大台場の大江戸温泉物語


Photo prise à la station Telecom Center, à Ôdaiba. Au premier plan après les arbres, le Rainbow Bridge. Au loin, à Tôkyô, la Tour… Magique !

Je travaillais à 10 heures, ce matin. Dur dur… J’ai du prendre le vélo pour arriver à la gare à temps…
Aujourd’hui à l’écolde, beaucoup d’étudiants de niveau intermédiaire. Et puis aussi quelques soucis dans une autre école, et hop! un professeur qui doit y aller… La matinée s’est avérée chargée.


Ôdaiba, c’est une ambiance étonante, ça me fait penser au DockLand, à Londres. Ici, on est vraiment dans le 21ème siècle. C’est vaste, silencieux, moderne et fonctionnel. C’est une ville (île) nouvelle. Ce n’est pas très humain…

L’après-midi, visite de Hélène, habituellement professeur à Ikébukuro. Ce qui est bien, quand on travaille “early”, c’est qu’on sort aussi “early”. J’ai retrouvé Jun vers 17 heures 50 devant Mitsukoshi à Ginza. Après quelques hésitations, nous sommes allés à 大江戸温泉物語/Ôoedo onsen monogatari (“le” onsen du Grand Edo, littéralement, le “Récit du Onsen du grand Edo”). J’aime beaucoup. Cest un peu kitsch, mais j’adore les bains… C’est à 大台場/ Ôdaiba, une mini île qui a été généreusement agrandie, restructurée et renforcée et où l’on construit énormément. Elle est reliée à Tôkyô par le Rainbow Bridge.
Le reste en image…

L’entrée de 大台場の大江戸温泉物語.
Un spectacle pauvre culturellement, des hauts parleurs crachant une espèce de techno sino-japonaise, une soupe insipide, des costumes affligeants…


Des restaurants un peu partout, en fait entre self et restaurants, assez cher pour la pauvre qualité. Mais en même temps un décors “Edo” réconstitué, et tout le monde en yukata.


Quand vous avez commandé au comptoir, on vous remet ce petit boîtier qui sonne quand c’est prêt : vous allez alors chercher votre repas. bi bi bip… bi bi bip…


J’adore le parcours “massage” pour les pieds, en plein air. Ca fait mal…. !!!!!
Tout le monde est en yukata. Tout le monde !
Excusez-moi, en revanche, il n’y a pas de photos du “onsen”. Ben oui, tout le monde est nu! Cependant, alors que ces lieus étaient mixtes autrefois, ils sont depuis 150 ans séparés hommes et femmes.

Au retour, dans le métro. J’adore les sacs des Japonaises…

À propos de moi

Madjid Ben Chikh
Madjid Ben Chikh

Madjid Ben Chikh, auteur, bloggueur. A Tokyo depuis 2006.
Ce Blog, journal d'un solitaire sociable et moderne de Paris et Londres à Tokyo, depuis aout 2004.

Commentez

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

MBC | Abonnez-vous!

MBC | Social

MBC | Archives

MBC | Ce Mois

MBC | Derniers billets

MBC | Instagram