Mariage a la japonaise

M

Dans le jardin sur les hauteurs, kimonos, bonnes manieres.

Sur les hauteurs, les salles de mariage de style japonais, avec vue sur un Jardin, bordure de bonzai, puis le parc. Pour classe moyenne superieure.

Jun et moi nous sommes promenes samedi dernier dans le quartier de Shirogane, dans le sud ouest de la capitale (un peu avant Meguro). C’est un quartier a la mode parait-il, et c’est vrai que les mansion ne manquent pas. J’avoue toutefois ne pas ceder a la vague et j’ai trouve ce quartier absoluement quelquonque, anonyme.
Tout ca pour arriver un un grand jardin datant de Meiji. Tres beau jardin a la japonaise, une enclave de verdure dans cet environnement fait de tours d’habitations que ni ne depayseraient pas les habitants de Sarcelles ou Velisy (je dis ca un peu au hazard, je ne connais ni Sarcelles, ni Velizy… et n’y voyez pas du parisiannisme, mais en fait, comme tout francilien, je ne connais que mon coin, bref, Bondy/Noisy-le-Sec/Bobigny ou j’ai habite de 8 a 18 ans, et (tout) Paris ou je suis ne et ou je suis revenu passes mes 18 ans. On pourrait rajouter Asnieres ou j’ai habite deux ans, du temps des annees Boost et du Petit Poucet).

Pour entrer dans ce parc, il faut franchir une porte, en fait un grand porche a la japonaise, en tachant de se frayer un chemin au milieu d’un ballet incessant de voitures qui vont et viennent. De grandes et elegantes voitures noires. Passe le porche, on n’est pas en reste car c’est alors un rond point, avec quelques taxis qui attendent, nos voitures noires, et puis ici ou la, une jeune fille en kimono qui coure d’un endroit a un autre. Bienvenue dans un haut lieu du mariage pour classes moyennes, une sorte de Club Med’ specialise dans le paraitre qui sied aux unions legitimes. Qu’importe si dans deux ans on fera lit separe, si aucun enfant ne viendra egayer le foyer, si monsieur rentrera tous les jours un peu plus tard en s’oubliant dans les decolletes genereux des robes a pailletes bon marche de quelquonque hotesses de bar : le mariage aura obeit aux regles strictes d’un bonheur de facade immortalise par un photographiseur sans talent : robe, costume, discours interminables durant une reception elle meme interminable, jardin “romantique” et cloches de l’eglise.

Mariage a la japonaisePres du lac, une sorte de terre plein pour la photo. Deja, d’autres attendent leur tour.

Le mariage japonais est une obligation, et c’est avant tout une illusion. Que l’on ne fasse que se promener en ce lieu et soudain, devenu simple spectateur, c’est tout l’artifice qui apparait : un immeuble de beton, environ 5 etages, abritant une dizaine de grandes salles de receptions -pleines en ce samedi-, avec de grandes baies vitrees par lesquelles on voit une reproduction des memes gestes, des memes costumes, a l’identique. Mariages “bon marches”. Autours du parc sont construits d’autres batiments, cette fois dans un style plus “japonais”, dont un alignement de trois sur les hauteurs, avec des serveuses en kimono, un grand parc ou pins, cerisiers et muriers, dessinant un paysage que bordent des bonzais en bordure de l’allee du parc, annonce des mariages plus couteux. Jun et moi nous sommes trouves encercles par une bonne quinzaine de mariages… A un moment de la promenade, de la “Chapelle” est sorti le son d’une cloche -enregistree bien entendu. Elle a du sonner 15 bonnes minutes. Comme je l’expliquais a Jun, en France, cela voudrait dire qu’une guerre vient d’etre declaree. Ou pour le Japon, qu’un tremblement de terre est imminent. Non, ce n’est ici qu’un mariage en boite.

Mariage a la japonaiseIl faut reconnaitre que si l’on sait s’abstraire de la specificite matrimoniaire, ce parc est vraiment tres beau, plaisant.

Un etang borde d’erable repose tranquile au fond de ce qui ressemble a une valle. Ce parc est vraiment joli, bien fait. Nous pouvons y voir les couple et leurs invites se succeder ou faire la queue pour faire LA photo de mariage. Je constate que la plupart des hommes revetent un de ces costumes mal tailles qu’ils portent pour aller au travail en semaine, masse noir quasi-interchangeable. Les mariees portent a peu pres toute la meme robe blanche a volant de princesse et sont coiffees du meme chignon a anglaises. Parfois une mariee en kimono, aux motifs riches mais imprimes… Les hommes sont eux souvent habilles en blanc dans un costume mal coupe certainement achete chez Aoyama. Seuls les parents, en particulier les femmes, semblent avoir sorti LE beau kimono pour l’occasion.

La “Chapelle”… Les Japonais ont decide qu’un mariage se celebrait dans une eglise. Par par foi, mais parce que c’est comme ca. Il y a donc au Japon des eglises a mariage, avec des pretres (etrangers, bien entendu) recrutes specialement pour ca (tiens, voila une piste de travail…). Les haut-parleurs de celle-ci ont “sonne” pendant 15/20 minutes…

Une usine a mariage dans un parc magnifique. Voila une bien interessante curiosite…
De Tokyo,
Suppaiku

commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

MBC | Abonnez-vous!

MBC | Social

MBC | Ce Mois

MBC | Archives

MBC | Derniers billets

MBC | Instagram