)

T

Longue absence. J’ai, au choix, la possibilité de raconter au jour le jours comme je l’ai fait le mois dernier, soit de poursuivre sans “rattrapper”. J’opte pour cette deuxième solution car j’ai passé une semaine à “explorer” un monde que je ne connaissais pas. Bien loin du Japon. Ou plutôt que je ne connais que trop bien pour l’avoir entr’apperçu il y a bien longtemps, avant mon analyse. Un monde au bord de la folie. J’ai eu cette fois ci la force de le regarder en spectateur.
Cela a commencé avec Le Monde. Christine Boutin accorderait du crédit au “complot” de la Maison Blanche dans les évènements du 11 septembre… Je suis allé lire l’article, puis j’ai foncé sur Youtube histoire de voir la vidéo. J’ai ensuite regardé une interview de Karl Zéro à ce sujet, qui disait en substance que pour lui la Maison Blanche “savait”, mais qu’il ne croyait pas au complot. Il demandait toutefois à poursuivre l’enquète pour “savoir”. Ceux à qui il accordait cette interview ont une page sur Youtube, je suis allé voir. J’ai ainsi regardé plusieurs vidéos qui “démontrent” qu’en fait c’est bien la Maison Blanche qui a orchestré ces attentats. Les tours ont été plastiquées et il y avait un missile sous les avions. Il n’y a eu ni avion sur le pynthagone ni d’avion abattu. Tout aurait été fabriqué.
Dans ces reportages, beaucoup de témoignages du jour des attentats. A noter que tous ces reportages parlent de “prétendus attentats”, dés le début. S’ensuivent des analyses “scientifiques” du son des tours, des vues au ralenti.
La thèse développée est celle d’une conspiration pour réduire les libertés publiques au profit d’une minorité symbolisée par Georges W.Bush. Bref, ces reportages semblent émaner de la gauche américaine car ils en reprennent la rhétorique : une guerre en Irak pour l’argent, une minorité qui s’enrichit de la libéralisation accrue de l’économie, etc. Enfin, de nombreux spécialistes s’expriment, des articles de presse sont cités.
Quand au bout de deux jours j’avais regardé ces films, j’ai été pris d’un doute. Et si… Après tout, ce ne serait rien d’autre que l’exercice de la “raison d’état” (thèse non développée, là, c’est ma raison d'”historien” qui parle), dans le but de protéger un pays que l’on sait menacé à terme. Je vous avoue que même vu sous cet angle pourtant rationnel et non “conspirationiste”, on ne voit plus le monde comme avant quand on effleure vraiment cette possibilité : on a vraiment peur.
Le 11 septembre est un évènement très récent, il est donc difficile de le mettre en perspective et de situer son contexte. Il n’en reste pas moins qu’il appartient à l’histoire, plus particulièrement à une branche (récente) de l’histoire contemporaine : l’histoire récente, ou histoire du temps présent. Je suis donc parti à la recherche, en bon apprenti historien, de sources contradictoires : que disent les “anti-conspirationnistes”. Et moi, quel jugement je porte sur ces thèses de conspiration ?
Ce qui m’a rapidement gêné, c’est le recours à des témoignages instantannés. En histoire, on n’aime pas beaucoup cela car les perceptions sont souvent trompeuses. Ainsi des témoignages d’explosions entendues. Un immeuble qui s’effondre ne s’effondre pas en silence, ni sans ruptures progressives des structures. Ensuite, il y a l’usage répété de ralentis, de zooms sur ce que l’on est sensé voir. Une répétition inutile sauf si le but est de graver une information. Enfin, il y a des références eronnées et invalidées par le film lui même (ainsi, c’est un frère Bush qui aurait assuré les tours jusqu’en 2000, et plus loin, il aurait rompu son contrat le 11 septembre…). Et puis ces références à un document de l’ultra droite américaine sur la politique de défense (une ligne sitée pour un document d’une 20aine de pages). Et enfin, la figure en boucle du propriétaire, monsieur Silberstein, qui aurait empoché un pactole. Pourquoi pas les autres propriétaires ?
J’ai aisément trouvé un site “anti-conspiration” Loose Change edition viewer, dont le nom est tiré du film qui circule le plus et que j’ai vu sur Youtube. L’analyse du film, laborieuse, longue et compliquée, est lassante au possible. Ce site a cela d’intéressant, en revanche, qu’il ne conclut pas qu’il n’y a pas eu de complot, mais il démonte ce que les adeptes de la conspirations appellent des preuves et qui ne sont que des suppositions affirmées sur un mode péremptoire, auto-proclamées vérifiées. On peut y trouver des documents. On y trouve surtout la longue liste des victimes des avions, des témoignages de proches. C’est que les conspirationnistes s’en occupent finallement très peu, de ces victimes. Et enfin, des références autobiographiques des soi-disant références. Qui sont ces personnes qui font leur travail de citoyens au secours d’une démocratie en danger. Ce que j’ai pu découvrir va au delà de l’horreur, car ce sont des personnes qui ne croient pas en la démocratie… On y arrive.
Après avoir visité ce site “anti”, je suis allé en voir un autre. Lui, pointait sur des articles de presses parus après le 11 septembre. Des témoignages des familles, la solitude. Là encore, des victimes des vols qui n’auraient pas eu d’accidents d’après Loose Chance.
Pour me faire mon idée, après avoir lu tout ça, j’ai regardé une vidéo “anti”. Et puis j’ai réavalé Loose chance. Là, plus de doute possible, ces films conspirationnistes sont belle et bien des manipulations destinées à semer un doute, à délivrer un message. Et je vous avoue que pourtant, le site Loose Change edition viewer est vraiment ingrat, austère, et qu’il n’a pas beaucoup de preuves à présenter, juste un questionnement logique de ce qui est présenté comme des preuves, et qui n’en sont pas. Au contraire, modestement, il présente quelques preuves accessibles partout et qui n’ont pas besoin ni d’être zoomées, ni d’être répétées à l’infini pour parler.
Mais alors, qui produit de telles vidéos mensongères, et dans quel but ?
J’ai donc commence par jeter un oeil à tout ce qui concernait une “conspiracy”. Là, on trouve de tout sur le 11 septembre. Mais très souvent, comme accollé en critère de recherche, NWO (j’apprend plus tard que c’est le New World Order), Illuminati. Et parfois aussi Freemassons (francs-maçon), Israel, Antecrist…
Les vidéos que j’ai regardé (je suis maso, j’aime me faire mal…) vont au delà de l’imagination. Le monde serait dirigé par une société secrète, les Illuminatis, synchrétisme de cabalistique et de culte du diable dont la Franc-maçonnerie serait la promotrice. Ils seraient héritiers de la tradition des Templiers qui s’adonnaient à la sodomie diabolique. Cette élite veillerait à maintenir la terre dans un état de basse énergie (sic) afin de la détourner de la conscience du réel. Bill Clinton aurait été un président victime de contrôle psychique (vidéo à l’appui, les yeux retravaillés sur ordinateur). L’antécrist aurait été produit par le promoteur américain du programme de fusées balistiques à l’aide de cérémonies démoniaques tirées de la Khaballe, assisté des “4 chevaliers juifs de l’apocalypse”(sic) (les scientifiques qui ont fait la bombe, dont Oppenheimer), le grand père Bush… Ils nous cacheraient la présence des extra terrestres dans un vaste complot destiné à les tuer grace à la Guerre des Etoiles.
Je vous évite la suite.
Ce qui est inquiétant, ce n’est pas le ridicule de ces propos. Ces groupes ont toujours existé au sein de l’extrème-droite “paganiste”. Ce qui est inquiétant, c’est qu’ils enrobent leur discours (en tout cas pour le 11 septembre) d’un habit “anti-mondialisation”. Que dans un monde où la gauche est comme vidée de ses raisons d’exister (les lumières, le progrès, le “sens” de l’histoire, le marxisme), ces discours délivrent une critique simple et une vision du monde “acceptable” parce que logique à partir du moment où on admet qu’il y a bien eu un complot. Bref, ces explications peuvent opérer comme l’islamisme a pu s’imposer sur la faillite de l’Islam traditionnel face à la modernité occidentale, car l’Islamisme est une synthèse nouvelle qui n’a que peu à voir avec l’Islam : il s’agit d’abord d’une pensée politique qui utilise une pensée religieuse. L’extrème droite paganiste a donc décidé d’utiliser la critique du libéralisme valable dans la gauche radicale afin de créer une nouvelle synthèse. Elle utilise pour cela les discours anti-sionistes, certains courants de l’écologie politique qui voient dans le développement la source de tous les mots et dans la nature une vérité intangible et éternelle. Certains n’accorderont pas foi à ces histoires d’extra-terrestres, c’est clair, mais qu’importe : le but est d’abord d’introduire le doute dans la réalité de nos (bien imparfaites) démocraties. De voir dans des “groupes cachés” l’explication de tous nos maux.
L’extrème droite paganiste cherche à semer au sein de la gauche américaine. Car ces sites et vidéos sont essentiellement américains.
Voilà, je voulais partager avec vous cette petite expérience de jours de pluie.
C’est tout pour aujourd’hui.

À propos de moi

Madjid Ben Chikh
Madjid Ben Chikh

Madjid Ben Chikh, auteur, bloggueur. A Tokyo depuis 2006.
Ce Blog, journal d'un solitaire sociable et moderne de Paris et Londres à Tokyo, depuis aout 2004.

commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Et pas de connection avec la Rose-Croix? J’adore ces histoires de monde dirige par des societes secretes. C’est comme les delires milenaristes, tres 1900!

  • Ca me fait penser a une copine sarkosyste a qui je faisais remarquer que TF1 était TV Sarko. Elle me réponds, c’est pas faux, leur météo est toujours plus optimiste que sur les autres chaines. Le Complot est partout !!!

  • Ce qui est fascinant avec le coupage de vidéo du WTC en quatre, c’est qu’il finit par convaincre même des gens réfléchis, instruits et politiquement avertis. Cela en dit long sur la puissance de séduction de l’image. Il faut admettre, même si l’on en est pas fier, que la télévision touche directement, sans passer par la mince pellicule rationnelle, des mécanismes profonds de notre esprit et nous fait glisser dans une illusion dont il est très difficile de se défendre (ce que Joe Bageant appelle « l’hologramme »). Les gens qui, comme moi, n’ont plus de télévision depuis longtemps et s’informent parcimonieusement à travers des sources écrites mesurent souvent avec effroi la distance qui s’est creusée avec le reste de la population. Il suffit parfois d’une conversation banale sur des sujets de sociétés pour se retrouver d’un coup dans la peau de Béranger face aux rhinocéros.

    Quant au conspirationisme, il a ceci de commun avec la superstition religieuse qu’il est le refus d’un univers de causes aléatoires, immorales, inhumaines, d’un monde indifférent à la chétive humanité.

MBC | Abonnez-vous!

MBC | Social

MBC | Archives

MBC | Ce Mois

MBC | Derniers billets

MBC | Instagram