Londres… Westminster, fish and chips et hamburger

Minuit est arrive, on a entendu les feux d’artifice…

Et voila qu’est arrive mercredi 31 decembre, le dernier jour de l’annee… Mes insomnies ont commence a passer. Et j’ai continuer a manger, manger, manger… Il faut dire qu’il faisait tres froid, un vent glace en permanence et du givre le matin. De retour au Japon, je n’avais pas pris un kilo.

Pour le dernier jour de l’annee, donc, Westminster, puis Paddington, Regent Park, plein d’ecureuils, traversee de Westminster puis deuxieme visite de la National Gallery… Diner simple a Greenwish. Le soir, on a zappe sur la television. Parmi les programme, un programme tres serieux sur tout ce que nous devrions a Abba. Eloge des melodies, des textes, de la mise en abime des couples eux memes, avec cette conclusion definitive sur la chanson « the winner takes it all »…

I don’t wanna talk
About things we’ve gone through
Though it’s hurting me
Now it’s history…

The winner takes it all
The loser’s standing small

…qui serait le prototype meme de la chanson parfaite, avec en quelques mots toute la tragedie de la situation. Suit une autre qui dit qu’a chaque fois qu’elle ecoute cette chanson elle eprouve des frissons et pleure. On a zappe, mais a chaque fois qu’on retombait sur ce programme, d’autres avis tout aussi definitifs qui n’ont pas manque de me faire rire… Minuit est arrive, on a entendu les feux d’artifice, et nous nous sommes couches.

[AFG_gallery id=’128′]

 


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *