Après le typhon 7号

A

images Yahoo! Japan
Quel bruit, cette nuit… Numéro 7 nous est passé dessus quelques temps avant de filer plus au nord laissant derrière lui sa longue trainée de pluie épaisse et abondante comme un Français ne peut pas imaginer. Grand bruit sur les toits, imaginez un peu. Bulletins d’alertes partout et rappels à la nécessaire vigilance. Le Japon est bien entrainé et se remet toujours très rapidement de ces évènements climatiques extrèmes. A l’image de ces corbeaux et insectes qui dès ce matin remplissaient le silence comme si rien ne s’était passé, ou plutôt, tiens, à la Japonaise, un tout petit peu plus fort, juste un rien, comme pour rappeler que c’est vraiment comme si rien ne s’était passé… C’est certainement au contact de cette nature luxuriante et presque indifférente aux circonstances que les Japonais ont appris à s’adapter aux circonstance et notamment, par deux fois, en 1853 et en 1945, à échapper au désastre et à déborder d’énergie.
Il me semble entendre ce matin encore plus de grillons, plus de cigales. Malgré la pluie qui tombe encore ici ou là…
De Tôkyô,
Suppaiku

commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Numéro 7, on dirait le matricule d’un prisonnier évadé. Il rode… Pense à ne pas laisser trainer ton vélo.

  • J’ai du lui faire peur : il est très loin, désormais, numéro 7 🙂 A moins que ce ne fut un Homme Libre (ibre ibre ibre…), et pas un numéro…
    Aujourd’hui, il fait super beau !

MBC | Abonnez-vous!

MBC | Social

MBC | Ce Mois

MBC | Archives

MBC | Derniers billets

MBC | Instagram