葛西, mercredi 16 janvier 2008

Pourquoi devrais-je donc perdre 5 minutes a essayer de trouver un titre a mon post quand je considere ce blog avant tout comme un journal…? Va pour la date !
J’ai regarde ce matin un dorama special diffuse sur FujiTV le 3 janvier. J’ai decouvert un nouveau type de message publicitaire qui va au dela de tout ce que je pouvais imaginer, a faire rever TF1… Imaginez… Vous etes dans l’histoire d’un garcon et d’une fille qui se rencontrent par hazard alors qu’ils viennent de vivre une situation difficile avec un(e) petit(e) ami(e) qui leur a dit qu’il/elle ne comprenait rien au coeur des femmes/hommes. Et les voila tout deux qui rentent en possession d’une drogue permettant d’ecouter les pensees des autres.
Un dorama, quoi…
Page de pub. Une fille en Suzuki (voiture), tiens, j’ai deja vu sa tete, a elle, va rechercher une boite enterree il y a 10 ans avec un message qu’elle s’etait adressee pour dans 10 ans. On la revoit, adolescente. Le message est qu’elle n’a pas change, fin de la pub Suzuki. On retrouve alors l’adolescente, la meme, elle veut offrir des chocolats Meiji a son petit ami, mais finalement elle n’ose pas.
Retour au dorama, j’ai un vague mauvais pressentimenet, j’ose pas y croire, et puis je n’y pense plus. Et puis deux minutes plus tard, l’heroine monte dans la voiture de sa collegue, une Suzuki, et commence a manger du chocolat, Meiji. Je me dis qu’ils reculent devant rien… j’observe la collegue et m’appercois que je ne m’etais pas trompe : c’est bien celle de la pub ! La deuxieme coupure publicitaire continuera ce qui est comme une histoire parallele au dorama avec une histoire d’amour contrariee, et le reconfort d’une voiture si “nature et simple” et le bon gout d’un chocolat Meiji.
J’ai vu la premiere publicite que le spectateur est oblige de regarder s’il veut suivre l’histoire. Fini la pause pipi, le cafe qu’on met en route, le coup de telephone. On revient a l’age d’avant la publicite, mais il y a bel et bien une publicite et elle s’incere dans l’histoire en y glissant en plus son propre message. Ca fait tres bizarre car la publicite est bien marquee (performances de la voiture, consommation, slogan et discours particulier) mais c’est aussi l’histoire et cela ne dure que le temps d’une publicite. Mais c’est etonnant, quand la publicite est terminee, on voit encore plus la voiture et on est presque guide automatiquement vers la tablette de chocolat.
C’est un nouveau pas dans l’horreur. Les objets de marques qui s’inserraient jusqu’ici dans les films et series faisaient presque rire, avec leur cote publicite deguisee. La, c’est bel et bien une publicite, mais elle est nouvelle, on ne l’a jamais vu et elle guide le regard vers la publicite deguisee qui suit dans le feuilleton. ON EST OBLIGE DE LA REGARDER. Imaginez le journal televise. Une coupure pub et on vous annonce un accident d’avion, c’est dommage, ces gens ne volaient pas avec AIR FRANCE. Logo, images de la flotte, rappel des costumes signes Christian Lacroix, musique de fin de publicite. Le journal reprend. On continue avec les premiers images de l’accident, des images de l’aeroport et que voit on au loin, un avion qui decolle, un avion AIR FRANCE. Lui, au moins, il ne s’est pas ecrase, enregistre votre cerveau presque subliminalement…
Voila l’effet que ca m’a fait, cette coupure qui n’est a mon avis rien d’autre qu’un reel conditionnement.
Le Japon est un pays sature de publicite. Dans le metro, cela va jusque des autocollants sur les parois des wagons, puisqu’il n’y a plus de place pour les affiches, il y en a partout. Sur la ligne Yamanote, s’y ajoutent des ecrans plasma qui diffusent des mini-programmes sponsorises. Sur la ligne Ginza, avant d’arriver a Omotesandou, on voit apparaitre des hologrammes sur les fenetres pour un cabinet de recrutement. Et quand vous sortez, on vous distribue mouchoirs, programmes et prospectus pendant que vos oreilles se voient proposer par forces haut-parleurs et petits boulots restaurants, salons de beaute et cliniques pour les yeux ou salons de coiffure… La television est elle meme a cette image et le seul havre de paix reste la NHK, ou la publicite est definitivement banie, et dont les programmes rappellent un autre age de la television. Un age un peu statique, peu colore. Comme sans age, fige. C’est aussi la seule chaine a proposer du Kabuki, du Noh, des operas, des films non censures en version originale, des cours de langue, des programmes educatifs, des documentaires longs, a suivre et produits par des universites, en cooperation avec d’autres chaines publiques du monde entier. Aileurs, la stupidite concourt avec la betise quand elles ne joignent pas leurs force. Le Japon est LE pays qui a realise le reve de Patrice Le Lay. Et pourtant, les ventes de voitures ont decline l’an dernier de 7,5% ! Et J’ai appris qu’en fait pres d’un Japonais sur deux ne regarde pas ou peu la television “normale”, preferant le cable ou pas de television du tout. L’erosion recente des parts de marche de TF1 semble aller dans le meme sens. A force de faire une television bete parce que ce serait ce que veulent les gens, on n’a plus de gens du tout. L’operation renflouage de TF1 par suppression de la publicite sur le service publique va dans le sens japonais, vous allez vous aussi etre gaves de publicite jusqu’au trognon. Je vous souhaite bien du plaisir…
Hier, j’ai passe l’apres-midi avec mon collegue Yann. Quel plaisir, passer son temps a causer a batons rompus comme nous l’avons fait. Il a vote Sarkosy et en fait je m’appercois que cela offre encore plus de plaisirs, a discuter avec une personne avec qui on ne partage pas les idees. Car Yann n’est pas un de ces “anti arabe/anti pauvre/ vive la police” qui font les delices des amateurs de cliches. Il est jeune, de culture urbaine, d’une famille aisee, riche, on n’y a pas cultive les griefs contre telle ou telle couche de profiteurs… Non, il est de droite comme il a tout a fait le droit de l’etre, bref, ca a ete interessant.


Et puis surtout on a parle de beaucoup d’autres choses, et ca a ete un reel plaisir de feuilleter un livre sur Dior, un autre sur Fath et un troisieme sur Poiret. Il faut vraiment etre de vraies pedales pour aimer les femmes dessinees par ces couturiers, les drapes et les pinces, les broderies mais surtout une silhouette, un dessin, une allure, quelque chose qui est un objet d’ARTisan, pense, imagine et realise. Dior reste un territoire un peu secret chez moi, a la limite du mythe. Certains y voient du luxe, je n’y voit qu’un reve realise par un genie rare. Je vous parle de Dior, de Monsieur Dior mort en 1957. Pas du Groupe LVMH.
Comme je suis pour ma part un reformiste atypique, j’ai eu assez de mal a expliquer que pour moi, le pire, c’est l’hyper president, que je pense que le defi est d’inventer une reelle Federation Europeenne et de demultiplier les espaces de pouvoir. Et que par ailleurs, en tant que democrate consequent, je ne peux que souhaiter l’egalite sociale, me referant en cela non a Marx, mais a Montesquieu. Qu’est-ce qu’une republique d’homme egaux qui se plonge dans l’inegalite, si ce n’est une democratie qui va a la dictature ? Comment qualifier autrement les decision anonyme des proprietaires d’entreprises qui decident de fermer une entreprise sans demander a personne juste parce qu’ils sont proprietaire, au risque de ruiner non seulement les salaries et leurs familles mais aussi des communes, leurs commercants, et parfois des regions entieres ? Combien de films britanniques nous faudra-t-il regarder avant de comprendre qu’hormi Londres et le Kent, le “miracle Blair” se fait toujours attendre dans le nord desindustrialise de l’Angleterre parce qu’ouvrir plus d’ecoles et d’hopitaux, meme si c’est un tres net progres, ce n’est pas ce qui donne du travail, donc un revenu, dans une region que les entreprises ont deserte en laissant des friches grisatres que personne ne leur a demande de demanteler. Des paysages ravages pour une population abandonnee : ce n’est pas l’idee que je me fais de la democratie. D’ou, et la je ne suis pas blairiste, mais ressource au socialisme democratique, l’exigence de gratuite des acces a des services essentiels. Sante, education et, pourquoi pas logement dans certains cas. Mais aussi education culturelle, acces a des services de soutiens ouverts -personnes agees, handicapes-. Et creation/ soutien des activites de tiers service, associatif ou cooperatif. Le tout finance par l’impot.
Au niveau Europeen, pour commencer, puisqu’il s’agit desormais d’une nation democratique en construction. Ca fait gauchiste, mais ce n’est rien d’autre que ce que la Suede avait realise des les annees 50… Par la suite, elle a fait plus.
J’ai pris beaucoup de plaisir a discuter ainsi. Yann m’a demande si j’envisageais de rentrer en France. Non, lui ai je repondu. Il ne me manque que mes amis, nos promenades et nos discussions, leur amitie bienveillante, leurs critiques justes et leur culture. Je sais que je leur ai apporte beaucoup, mais ils m’ont eux meme enrichi et m’ont aussi fait tel que je suis.
Je continue a lire Balzac, c’est veritablement incroyable, ce bonhomme. La Pleiade a cela de bien qu’il y a tout : je ne lis pas les notes ni les introductions – je me reserve cela pour ma soixantaine- et me contente du plaisir de lire. Cette plongee dans le premier 19eme siecle, cette periode de l’histoire puissante ou les temps longs chers a Braudel se sont telescopes avec les temps courts, faite de trahisons et d’ambitions me revigore et nourrissent le lecteur, l’historien en excitant mon imagination. Les costumes, les interieurs comme les etres vivent au dedans de moi. Quelle puissance, Balzac !
J’ai eu confirmation ce matin que mon entretien la semaine dernier s’est vraiment bien passe et que je suis bien place pour obtenir un poste. Je me surprends a rever. L’interim au Japon… Je ne vous raconte pas le salaire. En attendant, j’ai definitivement choisi le quartier ou je veux habiter. Ce sera Koto-ku, proche de la Sumida.
Je retourne a la lecture.

Commentez

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

MBC | Abonnez-vous!

MBC | Social

MBC | Ce Mois

MBC | Archives

MBC | Derniers billets

MBC | Instagram