À vide…

À

Métro, comme toujours. Baisse d’énergie hier, sentiment de laisser filer le temps que je ressens en cas de déprime. Agir, agir, la seule solution. J’ai donc inversé l’ordre des priorités par rapport à hier, et je me sens beaucoup mieux, si ce n’est que je n’aurais jamais du manger un guyodon ce midi. Je n’aime pas la viande de bœuf…Je me sens lourd. Enfin, ça passera.
J’ai bien aimé ces quelques mots de présentation de la revue Minorités, me décrivant avec mon laptop sur les genoux. J’y étais presque, pour le coup. Jolie formule. Oui, il y a un côté écriture en liberté, dans tout ça, et j’aime bien. Je suis parvenu à transformer le temps de transport en temps de travail, qui plus est, en temps de travail personnel, et encore mieux, par le biais de ce blog, ou Minorités, mondial. Car je commence à recevoir des messages du monde entier. Comme Facebook publie chaque post automatiquement, mon compteur ne change pas beaucoup, mais ce n’est pas bien grave…
J’ai donc inversé l’ordre des priorités. Ce matin, j’ai donc commencé par regarder les annonces, me disant qu’on ne sait jamais. Et il en avait une, juste calibrée pour moi. Pour tout dire, j’aurais presque pu penser que quelqu’un l’avait publié exprès pour me retrouver. Je ne décris pas le travail, un truc chiant. Mais avec un minimum de suspens, et des collègues, des vrais, pas ceux que j’ai à l’heure actuelle. Remarquez, je n’ai rien contre eux, mais des collègues, j’en veux d’autres. Pas avec lesquels je parle de ma vie, comme ceux que j’ai, non. Des collègues avec qui je parle travail, avec lesquels je ne suis pas d’accord, qu’il est question de convaincre, ou qui me convainquent. Ça me manque à un point, vous ne pouvez pas savoir. Et puis un meilleur salaire, là, j’avoue, j’en ai marre…
J’ai donc aiguisé ma réponse. Et puis je me suis refait une beauté (si si), et j’ai refait une photo pour mes CV en ligne et pour cet email. Ça tombait bien, l’annonce était postée par une agence que je connais bien, puisque c’était celle qui m’a fait travailler à Lehman. On m’a rappelé dans l’après-midi. Ça ne veut rien dire, car en général, les annonces sont essentiellement destinées à sonder le marché, recevoir des CV. Mais en envoyant ce CV, j’ai juste annoncé que j’étais toujours là, et cette fois-ci armé d’un visa valable plus de trois ans.
C’est seulement après avoir fait cela que j’ai commencé à regarder ce que j’ai à faire pour le groupe FB. Ben il y en a, du travail… Je vais y travailler, justement, et dans le métro, pas plus tard que maintenant.
De Tokyo,
Madjid

À propos de moi

Madjid Ben Chikh
Madjid Ben Chikh

Madjid Ben Chikh, auteur, bloggueur. A Tokyo depuis 2006.
Ce Blog, journal d'un solitaire sociable et moderne de Paris et Londres à Tokyo, depuis aout 2004.

Commentez

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

MBC | Abonnez-vous!

MBC | Social

MBC | Archives

MBC | Ce Mois

MBC | Derniers billets

MBC | Instagram