Attentat à Londres

A

Echanges de mails au contenus presques surréalistes vers 10 heures du matin, entre Alain et moi, rumeurs diverses au travail…
De moi à Alain :
“10h56
Je réfléchis beaucoup à mon avenir. C’est normal, dans 3 mois, il y aura un 4 devant ! J’ai une idée très claire de ce que je peux faire en France. Quand je pense à l’Angleterre, je ne sais trop. Si je pars, ce ne serait pas pour un trip, ce serait pour y rester un certain temps… Voilà pourquoi pour le moment, garder ce boulot ici, m’inscrire en Fac, etc, l’emporte nettement.
Contacter le middle à Londres, c’est être vraiment prêt à changer de vie.
Tout de go, une question. La vie est elle vraiment vivable, à Londres ? Tu m’a parlé de ton manque de soleil, par exemple. Y a t’il d’autres trucs qui te manquent de manière fondamentale ?
Pour le moment, je compte continuer comme si je restais ici. D’un autre côté, si je compte poursuivre l’étude du japonais, il n’y a pas que l’Inalco au monde… Car quand il y a du soleil, je me remets à aimer Paris, mais dès la grisaille installée, je me demande ce que je fais ici. A grisaille égale, Londres est elle plus vivable ?
Le middle de Londres est en crise de croissance, ça peut être une opportunité de me faire un peu de stabilité, reposer de nouveaux repères, et c’est pas à 50 ans que je devrai me lancer !
Si tu as un moindre avis, je suis ouvert…
Bise
Madjid”
De Alain :
“9h58
J’ai appris la sortie en France d’un film d’Emmanuel Carrere:“La moustache”. J’ai adore le livre: adore etant un bien grand mot tant il m’a mis mal a l’aise, et que ce fut un supplice a chaque page. Je ne saurais trop vous le recommander. Bonne journee
Alain ”
“10:52
Difficile de repondre a une telle question:d’abord parce que je ne pense pas que nous ayons toi et moi, tout a fait le meme type de vie.
Oui la chaleur et le soleil manqué, mais sit u gagnes bien ta vie, le but peut etree de s’organiser des break et des visites dans toute l’europe. Car si la vie est chere a Londres, partir a l’etranger, faire le touriste te fait sentir riche.
Ici le temps n’est pas terrible depuis mon retour, mais l’energie gagnee pendant les vacances dure encore.
Londres c’est (comme partout – Paris, Japon, petite ville de province, Trinidad et Tobago) ce que tu en fais. Et ici, tu as plus de choix qu’ailleurs: culture, clubbing, defonce, le fait de ne pas se sentir totalement londonien après des annees, mais d’avoir toujours quelquechose a decouvrir.
En ce qui me concerne, j’arriverais a vivre toute ma vie professionnelle a londres (pas ma retraite, faut pas abuser non plus), si tant est que le boulot me motive encore, il y a suffisement de choses pour ce que je recherché. Mais le point primordial reste le salaire… tout depend, ici plus qu’ailleurs de ca…
A toi
Alain
Il y a eu une explosion a Liverpool street et les sirenes hurlent sans discontinuer a Waterloo”
De moi à Alain :
“11h55
T’es au courant des explosions du côté de la City ? La bourse est bloquée, le métro interrompu, on parle ici de 3 explosions, de blessés…”
De Alain à moi :
“Si tu lisais mon email jusqu’au bout…”
De moi à Alain :
“J’ai lu, bien sûr mais nos mails se croisent. Ici, on a des nouvelles de nos collègues à Londres à qui on a demandé de ne pas sortir. Il y a une autre banque, LCH, qui elle évacue… Le département “Londres” est perturbé… Les infos se croisent… Ca doit pas être facile de garder son sang froid.
J’espère juste que ce “n’est que l’IRA”, c’est à dire que ça ne durera que peu de temps. Si c’était El Qaida…
On pense à toi”
De Alain à moi :
“Excuse pour la brutalite de ma reponse
Ce n’est pas le style de l’IRA (ni le moment pour eux).
Ai appele ma mere, une amie vient dormer chez moi ce soir. Elle ahbite loin dans le nord. Les rues autour de Waterloo sont pleines de voitures, et de gens qui marchent. Un ex collegue allant vers son boulot, est arrive a Wtaerloo mais ne pourra aller plus loin et commence son chemin a pied pour rentrer chez lui.
Moi je n’arrive a faire cet email commence il y a 2 heures…
Et ces sirenes… et ces sirenes…
On ressens le chaos, miles away from the explosions
Vos messages a tous me font du bien”
De moi à Alain :
“Je vais déjeuner. J’espère que c’est pas trop panique. Je reprends des nouvelles en revenant. Ici, on ne cause que de ça, on bosse pas des masses…”
De Alain à moi :
“Des explosions qui apparaissent de plus en plus comme etant des
attentats se produisent a londres. Pour le moment je suis vivant”
“Les nouvelles officielles font a l’heure ou j’ecris etat de 33 morts.
Ici les gens partent un par un deja, on s’organisent pour ceux qui ne peuvent pas rentrer. C’est moins l’abattement que ce matin. On s’est parle beaucoup. A chaque personne croisee, on pouvait remarque que le “Hi” n’etait plus suivi du “How are you” mais d’un regard lourd (la politesse anglaise a des limites, qu’on appelera plutot decence).
Ai d’autant plus volontiers dis oui a Benedicte qui cherchait quelquepart ou dormer que je ne me voyais pas rester seul ce soir. Plus un bruit alentour (plus de sirenes), la agre de Waterloo semble calme, quoiqu’elle continue a fonctionner. L’evening standard qui titre dans sa premiere edition sur les JO, dans sa deuxieme sur les attentats, mais excepter la premiere page le reste demeure identique.
Et puis les message d’amis, qui ont fait du bien pendant la journee et ce besoin imperieux de vous dire combien je vous aime.(Clothilde que j’avais eu du mal a joindre le jour des attentats de Madrid, m’a aussi texte)
Merci encore mille fois, je ne devrais plus tarder a quitter le boulot (si on peut appeler ca comme ca aujourd’hui). Alain”
Epilogue
De Alain à moi :
“Ca va bien.
Hier donc une amie est venue chez moi, et a coup de musique et de
discussion(on a refuse d’allumer la tele) on a fini par se coucher a
02.30. ce matin un peu fatigue, mais ca va.
Les londoniens en general ne se sont pas trop deplace pour venir bosser,
conformement aux consignes des autorites.
A cote de ca, je me demande pourquoi je me suis senti plus atteint que
pour les attentats de 95 par exemple ou j’etais a Paris. Mais c’est vrai
que ca me semble tres differents. Bises a toi, Alain”

Le Bilan final sera de 58 morts et plus de 700 blessés.

À propos de moi

Madjid Ben Chikh
Madjid Ben Chikh

Madjid Ben Chikh, auteur, bloggueur. A Tokyo depuis 2006.
Ce Blog, journal d'un solitaire sociable et moderne de Paris et Londres à Tokyo, depuis aout 2004.

Commentez

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

MBC | Abonnez-vous!

MBC | Social

MBC | Archives

MBC | Ce Mois

MBC | Derniers billets

MBC | Instagram