Pour moi, c’est SÉGOLÈNE ROYAL

P

Etrange, se retrouver au Japon, vivre au Japon, parler japonais et voir des Japonais et titrer ainsi “pour moi, c’est Ségolène Royal”, vous ne trouvez pas ? Eh bien pas du tout, et au contraire, je crois que d’ici tout me semble encore plus clair, encore plus évident. Vous aviez déjà constaté ma sympathie pour elle, vous l’aviez devinée. Mais désormais, face à la crise majeure que traverse la France -je parle pas du monde, ça dépasse mes compétences…-, il est grand temps de procéder dors et déjà au grand éliminatoire et dégager en touches tous les gèneurs, et faire compact. J’avais choisi Jospin en 1995 de la même façon, car il fallait faire basic. Nous avons tous oublié en 2002. Je ne chipoterai donc ni sur le programme, ni sur ceci, ni sur cela, je choisi compact, je choisi simple et, pour reprendre le slogan de Lionel Jospin en 1995 : je choisi clair.
Pourquoi je choisis Ségolène Royal ?
Tout d’abord une qualité à visage triple : c’est une femme, elle est relativement jeune, elle est encore peu “usée” par les jeux politiques.
Ensuite, elle a des convictions, ce qui est devenu extrèmement rare. Je ne les partage pas toutes mais ce que j’aime est précisemment le fait qu’elle exprime des convictions peu à la mode dans son électorat. Réservée sur le mariage gay ou l’adoption, va-t’en guerre du droit des enfants contre la violence et la pornographie qu’elle voit partout, elle n’en est pas moins la seule ministre qui a eu le courage de défendre la pilule du lendemain au lycée, de parler du viol et de l’inceste en famille et en milieu scolaire, de dénoncer les bizutages, de soutenir Greenpeace contre Mitterrand en 1992 en se joignant à une manifestation à La Hagues. Quand elle parle de la famille, même si je la trouve rétrograde à bien des égarts, j’aime qu’elle exprime une expérience vécue par des millions de femmes en France (le travail, l’émancipation individuelle et le rôle de mère à assumer) et qu’elle comprenne par extension les difficultés vécues par des millions de parents (le problème des gardes, des crèches, le prix de la cantine, le prix de la rentrée, des vacances, l’angoisse des fins de mois). Elle a eu, en temps que secrétaire d’état à l’Education des mots originaux sur le rôle de l’éducation nationale. Et si elle ne brille pas par la richesse des idées, elle a su exprimer les bonnes questions et esquisser les bonnes solutions; je pense notamment à l’idée de gratuité des cantines scolaires pour éviter les enfants qui ont faim à l’école. Ca a l’air bête, mais elle a été la première politique à dire que ce problème existait et à prendre des mesures.
Enfin, je constate que tous les autres au Parti Socialiste se sont disqualifiés. Je ne peux voter Fabius le gauchiste qui renvoie Ségolène à l’éducation de ses enfants; je ne peux voter Strauss-Kahn pour qui la présidentielle n’est pas un concours de beauté; je ne peux voter Lang pour qui la politique est une affaire sérieuse (il s’est toutefois excusé, je crois…). Jospin a remontré le bout de son nez mais je crois qu’il a rien compris… Nous ne le désirons plus, de l’avoir tant désiré et qu’il nous ait tant dédaigné sans même s’excuser de n’avoir été à la hauteur…
Ségolène Royal est toute fraîche. Elle bénéficiera du report des voix des féministes, comme Arlette Laguillier qui nous rappelera qu’elle n’attend absoluement rien d’une socialiste mais que l’élection d’une femme est quelque chose d’important, une victoire due à une lutte plus que centenaire. Elle bénéficiera du vote des jeunes qui sans trop en attendre auront au moins le sentiment de voter pour une personne normale et non un de ces éternels vieux cons qui les sollicite régulièrement en les brossant dans le sens du poil. Elle sera haïe par le droite car c’est une adversaire plus que retoutable, la tombeuse de Raffarin, la conseillère de Mitterrand, la bosseuse, la première socialiste à avoir dit aux bonhommes du PS qu’elle va jouer dans leur cours de récréation, l’internationaliste qui soutien (enfin !) les partis frères à l’étrangers quand les hommes commémorent le décès de Tonton en allant jusqu’à porter chapeau et manteau noir, écharpe rouge, ces cons ! Elle en a, du courage, de dire que sans être admirative, elle trouve que le bilan de Blair n’est pas si mauvais, dans un pays où dire cela n’est pas à la mode, surtout à gauche !
Quand je pense à Ségolène, je ne me dit pas que c’est du tout cuit, je me dis “c’est jouable”, et je me reprends à croire en notre pays, à me dire que tout n’est pas plié, que ce n’est pas obligatoirement Napoléon Sarkosy ou Villepin de Bonaparte, que la SNCF ne finira pas forcément dans la poche de Suez comme cela va être le cas avec les autoroutes du Sud ou GDF… Je me prends même à rêver que la gauche a peut être enfin son Thatcher (un politique courageux, inflexible), et que cela sera peut être même une femme…
Du Japon, décidé,
Suppaiku

À propos de moi

Madjid Ben Chikh
Madjid Ben Chikh

Madjid Ben Chikh, auteur, bloggueur. A Tokyo depuis 2006.
Ce Blog, journal d'un solitaire sociable et moderne de Paris et Londres à Tokyo, depuis aout 2004.

commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Oh, que non ! C’est bon, j’ai déjà donné. Je crois même que le pire ennemi d’un quelquonque candidat de gauche est bien le Parti Socialiste ! Pas les gens qui vont en AG (je dis “gens” car cela fait belle lurette qu’ils ne militent plus, ces gens, on ne leur propose que des “débats” et des “zagés”, des congrès et d’la gôch’ mon gars jt’enrmet une couch’!… mais pour ce qui est de défendre quelques idées dans son quartier, son entreprise…)… Bref, mon blog va accompagner Ségolène dans sa conquète possible du pouvoir. Je te remercie d’ailleurs pour les liens. Ca va servir. Au Japon, Ségolène pourra compter sur moi (ceux qui me connaissent bien savent de quoi je suis capable en la matière…). Pas besoin du PS, donc.
    Mon blog va pouvoir enfin s’enrichir encore d’un autre sujet. Il y a ma vie, il y a le Japon, il y aura plus de politique encore. Mais j’espère avec autant de liberté, d’esprit critique. Je ne choisis pas Ségolène parce qu’elle est” super, de g’gôche, et qu’elle est trop coul, et qu’elle a des vraiezidées…”. Non, je choisis Ségolène car elle peut gagner, que je veux voir une femme gouverner la France et surtout, d’abord et avant tout, parce que je veux virer la droite. En votant Ségolène, on ajoute une dimension. On ne dit pas NON ni à la droite, ni à Le Pen. On vote POUR une femme d’un grand parti politique qui a osé se mettre au niveau des hommes et dire qu’elle peut gagné car elle a prouvé qu’elle avait déjà un beau parcours.
    Je veux voter pour quelque chose. Je vote donc pour elle.
    Si le truc te tente, fais comme moi. Pas besoin du PS pour soutenir un candidat. Internet va jouer un rôle déterminant dans cette campagne. Il faudra garder la tête froide, ne pas écouter la télé manipulée, les médias confisqués. Il ne faudra pas lui tomber dessus à bras raccourcis pour la moindre déclaration un peu réac comme elle sait faire et comme la droite aimera que nous faisions. Il faudra être subtil et utile car la manipulation va être intense (comme aux USA en 2004 ou en France en 2002). Il faudra être intelligent et utiliser enfin internet comme la droite conservatrice américaine sait le faire : pour gagner dans notre diversité. Je me tape désormais de la constitution Européenne. Je pense que j’avais raison et que l’état de l’Europe le prouve. Mais je comprends aussi ras le bol de ceux qui ont voté NON. Bref, dossier classé. On a tous des raisons de se plaindre.
    Il faut désormais dépasser la plainte sans pour autant se créer des illusions. Si à l’arrivée on a un gouvernement de type Zapatero, ce sera déjà pas mal… Je pense toutefois qu’on peut avoir mieux. A nous de voir et de vouloir en tapant utile : sur la droite, en écoutant la gauche, tout la gauche et en restant chacun soi-même, sans chercher à plaire au voisin ni régler des comptes.
    Dans ce cadre là, le cadre de la démocratie réelle, le PS redevient ce qu’il est, et que cela, un outil.
    Mais à l’âge d’internet, dans un pays où même Le Palace n’existe plus, nous pouvons avoir notre quart d’heure de cyber-gloire. Nous sommes les vraies stars de la campagne qui s’annonce.
    Le PS fait ce qu’il veut. Mais nous, nous sonnons le tocsin de la bataille qui s’annonce pour battre la droite, de toute les forces de la France et de tous les coins de la Toile. 頑張ろう!
    (sans dèc, mon mot de passe pour ce message, c’est “jcasqi” )

  • Je t’avais déjà dit qu’on avait le même parcourt. J’étais au PS entre 1983 à 1985 (les années où Tonton étais au plus bas). Tendance le Che. Même si cela a mal tourné pour lui, c’était le seul courant avec des idées. Les mitterrandistes étaient représentés par Harlem Désir : faisant de l’entrisme au PS en étant une taupe des troskistes & responsable des jeunesses socialiste (MJS) ; avant la fondation de SOS racisme. Bref tout un programme. Et bien, c’est bien le lieu où j’ai le moins parlé politique.
    Je pense que l’on peut faire les 2 : allez au PS pour voter pour la primaire & la soutenir dans les blogs. J’ai l’impression qu’il va se passer quelque chose & je m’en voudrais de ne pas avoir peser de mon poids, en cas, soit :
    – d’investiture d’un Henri Emmanuelli, d’un DSK ou d’un Fabius ;
    – l’échec d’un candidat PS au premier tour (signalant que j’ai voter au 1er tour, moi, j’était pas en vacances).
    Bref, je vais me lancer dans l’aventure.

    Mon mot de passe pour ce message, c’est : Y a un qui est cas

  • Tu oublies Rocard, qui était l’autre à avoir des idées, c’est à dire qui savait quoi faire d’autre tout en acceptant l’économie de marché. En tout cas je trouve intéressant qu’avec des parcours similaires/divergeants on en arrive à penser à la même chose au même moment : ça peut pas continuer comme ça, et ça peut pas être les autres… !
    Que ce soit Ségolène m’étonne un peu car elle a un côté “pas au programme”, un peu comme Jospin en 95, mais avec une chance énorme pour elle et pour nous : Jospin n’a eu que 3 mois pour faire son splendid et inattendu 47,3; Ségolène a plus d’un an… Et comme Jospin en 1995, elle ne pourra rien sans nous car, tu connais le PS autant que moi, l’appareil ne lui fera pas de cadeau. Tout au plus son compagnon le premier secrétaire pourra mettre en ordre de marche les imprimantes et neutraliser le tangage… en tentant de valoriser la “nouvelle génération” qui n’est pas inintéressante. J’espère vraiment voir Malek Boutih rentrer au gouvernement car c’est un mec bien, je partage pas tout mais j’aime son honnèteté et son parcours : c’est un militant et je veux voir un gouvernement de militants, de gens que leur histoire a façonné et qui apporteront quelque chose de plus, du vécu, pour rompre avec le technocratisme…
    Le PS, pour moi, c’est loin, et dans le temps et géographiquement. Mais un Suppaiku hors du PS peut être plus redoutable et efficace, ne t’inquiète pas !
    Bonne aventure, Camarade !

  • Tiens, au fait, c’est marrant… on a la même étoile au dessus de nous : t’as un nouveau taf dans un quartier sympa, t’as une nouvelle copine, tu déménages, tu soutiens Ségolène… j’ai un nouveau taf dans un quartier sympa d’un pays sympa, j’ai un nouveau copain, je déménage, je soutiens Ségolène… Comme on a le même âge…
    Excuse, sinon, je ne vais sur ton blog qu’en gros une fois par semaine… mais j’y vais !

  • Ouais Ségolène bof.
    Par contre, j’aurais vraiment aimé qu’Aubry soit candidate en 2002 :'(
    Je n’ai jamais été jospiniste, les 5 ans qu’il a passé à Matignon ont été lourds et pas seulement parce que c’était la cohabitation et que Chirac était à l’affut.
    Il y a toujours eu quelque chose qui me déplaisait chez Jospin. Il était complètement rétrograde dans bien des domaines; les sans-papiers et surtout l’Union européenne !! J’ai jamais compris pourquoi il s’était présenté. Pendant je sais pas combien de mois il a fait plané le doute, il nous a expliqué qu’il n’y aurait de vrai changement que lorsqu’une femme serait candidate et pour finir il a pas voulu qu’on fasse campagne.
    Enfin bref. Pour revenir à nos moutons de toute facon je m’intéresse modérement à 2007. Evidemment en France ca va de mal en pire et je comprend ceux qui souhaite changer de politique (Villepin c’est quand même le top du top … nan ?? 😛 )
    Mais bon de mon coté j’avais vu venir … je me suis cassé, bye-bye la France et vive l’Union européenne en marche 😀
    Malheureusement pour la France je suis pas convaincu que la gauche changera quelque chose elle non plus.

    Néanmoins, va falloir que je vote pour désigner le candidat en interne (et oui je suis toujours adhérent) 🙂
    Clair que je participerai au barrage contre Fabius et sa clique de xénophobes. Celui qui me semble le mieux d’un point de vue général c’est plutot Jack Lang. DSK est assez politique aussi ! Par contre j’aime pas trop un certain nombre de personnes qui gravitent autour de lui et leur forte culture “d’appareil”.
    Je comprend que l’on puisse vouloir une femme mais malheureusement je trouve pas que Ségolène soit une bonne politique. C’est juste une science po pur jus … Ah les science pos SP, que du bonheur, se sont vraiment mes préférés …. eux aussi d’ailleurs ils m’adorent :)))

  • Fabius n’est pas particulièrement xénophobe, il est juste opportuniste. Il a su prendre le sens du vent avant le rérérendum et s’orienter en conséquence. Cela ne l’a pas rendu plus populaire cependant.

    Strauss-Kahn ne ratissera pas grand chose vers la gauche. Il nous donnerait un chouette deuxième tour Sarkozy-Le Pen ou Villepin-Le Pen.

    Jack Lang… je ne sais même pas quoi en penser. Cela en dit long sur son peu de visibilité dans le paysage politique.

    Non, Suppaiku a raison, Ségolène Royal est le meilleur candidat possible dans le lot. Dailleurs, elle est bien mise en valeur par son Jules : dès qu’il l’ouvre devant un micro, on comprend instantanément qu’elle est loin d’être le plus mauvais choix possible au PS…

  • Bravo pour ton blog Suppaiku,
    je suis tombé sur l’adresse en parcourant le site Désirs d’avenir

    je tiens un des blogs de soutiens à Ségolène : http://segolene2007.over-blog.com

    j’ai 21 ans et j’habite Rennes, je suis étudiant et surtout j’ai ma carte nullepart, je partage un peu les mêmes visions que toi,

    je repasserai demain sur ton blog pour m’y attarder un peu plus, là je file jsuis crevé,

    bonne nuit!!!!! ****NICO****

  • Bravo pour ton blog découvert par hasard, et vive Ségolène pour les mêmes raisons que toi.
    Je vais de ce pas faire un tour sur les sites de soutien et m’engager dans la bataille webpolitique!

MBC | Abonnez-vous!

MBC | Social

MBC | Archives

MBC | Ce Mois

MBC | Derniers billets

MBC | Instagram