Ah, Paris…!

A

C’est la course, qui est éreintante, pas les retrouvailles…

Le voyage m’a semblé interminable, il faut avouer que l’année avait été éprouvante et que jusqu’à mon travail, tout était surchargé, je me sentais dépassé par les évènements, bref, je mangeais mal, j’ai même un peu (beaucoup) regrossi (chez moi, le poids est un très strict reflet de mon équilibre intérieur), je me couchais à pas d’heure… Le voyage a donc été un stress supplémentaire, un truc qui au passage doit très mal s’accommoder du Sustiva ©. Le mercredi, particulièrement, jour du départ, où j’ai quitté l’école à presque neuf heures pour aller à l’aéroport de Haneda, en empruntant le chemin le plus rapide en train, mais pas le plus simple, avec deux correspondances dont une avec presque 10 minutes de marche entre deux gares différentes, à Kawasaki. À Dubaï, impossible de trouver un caddy pour m’alléger de mon sac, c’était l’heure de pointe. Dans l’avion, assoupi, j’avais loupé le deuxième repas…

À Paris, ce stress a continué, je me suis mis à oublier tout. J’ai oublié pour 40 euros de gâteaux algériens achetés à la Bague de Kenza et 20 euros de dattes émiratis à la gare du Nord en attendant mon train pour Lille à la gare du Nord. Le lundi, je dois à la vigilance de mon ami Stéphane de ne pas avoir simplement oublié ma valise après avoir acheté mes billets de train pour la Sarthe. Courir, courir. Ça a été la course pendant plusieurs jours. La cerise sur la gâteau a été de me faire voler mon téléphone. Et par la même occasion de louper ma première rencontre avec Pierre à Paris.

Je le confesse, je ne referai plus jamais ça. Comme je peux voyager un peu désormais, je ne courrai plus à l’avenir. Le trajet est long, et cette course, ça a été une incapacité à absorber le décalage horaire… Cependant, ça a été très agréable quand même. C’est la course, qui est éreintante, pas les retrouvailles. Je repense à cette soirée avec Thomas, Hélène Hazera, Yann, Olivier et Carlos, à la Bague de Kenza autours d’un couscous et de pâtisseries…

[AFG_gallery id=’119′]

 

À propos de moi

Madjid Ben Chikh
Madjid Ben Chikh

Madjid Ben Chikh, auteur, bloggueur. A Tokyo depuis 2006.
Ce Blog, journal d'un solitaire sociable et moderne de Paris et Londres à Tokyo, depuis aout 2004.

Commentez

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Madjid Ben Chikh Par Madjid Ben Chikh

MBC | Abonnez-vous!

MBC | Social

MBC | Archives

MBC | Ce Mois

MBC | Derniers billets

MBC | Instagram