Nous rentrons dans l’hivers

N

C’est un truc qui m’épate vraiment au Japon. Les saisons sont nettement plus rythmées qu’en Europe de l’Ouest. Et j’aimerais bien qu’on m’explique comment on s’y prend pour n’en compter que 4. Il y en a bien le double, de saisons. L’automne, c’est ainsi au moins deux saisons; l’une avec des typhons, l’autre, ensoleillée mais dont les températures baissent graduellement. Et puis arrive l’hivers. Même chose, au moins deux saisons; l’une très très froide, avec du beau temps à Tôkyô, et l’autre, avec beaucoup de vent, de la pluie, plutôt grise. Le printemps, est assez uniforme: c’est variable pendant deux à trois mois… L’été, c’est humide et gris d’abord, et puis soudain très chaud et ensoleillé.

Voici un exemple de calendrier floral trouvé sur internet pour l’année 2008/2009:
春(早春) printemps précoce
春(晩春) “soir” de l’automne
夏(初夏) début de l’été
夏(盛夏) été brûlant
秋(初秋) début de l’automne
秋(中晩秋)milieu du “soir” de l’automne
冬 hiver
Mais il y a en réalité abondance de vocabulaire consacré aux saisons.
Par exemple ici, ces noms traditionnels des mois, utilisés jusqu’à Meiji, mais toujours en vigueur dans les cercles cultivés, à la NHK et dans les écoles primaires…
睦月 (mu tsuki, mois fraternel)
如月 or 衣更着 (kisaragi, mois du renouveau)
弥生 (yayoi)
卯月 (uzuki)
皐月 ou 早月 (satsuki)
水無月 (mina tsuki ou mina zuki, le mois sans eau)
文月 (fumi zuki, le mois de la culture)
葉月 (ha zuki, le mois des feuilles)
長月 (naga tsuki, le long mois)
神無月 (kan’na zuki ou kamina zuki, le mois des Divinites absentes), 神有月 (kamiari zuki, Mois des Divinites, à Izumo)
霜月 (shimo tsuki, le mois des frimats)
師走 (shiwasu, le professeur court)
Une fois retrouvés les noms anciens de chaque mois du calendrier lunaire ancien, voyons maintenant les 雑節 (Zassetsu), 二十四節気 (24 Sekki) et tous ces mots qui annonçaient que l’on passait d’une saison à une autre, d’un temps à un autre. Certains sont encore utilisés de nos jours:
Janvier
5 – 寒の入り Kannoiri
5 – 小寒 Shōkan
17 – 冬の土用 Fuyu no doyō
20 – 大寒 Daikan
Fevrier
3 – 節分 Setsubun (marque la fin de l’année)
4 – 立春 Risshun (le printemps debout; en fait le début de l’année)
19 – 雨水 Usui
Mars
6 – 啓蟄 Keichitsu
16 – 春社日 haru sha nichi
18 – 春彼岸 haru higan
21 – 春分 Shunbun
Avril
5 – 清明 Seimei
17 – 春の土用 haru no doyō
20 – 穀雨 Kokuu
Mai
2 – 八十八夜 hachijū hachi ya
6 – 立夏 Rikka (l’été debout, entrée dans le cycle agraire estival)
21 – 小満 Shōman’
Juin
6 – 芒種 Bōshu
11 – 入梅 Nyū bai (début de la saison pluvieuse)
21 – 夏至 Gesshi (été)
Juillet
2 – 半夏生 Hange shō
7 – 小暑 Shōsho
15 – 中元 Chūgen
15 – お盆 Obon
20 – 夏の土用 natsu no doyō (vraiment l’été)
23 – 大暑 Taisho
Aout
8 – 立秋 Risshū (l’automne debout)
23 – 処暑 Shosho
Septembre
1 – 二百十日 (Ni-hyaku to ka, 210 jours)
8 – 白露 Hakuro
11 – 二百二十日 (Ni-hyaku hatsu ka)
20 – 秋彼岸 aki higan
22 – 秋社日 aki sha nichi
23 – 秋分 Shūbun (automne, entrée dans le cycle de la fin de l’année)
Octobre
8 – 寒露 Kannro
20 – 秋の土用 aki no doyō (vraiment l’automne)
23 – 霜降 Sōkō
Novembre
7 – 立冬 Rittō (l’hivers debout)
22 – 小雪 Shōsetsu (petites neiges)
Decembre
7 – 大雪 Taisetsu (neige abondante)
22 – 冬至 Tōji (hiver)
Bien sûr, ces jours pouvaient ou peuvent varier car certains étaient accordés au cycle lunaire. Par ailleurs, chaque province vivait et ressentait les saisons à sa façon.

Ce qui est intéressant, c’est que notre système de 4 saisons colle mal à la réalité que je vis au Japon. J’y ressens des étapes successives où il n’y a pas de retour. Et surtout, et là c’est culturel, les Japonais accordent une grande attention au “peak”, car il symbolise la fin d’un cycle. Ainsi, au plus chaud de l’été, on a déjà la tête dans l’automne… Et passé le nouvel an, on guette les premières fleurs de pruniers, comme pour se rassurer que, cette année encore, il y aura bien un printemps. Je dois dire que je suis totalement accordé à cette façon de voir, que je trouve bien plus “naturelle” que les 4 saisons, que je ne vois, ici, nulle part.
Bref, oui, c’est bel et bien l’hivers qui arrive. Le ciel est en général très clair, la lumière elle même à comme changé. Vu sous cet angle, avec toutes les fleurs qui annoncent à elles seule la saison à venir, j’adore ce pays, énormément. Je trouve en revanche stupide l’importation du concept de 4 saisons.
Madjid Ben Chikh

Une petite introduction, sur ce site

À propos de moi

Madjid Ben Chikh
Madjid Ben Chikh

Madjid Ben Chikh, auteur, bloggueur. A Tokyo depuis 2006.
Ce Blog, journal d'un solitaire sociable et moderne de Paris et Londres à Tokyo, depuis aout 2004.

Commentez

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

MBC | Abonnez-vous!

MBC | Social

MBC | Archives

MBC | Ce Mois

MBC | Derniers billets

MBC | Instagram