Renouveau

R

Vous ne voyez rien de spécial sur ce site, et pourtant je vous l’assure, ce site a changé en profondeur, comme jamais il ne l’a fait auparavant.

Vous ne voyez rien de spécial sur ce site, et pourtant je vous l’assure, ce site a changé en profondeur, comme jamais il ne l’a fait auparavant. Un changement réel est parfois invisible, exactement comme la nature en décembre. Tout est dévasté, les dernières feuilles sont tombée et tout alors semble plongé dans une immobilité que rien ne viendra bouleverser. Et pourtant, deep down, cet endormissement n’est qu’apparent. Il prélude à cette fantastique explosion d’énergie qui chaque année revient nous surprendre quand avril approche et que l’on nomme le printemps. L’hiver est une saison essentielle, c’est elle qui permet à la nature de se reposer.

Ce blog a ainsi traversé non seulement un long endormissement, mais également une profonde mue. J’y ai travaillé quasiment sans discontinuer pendant plusieurs semaines, tranquillement, en me désintoxiquant des médias sociaux par la même occasion. J’ai traversé la plus fantastique aventure que ce site pouvait m’offrir et dont il restera des traces pendant longtemps.

Car depuis que je l’ai basculé en septembre 2011 de la plateforme Blogger, le service de blog de Google, sur WordPress, je savais que de nombreux articles étaient devenus illisibles, que les liens étaient cassés, que les photographies et les vidéos avaient disparu. Parfois, je parcourais quelques pages et constatais l’étendue des dégâts en me disant qu’il faudrait bien un jour que je m’y colle…

Le site que vous avez sous les yeux, c’est mon site à 100%. Je loue le serveur, c’est moi qui y ai installé WordPress, c’est moi qui y ai installé un Template (le design) que j’ai acheté, c’est moi qui le personnalise, c’est moi qui y installe les différentes options, les différents menus, c’est moi qui ai fait le logo, c’est moi qui y organise les différentes pages ainsi que le façon dont vous les consulterez, c’est moi qui ai ajouté le petit onglet légal en bas au sujet des cookies, c’est moi qui gère les abonnements, c’est moi qui met en page, ce sont mes photographies. Tout, ici, est mon travail. Je ne fais donc pas qu’écrire, je suis également en charge de l’apparence et de la maintenance du site. Aussi, quand j’écris qu’ici, c’est un peu comme chez moi, je ne mens pas. Ce site est à mon image et, pour tout vous dire, le simple fait de naviguer ici représente du travail.

Je savais donc parfaitement qu’il me faudrait un jour me plonger dans chacun des 900 articles et quelques, un par un, pour vérifier les liens, remettre les photographies disparues, vérifier la mise en page, et surtout supprimer cette vilaine ligne de commande html rajoutée par Google dans chacun de mes billets datés de 2004 à 2011, quand j’ai tout migré sur mon propre serveur. La simple perspective de ce travail me désespérait. Vous pouvez pas imaginer le boulot que c’est…

Et puis comme vous le savez je suis décidé d’être candidat aux élections législatives de 2017 (j’aimerais bien l’être aux présidentielles, mais comme personne ne semble intéressé et que je ne m’appelle pas Jésus Christ, pour la première fois de ma vie, j’ai décidé de ne m’occuper que de moi, et donc de ce que je sais faire. Battre Thierry Mariani, je peux faire, je sais faire et l’originalité de ma circonscription ne rend pas le travail collectif trop primordial pour le moment), j’ai pensé que mon site devait être propre puisqu’il est ma carte de visite. C’est rare, un blog commencé en 2004, en plus…

Alors, il y a quelques semaines a commencé une plongée dans mes premiers billets. Très vite, j’ai oublié la difficulté du travail et j’ai pris un réel plaisir à me relire, un plaisir que j’espère vous ressentirez si un jour vous prenait l’envie de me lire depuis 2004. J’ai revécu, je veux dire vraiment revécu, mes voyages au Japon de 2004, ceux de 2005, mon déménagement de Paris à Tôkyô…

J’ai véritablement été étonné d’avoir écrit autant d’articles sur le Japon, je ne m’en souvenais pas. Certains sont vraiment intéressants, et je ne peux que vous inviter à lire mon blog comme on lit un bon bouquin. Bien sûr, sur certains sujets mon regard a changé, il a mûri, c’est normal, c’est l’expérience. J’ai pu bien saisir certaines étapes, vivre et travailler à Tôkyô qui a changé mon regard sur la France, le chômage qui m’a comme enraciné au Japon, l’élection de Obama qui m’a ouvert les horizons de la nouvelle gauche américaine, le séisme dont je ne parviens pas à bien mesurer ce qu’il a changé tant il me semble que c’est profond. Et puis mes articles pour Huffington Post Maghreb.
Et puis surtout mes articles dans minorités.org. Je les ai tous mis dans ce site, ils sont désormais tous accessibles, quoi qu’il arrive au site. Une aventure ancienne mais aussi le sentiment d’avoir appartenu à une communauté originale et dont je suis orphelin, la proximité de Didier Lestrade qui toujours m’a encouragé à croire en mon écriture, à écrire et à qui je pourrais dédier le grand toilettage de mon site.

Car finalement, remettre chaque article de ce site sur la table comme je l’ai fait, le lire, le remettre en page et, parfois, le dépublier car l’album photo a disparu, que les liens étaient tous rompus ou qu’il s’agissait d’un doublon (j’ai republié certains articles à suite en un billet unique avec des onglets de navigation, ce qui est bien plus pratique, et j’ai donc également dépublié les articles originaux), c’est aussi un moyen de remettre le compteur à zéro pour repartir, c’est un peu comme le grand élagage de branches que le jardinier accompli à la fin de l’hiver pour permettre à l’arbre de concentrer ses forces et pouvoir monter plus haut. J’ai supprimé à peu près 50 articles, tous doublons repris sous une autre forme, albums photo orphelins… J’ai gardé certains articles dont un lien n’était plus actif en expliquant que le lien était inactif. J’ai rajouté les photographies qui manquaient parfois, recréé les albums photographie… Un vrai travail, je vous dis, des heures et des heures avec toutefois un véritable plaisir, une véritable joie, celle de redécouvrir mon blog, des histoires parfois amusantes, parfois moins, le Japon, Jun, les doutes et les certitudes, et puis l’évolution de l’écriture, et puis le micro-blogging que je pratiquais à une époque, postant une seule photo accompagnée d’un simple commentaire, et puis toutes ces vidéos réalisées au hasard des promenades, et Jun, toujours Jun à mes côtés.

Me relisant, c’est un peu comme si j’avais redécouvert ce qu’est un blog, un peu comme si moi-même je pouvais être ma propre source d’inspiration. C’est exactement cela, l’élagage.

Ce travail n’est pas terminé, il reste de petites choses à faire. Je pense aux Cycles, ce work-in-progress, pour lequel toutefois un travail de fond reste à accomplir, tant pour la mise en forme que pour les articles eux-mêmes.

Mais pour tout dire, ce que j’ai accompli, c’est un travail qui va m’ouvrir des perspectives de travail pour les prochaines années, car il ne s’agit définitivement plus d’un blog, mais d’un réel site, et plus qu’un simple site, il s’agit de mon identité réelle. Ici, vous regarderez le Japon de mon quotidien, vous traverserez Dubaï sous mes yeux étonnés, vous lirez mes pensées, le Japon traversera tout ce que vous lirez, vous comprendrez mes passions, mes coups de cœurs et mes exaspérations, mes espoirs. Surtout, vous découvrirez ce qui me semble être le cœur même de mon regard sur le monde et sur la vie. Un incroyable optimisme. J’aime la vie, et je pense que je n’écris que pour partager ce sentiment, et je ne fais de politique que pour ouvrir des possibles quand tout nous invite à ne regarder que des portes fermées.

Alors allez-y. C’est gratuit. Bienvenue sur mon site.

Lisez le blog, ce « Journal d’un solitaire sociable et moderne de Paris et Londres à Tôkyô », lisez-le de A à Z. Passez votre souris sur le menu en haut, la rubrique « auteur », et lisez les articles que j’ai écrit pour minorités, certains sont vraiment intéressants, à l’image de ce site qui a véritablement marqué son époque. Lisez mes nouvelles, et ne vous inquiétez pas, il y en aura d’autres. Regardez ces images, la plupart des photos que je partage sur Flickr mais également des vidéos. Ce site, il est tout pour vous, il est tout moi. Il est ma subjectivité, il est le tronc du futur au devant de moi, il est un concentré de tout ce que le net m’a apporté, à savoir la possibilité de vous croiser sur mon chemin, et de vous divertir, de vous amuser, d’ouvrir une petite fenêtre sur mon monde.

L’avenir de ce site, ce sont des nouvelles très courtes que je vais partager. Ce sont des albums photographie dédiés, beaucoup moins de photographies, mais quelques unes savamment choisies pour raconter quelque chose. L’avenir, c’est le retour au blogging presque quotidien, petites et grandes choses. C’est aussi le développement de mes articles politiques, dans un onglet à part pour leur donner plus d’importance mais également pour les dissocier du blogging proprement dit. L’avenir, ce sont beaucoup d’autres choses, et plus encore. Il y aura des nouveautés, il n’y aura guère de changements, ceux-ci, je les ai dors et déjà réalisés en profondeur.

Bonne lecture, bonne exploration, bonnes découvertes et bonne journée à toutes et à tous.

De Tôkyô,

Madjid

À propos de moi

Madjid Ben Chikh
Madjid Ben Chikh

Madjid Ben Chikh, auteur, bloggueur. A Tokyo depuis 2006.
Ce Blog, journal d'un solitaire sociable et moderne de Paris et Londres à Tokyo, depuis aout 2004.

commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

MBC | Abonnez-vous!

MBC | Social

MBC | Archives

MBC | Derniers billets

MBC | Instagram

Invalid OAuth access token.