OUI A LA FRANCE DU OUI QUI DIT OUI ET QUI RIT

O

Ma décision est prise.
C’est un truc qui m’ennuie depuis des mois et qui me titillait (Nicolas a du comprendre ma problèmatique dans un rapide échange de mails…). Comment sortir de la tétanie de l’élection présidentielle ? De la contestation à 2 balles dans laquelle la gauche se complet depuis plus de 10 ans ?
Ca peut paraitre contradictoire, mais je pense qu’en votant OUI, nous sortirons enfin des années Chirac.
Parce que j’en ai marre de dire NON.
Parce que j’en ai marre de plus avoir le choix après.
Parce que je ne veux pas voir Villiers, Le Pen, Bush et Thatcher tout sourire dimanche soir à 20 heures.
Parce que je ne veux pas qu’il nous reste le pire de la constitution (la partie 3) sans bénéficier du meilleurs (la partie 1, LA constitution).
Parce que le NON, c’est la deuxième victoire de Chirac, de sa France épuisée et sans projet.
Parce que ce serait la honte, pour le pays de Monnet, Shuman, Delors, Giscard, Mitterrand, de tout arrêter là.
Parce que malgré beaucoup d’imperfection, la démarche communautaire de compromis entre les peuples dans le respects de leur histoire est un véritable espoir de dépassement des conflits à l’échelle planétaire dans la
lignée de la très imparfaite et pourtant nécessaire ONU.
Parce que j’en ai marre de la France qui se plaint, qui râle, dit NON et se retrouve dans les bras de Chirac après, puisque lui, de toute façon, sera toujours là.
Parce que Chirac se moque de l’Europe, de toute façon.
Parce que de toute façon, l’Europe restera malgré le NON quand même le grand marché de l’économie capitaliste qu’elle est déjà.
Parce que le principal, c’est d’avoir une Constitution. On pourra l’amender, la changer mais on ne pourra plus s’en passer.
Parce qu’il faut bien commencer à sortir des années Chirac, inaugurées par un NON dont nous ne sortons pas, comme des accidentés qui ne cessent de revivre leur traumatisme.
Parce que l’avenir commande un réel courage, celui d’accepter l’imperfection, plutôt que le totalitarisme gauchiste et sa prétendue
facilité qui consiste à ne vouloir que l’utopie autoproclamée parfaite, au risque de voir les périls s’amonceler dans le monde réel.
Parce que j’ai envie qu’un texte consacre le NOUS du peuple Européen, et que les Américains apprennent qu’il est possible qu’un peuple se fédère par la Paix, dans une économie prospère, en garantissant ses droits à la Sécurité Sociale, ses exigeances de Liberté pupliques et privées.
Parce que j’ai envie de dire OUI à quelque chose, même d’imparfait, quelque chose qui nous redonne du temps et nous fasse penser à autre chose qu’à la France où on étouffe. Un horizon inconnu.

LE 29 MAI 2005, JE VOTE JOSPIN DES LE 1ER TOUR.
JE VOTE OUI.

À propos de moi

Madjid Ben Chikh
Madjid Ben Chikh

Madjid Ben Chikh, auteur, bloggueur. A Tokyo depuis 2006.
Ce Blog, journal d'un solitaire sociable et moderne de Paris et Londres à Tokyo, depuis aout 2004.

Commentez

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

MBC | Abonnez-vous!

MBC | Social

MBC | Archives

MBC | Ce Mois

MBC | Derniers billets

MBC | Instagram