Quand s’achève l’hiver

Q

C’est certainement pour cela que depuis, je me sens mal quand je vois une certaine teinte de ciel, blanc gris, lumineux et épais, avec des nuages à moitié transparents et épais à la fois…

Ce matin, un grand soleil domine et, pour la première fois depuis longtemps, depuis quelques jours les températures se font douces. Je me prends à rêver du printemps. En ces premiers jours de mars, j’entr’apercois les fleurs de cerisiers sous le ciel bleu puis le retour des feuillages verts quand vient le mois d’avril : je suis résolument, enfin, en mode estival. La sève recommence à monter en moi, je me sens revivre chaque jour un peu plus. Enfin.
Je n’aime pas l’hiver au Japon. Je crois que je n’aime pas l’hiver tout court. Pour tout dire, les sociétés urbaines contemporaines sont absolument contraires à la nature, on en subit une fatigue inutile. Qu’elle idée, partir en vacances en été, quand en fait le corps est au sommet de son énergie, et travailler comme des forcenés en hiver quand en fait tout autours de nous est au repose, hiberne. C’est en hiver qu’il nous faudrait nous reposer, comme on le faisait autrefois quand nous vivions à la campagne. En hiver, nos ancêtres tissaient, tressaient des paniers d’osier, bavardaient devant la cheminée. Dans les montagnes, on évitait de trop sortir, il y avait la neige. Dès le redoux en revanche, on reprenait le travail interrompu, et aux beaux jours on semait, on cultivait, on promenait les bêtes. On marquait une pose dans les chaleurs de l’été, mais alors commençait la saison des mariages, les fêtes, ça occupait.
Moi, travailler l’hiver, je trouve ça déprimant. L’été, ça ne me dérange pas tant que ça.

Toujours est-il qu’il recommence à faire un peu plus doux. Je pense qu’en fait, c’est surtout qu’il fait un peu moins sec. On a bien les pollens de cyprès, ça me donne une envie de vomir en permanence, mais le soleil recommence à « jaunir ». En hiver, la lumière est blanche, mais ce matin, en sortant, je l’ai sentie plus « jaune », et j’ai pensé que l’hiver était fini.
En écrivant ces mots, je repense au 11 mars 2011. Le matin, en franchissant le grand pont qui sépare l’arrondissement de Edogawa et celui de Kôtô, j’avais regardé la baie, et j’avais eu la même sensation. J’avais regardé la rivière Ara, et je l’avais trouvée plus verte et comme liquide, quand durant l’hiver elle a un aspect plus noir, plus épais. C’est étonnant, quand j’y repense, ce jour là aussi, j’avais pensé que le printemps était là. C’est certainement pour cela que depuis, je me sens mal quand je vois une certaine teinte de ciel, blanc gris, lumineux et épais, avec des nuages à moitié transparents et épais à la fois. Cela peut sembler incohérent, mais c’est pourtant ce ciel qui a commencé à recouvrir Tôkyô en début d’après-midi, et les températures auparavant radoucies sont soudainement redevenues très fraîches.
Ce matin, j’ai pensé que le printemps approchait vraiment, que la lumière était vraiment une lumière de printemps, mais au fond de moi, c’est une joie à laquelle je ne peux pas m’abandonner.
Chat échaudé craint l’eau froide.

Beaucoup de travail en ce moment. Cela ne l’empêche pas de préparer, justement, le printemps. L’hibernation du mois de février est terminée.
J’ai remis ce blog en forme après avoir fait ici et là des tentatives de changements que vous avez peut être suivies. J’ai mis en ligne tous les albums photos de cet hiver. J’avais un certain retard.
J’ai enfin recommencé à écrire aussi. J’ai acheté des livres aussi. Je m’amuse avec la dernière version du logiciel Sigma et son option noir et blanc. Après m’être bâfré de chocolat pendant deux jours et au final pris deux kilos, je me prépare à me remettre au régime. Ça ne veut pas dire que je mange mal en ce moment (je continue de bien manger), mais avec le printemps, il va être temps de terminer ma perte de poids en pratiquant les dernière ajustements. Parmi eux, j’aimerais me mettre à courir.

J’adore courir…

À propos de moi

Madjid Ben Chikh
Madjid Ben Chikh

Madjid Ben Chikh, auteur, bloggueur. A Tokyo depuis 2006.
Ce Blog, journal d'un solitaire sociable et moderne de Paris et Londres à Tokyo, depuis aout 2004.

Commentez

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

MBC | Abonnez-vous!

MBC | Social

MBC | Archives

MBC | Ce Mois

MBC | Derniers billets

MBC | Instagram