L’Homme qui marchait est parti Lundi

L

Je l’aimais bien, moi, cet homme qui etait toujours en train de marcher d’un pas decide sur l’ecran de mon televiseur 37cm. Lundi matin, il etait encore en train de marcher revetu d’un costume de sauveteur parce que c’etait le 1er septembre, jour de la prevention des tremblements de terre (commemorant ainsi l’anniversaire du 関東大震災 (grand tremblement de terre du Kanto). Il marchait toujours, vetu de son eternel costume gris, avec ses lunettes cerclees noires carrees, sa tete coincee de controleur des impots. Il s’avancait toujours d’un pas decide, malgre ses 71 ans. Il marchait fermement croyant en ses chances et ne se doutant pas qu’il etait l’intermede presentable pour une organisation d’un grand sommet et l’amitie necessaire avec le “partenaire Chinois” le temps d’une Olympiade.

Ce marcheur invetere, en chemise a manche courte en ete, “a la Koizumi”, a tente d’imposer son style apres avoir du subir celui de son predecessur, qui lui ne marchait pas. Son style, c’etait le style d’avant, le bon vieux 自民党 (parti de droite au pouvoir depuis le debut des temps) des familles. Pepere a tel point que le pourtant leader du 民主党 (parti d’opposition) se serait bien vu dans le gouvernement du marcheur : c’est qu’ils etaient copains, avant. Avant que les “nouveau style”, eleves au Reaganomics, au Bushisme et au Yasukunisme ne soient majoritaire et ne choisissent le marcheur que pour gagner du temps et preparer la releve…
Exit, donc, 福田総理大臣(le premier ministre Fukuda), sorte de Giscard de 71 ans qui passait son temps a traverser l’ecran.
Il semblerait que le futur soit un mangeur de mangas… Apres le papy qui fonce (pour masquer la vacuite et l’inconsistance de son annee a la tete du gouvernement), voici le 自民党 tendance inculte et copain du batiment. C’est que lui, il a du piocher dans un manga avec des filles de 13 ans qui se font violer en disant Non! Non! Non! hnnnnnn! Non! pas ici! Non! Non, Hnnnn…, il veut relancer la croissance par le batiment en financant par des bon d’etat! 170% de dette public, ce n’est pas suffisant, il faut en remettre une couche ! C’est les banques qui vont etre heureuses…
C’est decidemment une enigme. Des ecrivains de genie, des realisateurs de genie, des peintres brillants et des intellectuels de haut niveau, de grandes entreprises innoventes et des politiciens nuls.
Je vais regretter ces images passees en boucle de Fukuda qui marchait d’un bout a l’autre d’un couloir. La tele diffuse des images, meme quand il n’y a rien a dire, rien a montrer, des images marquees “images”, le logo d’une marque filme en long, de travers, puis sur un emballage, puis dans un magasin… Pour Fukuda, il traversait l’ecran en marchant, semblant s’arreter parfois avant de reprendre sa marche, on revoyait 5, 10, 20 fois la meme sequence.
Je vais pas le regretter, mais je m’y etais habitue.

À propos de moi

Madjid Ben Chikh
Madjid Ben Chikh

Madjid Ben Chikh, auteur, bloggueur. A Tokyo depuis 2006.
Ce Blog, journal d'un solitaire sociable et moderne de Paris et Londres à Tokyo, depuis aout 2004.

commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Je ne sais plus quelle tv japonaise l’avait même chronométré et comparé son résultat à ceux de Abe et Koizumi sur le même parcours. Fukuda l’emportait effectivement haut la main.

  • Sur quoi te bases tu pour préjuger des lectures de Asou ? il aime les mangas , ce que j’ose croire tu ne considére pas comme une tare en soi , et il n’est pas allé plus loin.
    Le salary man japonais qui aime les mangas ecchi-hentai ok mais bon plaquer ça systèmatiquement dés qu’il s’agit d’un japonais moyen d’age mur je trouve ça gonflant.

MBC | Abonnez-vous!

MBC | Social

MBC | Archives

MBC | Ce Mois

MBC | Derniers billets

MBC | Instagram