Un dernier pour dire au revoir…

U

Samedi matin. Faute de frappe, j’écris marin. Chaleur et humidité sous mon masque, les pollens ont envahi l’air, et si dehors ça reste supportable –malgré hier après-midi une vague impression d’avoir la salive comment dire, crémeuse, pâteuse-, dans le métro, dans les wagons en particulier, c’est assez irritant. J’ai eu hier la vague impression d’étouffer. En sortant, tout se calme. Je porte donc, comme beaucoup de mes semblables (et qu’importe si certains me refusent cette qualité que, de mon côté, je leur accorde volontiers malgré leur connerie crasse), un masque. Dans le train quasiment vide où je suis, nous sommes 4 à en porter un. Ma réaction cette année n’est pas la pire, elle se limite en fait à une simple gène. Pas vraiment étouffer, non, de l’épaisseur. Je vais sans doute acheter un de ces sprays nettoyants et apaisants. Pour d’autres, et pour moi aussi il y a deux ans, c’est un vrai calvaire. Les éternuements à répétition, le nez qui se met à couler comme une fontaine pendant dix minute et qui continue à vous démanger à vous donner des envies de l’arracher, des maux de tête évoquant une sinusite, une vague envie de vomir, des saignements de nez, voire des poussées de fièvre, des quintes de toux, des yeux douloureux. Chez moi, le masque est suffisant et je n’ai quasiment jamais pris de médicaments, mais certaines personnes sont obligées d’en prendre pendant deux mois…
Cette allergie au pollen, c’est l’allergie aux cyprés qui ont été plantés massivement dans les années 50 pour pallier le déboisement massif consécutif à la reconstruction du pays dans l’urgence de l’après-guerre. C’était autrefois un problème inconnu, mais qui augmente chaque année au fur et à mesure de la croissance des arbres. Une élève me disait que le phénomène était aggravé par l’urbanisation massive de la ville : les sols ne peuvent plus absorber les pollens que désormais les vents transportent au loin.
Le type à côté de moi sent mauvais : tabac et cendrier mêlé. Il pue. Mais qui donc a dit que les Japonais sont propres ? Il s’est certainement lavé hier soir, pas ce matin où il ne s’est que rafraîchi le visage –comme quasiment tout le monde-, mais il a visiblement remis ses vêtements d’hier comme j’ai constaté chez beaucoup de gens. Il y des gens ici qui ont une odeur de saleté, de crasse, et je suis sûr que pourtant ils se sont lavés, que diable, ils sont Japonais ! Mais les vêtements sont eux très douteux. Ce phénomène concerne, bien entendu, les hommes, et je suis persuadé que ce sont des célibataires. Le type a côté de moi a bien 30 ans, les sourcils méga-épilés, et il a une touche de puceau éternel qu’on ne croise qu’au Japon. Une touche qui fait souvent dire aux filles quand elles évoquent en avoir croisé un, 気持ちが悪かった ! En gros, il craint / Je me suis sentie mal. En français, on dirait que le type a une tête de violeur. Et vraiment, le type à côté de moi, il en a vraiment une. Et il pue.
Cette semaine, ça a été la grande bagarre. C’est mon côté geek. J’ai un nouvel appareil photo, et j’aimerais développer mes originaux RAW au mieux, et j’aimerais retoucher rapidement tout en ayant quand même beaucoup de possibilités, ce qui veut dire en gros : Lightroom 2 ? Aperture 3 ? Photoshop, j’ai déjà, mais je ne le réserve que pour du vrai traîtement. Et pour le RAW, Sigma, Lightroom ou Photo RAW ? Je crois avoir trouvé ma solution. En revanche, je vais abandonner iPhoto qui me servait à créer des albums. Un geek, je vous dis, dès qu’il s’agit de trouver une solution à un problème que je me pose moi-même au sujet de mon ordinateur, de mon blog, etc. Mais bon, je suis comme ça… Généralement, tout s’arrange quand j’ai résolu mon problème. En fait, mon ami Nicolas n’est pas étranger à cette fixation. Il nous a envoyé un mail il y a deux mois son intention de ne pas renouveler son compre mobile.me. Moi, ça fait 10 ans que j’en ai un, et j’avoue qu’en y regardant de près, il y a nettement mieux ailleurs. IWeb, la seule application justifiant encore éventuellement mobile.me, est une application très en retard. Je ne l’utilise pas pour blogger, ni pour « créer un site » : c’est trop moche et trop lent. Je l’ai réservé à mes albums photos grand public, mais là encore, d’autres font ça aussi bien. Bref, je pense arrêter cette année. Ça va être un peu problématique pour les emails, mais d’un autre côté, j’utilise déjà essentiellement Gmail…Mobile.me est un service finalement très cher, très archaique. Par ailleurs, comme j’ai acheté un nom de domaine, je suis assez libre de changer beaucoup de choses très facilement. Le printemps arrive, c’est le bon moment.
Je vous réserve une surprise sur ce blog mardi la semaine prochaine. Et je vous informe que ce blog sera en service minimum lundi 1er mars car il faudra « faire sans moi ».
Tiens, de ce côté-là, j’ai écrit un très long récit sur moi, sur mon père, sur les Algériens, afin d’en arriver à mes options politiques, ce en quoi je crois, et en quoi il y a un lien entre la vie, en particulier la mienne, et la politique, en particulier mes convictions. Je n’ai pas terminé, et je me pose la question. Mon blog ou Minorités ?
Ce matin, j’ai donné un article du Financial Times sur la visite en Europe d’envoyés du ministère des finances Japonais : le Japon a de plus en plus de mal à financer sa dette abyssale (220% du PIB, un déficit de 11%, record du monde toute catégorie) car l’épargne intérieure ne suffit plus. Le Japon va donc maintenant essayer d’avoir accès aux marchés internationaux. Pourtant, mes étudiants s’intéressent à « la Grèce ». Ils sont tous deux dans de grands établissements financiers. Je suis curieux de voir comment ils vont réagir à la lecture d’un article qui suggère en filigrane que la faillite du Japon est globalement inévitable. Je ne leur ai pas non plus suggéré que la seule solution est une reprise de la politique d’ouverture économique. En effet, la plupart des produits industriels européens que l’on peut acheter au Japon sont assemblés en Corée. Le patronat japonais a pratiqué un lobbying important pour maintenir le marché aussi fermé que possible…ce qui a accéléré et renforcé la crise du Japon, en donnant ce côté Ponzi à l’économie, où tout le monde vole tout le monde, et où le nombre de pauvre désormais s’envole exponentiellement. Je verrais la semaine prochaine leur réaction.
Profitez-bien des photos, et regardez bien ce blog, et pardonner mon absence lundi 1er Mars. Car le 1er Mars, c’est sans nous.
Et à mardi…
Madjid

Commentez

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Madjid Ben Chikh Par Madjid Ben Chikh

MBC | Abonnez-vous!

MBC | Social

MBC | Ce Mois

MBC | Archives

MBC | Derniers billets

MBC | Instagram