Joyeux Noel, de Tokyo/ Japon

J


Promenade dimanche avec Jun sur Omotesandou. Comme l’an dernier un Bonhomme de neige. Cette fois-ci, c’est de la neige de Niigata. En esperant qu’elle ne soit pas irradiee… C’est la-bas qu’il y a eu un tremblement de terre, et qu’une centrale a eu quelques fuites d’eau “sans danger” apres un debut d’incendie. Si les employers de la communication de TEPCO (societe de production et commercialisation d’electricite dans l’est du Japon) perdent leur travail, ils n’auront aucun mal a se faire embaucher en France…
En attendant, ce Bonhomme de neige etait l’une des seule attraction de rue a Omotesandou : cette annee, il faut rentrer dans les magasins pour voir des installations.


Dans un “depaato” (centre commercial), le Marubiru. Partout des Pere-Noel (ici, on dit Santa Klaus). Tout est pretexte a vendre et Noel ne manque pas a la tradition. Le Japon est roi en la matiere. Ici, donc, une Barbapouffe. Certaine vendent des cuisses de poulet roties (au Japon, on DOIT manger du poulet a Noel parce que… en occident on mange du poulet a Noel. KFC, MacDo, Mos Burger (“Happy XMos”), mais aussi Fujiya le magasin de gateau : tout Tokyo se couvre de Pere-Noelette, de veritables Barbapouffes sur talon aiguilles. Ailleurs, ce sont des types deguises en Renes ou en ours qui braillent a l’entree des konbinis par 2 degres, gateau de Noel, gateau de Noel, laissez vous tentez… (le fameux ikaga deshou ka). Ici, c’est une barbapouffe photographe. Les gens paient (au Japon, tout se paie) pour se faire photographier devant un sapin de Noel.

Marubiru, a Marunouchi, pres d’Ootemachi et de la gare de Tokyo. Ootemachi est en train de devenir LE quartier a la mode en ce debut de vingt-et-unieme siecle. Quand on y songe, finalement, c’est un type de quartier qui manquait a Tokyo. Un quartier chic d’ou la mafia a ete visiblement banie. D’ou la grande elegance de ces avenues longues et bordees d’arbre, sans patchinko ni machines a sous ou gargotte a takoyaki a l’huile frelatee que l’on sent a cent metres.
Bien sur, les magasins de luxes sont inabordables. Mais c’est un peu comme les quartiers chics a Paris, ca fait une jolie ballade. Ginza est le contraire de cela. Le quartier est pourtant tres proche, les arrieres rues debordent de petits restaurants sympathiques mais le jeu et les bars a hotesses creent par endroit ue curieuse ambiance de Pigalle Chic.
Marunouchi se veut la vitrine d’un Japon nouveau. Comprenez, une couche de laque pour faire briller et detourner l’attention des autres quartiers. Et pour accueuillir des touristes riches blindes de devises peu interesses par le Japon, si ce n’est la hype que peut representer cette destination et ses hotels hors de prix…

C’est que ce type de quartier, qui accueille les sieges sociaux des banques du monde entier est aussi un quartier qui interesse les hotels 5 ou 6 etoiles. Il s’y en construit et c’est pour leur clientele que restaurant francais de renommee internationale, grands couturiers se pressent dans les etages de ses immeubles immenses. En generale, les 5 ou 6 premiers etages sont reserves a des centres commerciaux avec leurs boutiques et leurs restaurants pour le tout venant, a commencer par les hommes d’affaires qui ne sont pas genes par un menu a 3 ou 4,ooo yens. Au dessus sont des bureaux ou des hotels. Les derniers etages sont enfin des restaurants hors de prix avec vue panoramique sur la ville ainsi que les suites 6 etoiles.
Marunouchi est le quartier qui fait rever les jeunes Japonais avides de reussite sociale… ou pour le moins des signes exterieurs de reussite sociale. Cela n’en est pas moins un quartier lumineux et tranquile, elegant.
Hibiya, le jardin. Dimanche, nous avons fait une grande promenade qui nous a conduit du parc Gyouenmae pres de Shinjuku jusqu’Omotesandou puis d’Omotesandou a Ootemachi, 7 heures de marche, de ballade ou les arbres denudes de Gyouenmae auront ete remplaces par les rues en pente de Sendagaya, puis les petites rues qui menent a Harajuku en evitant Meiji Douri, les filles couleur de Harajuku et la foule de marche au puces, notre restaurant Thai prefere, Chao Thai, puis Omotesandou, et enfin ce grand boulevard qui courent jusque tres loin a l’est, Aoyama, Akasaka, Hibiya, Ginza…
Au Parc Hibiya, la chaine TBS sponsorisait un gigantesque sapin de noel. Nous y sommes alles. Comme toujours dans ce cas, une foule gigantesque, un peu comme si tout le Japon s’etait donnee le mot, etait la et faisait une interminable queue… Renoncant, nous avons contourne le parc et decouvert une deuxieme entree ou il n’y avait pas la queue. Ce noel a Hibiya etait une sorte de Disneyland avec de la musique indifferenciee -baroque, medievale…- et des chemins de lumiere. Assez ininteressant. Nous sommes vite partis, il y avait vraiment trop de monde… C’est comme ca que nous avons atterri a Marunouchi.
Comme toujours dans cette longue promenade, c’est le mystere du Palais imperial qui a ma preference. D’un seul coup, plus de lumiere, mais un lac (ou des douves…) borde d’arbres. Un trou noir dans le centre de Tokyo. Un havre de paix, le temps en suspension.
Au cours de cette grande promenade, nous sommes bien entendus passes a cote du temple de la musique commerciale japoanaise, le Carrere local. Un immense arbre de Noel d’au moins 5 etages… et tout en haut de l’immeuble, cette publicite pour la THE chanteuse, Hamasaki Ayumi. Son nouvel album sort le 1er janvier. Il y en a qui ne perdent pas de temps…

Lundi, nous nous sommes leves tres tres tres tard. Il fallait ca pour se remettre de la mauvaise nuit de samedi a dimanche !
Nous sommes alles a Yokohama, dans le quartier de Yamate ou nous etions deja alles l’an dernier au mois d’aout. Decorations “occidentale” pour noel dans ces maison de style “occidental”. Des designers ont decore chacune de ces maisons dans le gout d’un pays particulier.
Je cherche la Hongrie dans cette decoration de table… mais je continue d’aimer cette cheminee.

Celle-ci est encore plus joli, temoignage du XIXeme siecle. C’est dans cette maison qu’il y avait la decoration “francaise”, mais ma pudeur m’empeche de vous montrer ce chef d’oeuvre de conservatisme. Nappe mauve et vaisselle de style Second Empire (en rappel de la commemoration des traites entre la France et le Japon). Une horreur totale.
Dans cette maison, j’ai pu constater que la chronologie comparee de la France et du Japon est incomplete. A aucun moment il n’est fait etat que la France est devenue une Republique ! Alors que Louis XVI et Marie-Antoinette, Napoleon 1er, Louis-Philippe, Napoleon III sont cites et leurs “malheurs “evoques… Veut-on eviter que les Japonais ne se posent trop de questions sur les regimes politiques ?
Une idiote, comme les appelle. Une sauvage.
Elle a tres bien vu que je photographiais, mais elle est passee quand meme. Alors, je l’ai suivie de mon appareil tandis qu’elle marchait. Elle m’a reperee…
Certaine personne manquent francheent d’education. Quand aux photographes du dimanche, ils sont legion, on les repere a leurs appareils a 1000000 yens avec mega tele-objectif. Mais incapable de concevoir que si quelqu’un photographie une fleur en macro, il essaie de calculer un effet de profondeur bref, a besoin que personne ne passe derriere. Ils m’amusent avec leurs trucs chers comme des protheses du sexe dont le travail et les heures sup’ les ont prives.


Je ne suis pas alle tout seul a Yokohama, et ce n’est pas tout seul que je me suis promene dimanche.
Il est boudeur des fois… Peut-etre mes problemes de travail m’empechent-ils d’etre vraiment tout a fait avec lui dans ma tete et dans mes paroles…
Mais on se fait confiance. On a surmonte tout cela tres facilement.
Je suis redevenu tres fort.
Un miracle, c’est quand quelque chose que l’on n’attend pas se produit.
Nous marchions, il faisait froid : Yokohama est une ville de bord de mer, le vent etait tres froid. Moi, mon pied criait au meurtre, je ne pensais qu’au bus que nous pourrions prendre pour rentrer.
Et c’est alors que Jun me dit : 見て…
Fuji San est apparu la, tres beau, clairement dans un ciel limpide. C’est un tres beau cadeau de Noel, voir Fuji San par hazard.

Et comme un miracle ne vient jamais seul, nous avons assiste a un magnifique leve de pleine Lune. Rouge d’abord, nous avons pense qu’il s’agissait du Soleil couchant. Et puis elle est montee dans le Ciel. Nous avons pu alors distinguer une Etoile a ses cotes. Cela aussi, un 24 decembre, c’est une bonne nouvelle.
Plus tard, quand apres avoir dine a la maison (j’avais prepare un poulet en papillotte, sauce a la creme, champignons et emince de poireau, avec un riz beurre parfume de petits des de carottes puis un clafouti aux fraises), quand j’ai raccompagne Jun a la gare, nous avons regarde la Lune, cette fois au dessus de nous, extremement lumineuse. L’Etoile etait toujours a ses cotes. Si quelqu’un sait de laquelle il s’agit… ou plus vraissemblablement de quelle Planete… Le plus joli, c’etait un effet de halot dans le ciel. Comme si la Lune etait aureolee de sa propre lumiere. C’etait vraiment tres beau et cela a concouru a donner une petite touche de magie a ce Noel.
Aujourd’hui, je n’ai pas fait grand chose, si ce n’est ecrire ce message, recadrer les photos, ecrire quelques emails. C’est Noel, apres tout.

À propos de moi

Madjid Ben Chikh
Madjid Ben Chikh

Madjid Ben Chikh, auteur, bloggueur. A Tokyo depuis 2006.
Ce Blog, journal d'un solitaire sociable et moderne de Paris et Londres à Tokyo, depuis aout 2004.

commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

MBC | Abonnez-vous!

MBC | Social

MBC | Archives

MBC | Ce Mois

MBC | Derniers billets

MBC | Instagram