Irresponsabilité: 9 avril 2020

I

10.869 (données sujettes à caution, les remontées des chiffres des EHPAD n’étant « pas remontées »)
Divergence de vues entre la gouverneure de Tokyo, Mme Koike et le gouvernement du premier sinistre Abe. Mme Koike veut limiter les ouvertures d’établissements aux strict minimum et demander la fermeture des salons de coiffure, des bars, cafés, restaurants, écoles de soutien scolaire etc.
Le gouvernement et le premier sinistre Abe freinent des quatre fers car ils ont peur pour l’économie et parce que ça coûterait cher. En effet, leur « plan de relance » merdique de 20% du PIB est avant tout un saupoudrage destiné à sauver les copains en faisant couler le cash à gogo, mais n’aidant en rien les petits commerces, les petites entreprises et leurs employés. Aucune garantie de salaires, aucune garantie des crédits, aucune suspension des paiements du gaz, de l’eau et de l’électricité comme en Europe.
Bien que très modérée dans son approche de « l’état d’urgence », Mme Koike est parfaitement consciente que pour fonctionner et être le plus court possible, l’état d’urgence doit permettre de réduire l’activité au strict minimum, et surtout qu’il doit permettre d’éviter qu’une accélération de l’épidémie de vienne ébranler le (minable, ridicule, inopérant) « système de santé » (les guillemets sont de rigueur car l’épidémie prouve d’ores et déjà son inadéquation puisque déjà deux hôpitaux sont fermés pour cause d’infection de tout le personnel et cela sans que ces hôpitaux n’accueillent de malades, mais simplement parce que le corps médical lui-même n’a rien pigé…).
En s’opposant à l’approche de Mme Koike, le gouvernement prépare un désastre sanitaire et économique dont seule une aide médicale et économique chinoise pourront limiter les dégâts. Et comme pour la bande de vieux crevards au pouvoir ce sera quelque chose d’inconcevable, ça s’apprête à être une boucherie.
La population japonaise est composée à 30% de personnes de plus de 65 ans.

 Voir l’Article du JapanTimes de ce jour.

À propos de moi

Madjid Ben Chikh
Madjid Ben Chikh

Madjid Ben Chikh, auteur, bloggueur. A Tokyo depuis 2006.
Ce Blog, journal d'un solitaire sociable et moderne de Paris et Londres à Tokyo, depuis aout 2004.

commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • A l’horizon de profile la golden week.
    Nombre de destinations internationales étant inaccessibles, les Japonais de rabattront sur des destinations locales, histoire de bien répartir le virus sur l’ensemble du territoire…

MBC | Abonnez-vous!

MBC | Social

MBC | Archives

MBC | Ce Mois

MBC | Derniers billets

MBC | Instagram