Mais où est le problème ?

M

Un certains nombres d’enseignants travaillent dans des entreprises privées côtées en bourse dont les publicités envahissent le métro : service payant. Inégalité. Ségolène Royal propose que ces enseignants le fassent dans les écoles publiques. Donc gratuit. Donc pour tous. On dit qu’elle est réac, de droite… Est-ce de gauche, laisser se développer les entreprises privées de soutien scolaire avec déductions fiscales pour les parents qui y envoient leurs enfants ? Personne n’a noté au passage que, dans le second débat, Ségolène a proposé que, concernant l’école, ce soit “école publique/ fonds publiques – école privée/ fonds privés”… Sa proposition sur le soutien scolaire va dans le même sens. Si ce “service” doit se développer, et il se développe, si ce service a recours à des professeurs enseignants dans le secteur publique, et c’est le cas, alors l’état doit assurer le développement de ce service en son sein afin que les enfants pauvres aient accès à la même qualité de soutien scolaire que les enfants riches. Gratuitement. Suis-je de droite si je pense comme ça ?
Les médias ont lâché Ségolène et comme pour le rédérendum, ils ont choisi Fabius le nouveau champion du “rase-gratis”, le simili-Mitterrand qui cause à gauche avant, s’il est élu, de renoncer à droite ! Les médias, majoritairement contrôlés par la droite, ont compris que Ségolène, bien que conservatrice sur certaines questions de société, n’en était pas moins vraiment de gauche et qu’en plus, elle n’avait en rien peur de discuter avec des militants sans leur causer de haut. Bref, qu’elle n’était pas une potiche destinée à diviser la gauche, comme prévu, en délectation pipole et frivolités blairiste, mais bien une politique chevronée, formée par Mitterrand, qui cherchait ses références dans les social-démocraties nordiques, souhait la naissance en France d’une culture syndicale de masse. Bref, qu’elle avait un discours plus solide que prévu, une vision du socialisme…
Lisez Yahoo et les autres médias : depuis 1 mois, on commence à y répendre des infos salaces sur Ségolène, on commente son “tassement” dans les sondages, on souligne ses faiblesses… Les médias vont fabriquer les divisions car leur joujou s’est révélé plus habile qu’eux. Diviser la gauche avec une jolie poupée, oui. La faire gagner avec une socialiste, jamais !
Je vous laisse juger vous même avec la fameuse vidéo si vous ne l’avez pas vue. Ecoutez bien, pour ma part, je suis parfaitement d’accord : ces publicités pour des boîtes privées de soutien scolaire m’ont toujours choqué. Bravo Ségo !
De Tôkyô,
Ségoléniste,
Suppaiku

À propos de moi

Madjid Ben Chikh
Madjid Ben Chikh

Madjid Ben Chikh, auteur, bloggueur. A Tokyo depuis 2006.
Ce Blog, journal d'un solitaire sociable et moderne de Paris et Londres à Tokyo, depuis aout 2004.

commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Ce qui fait bondir la plupart des enseignants, c’est que leur temps hors des locaux est consacré à la préparation des cours et aux corrections. Si on demande aux enseignants d’effectuer 35h de présence avec les élèves, cela ne fait pas diminuer la charge de travail à la maison (au contraire même). Bien sûr, il y a des tirs au flanc et des mercenaires du soutien scolaire, mais le problème n’est pas là. Le problème est que le temps de travail réel des enseignants — les courageux comme les feignants — n’est pas comptabilisé.

    Une proposition de gauche ce serait que l’éducation nationale offre du soutien scolaire aux élèves ET un temps de travail légal de 35h tout compris aux enseignants.

  • Je suis d’accord. Autrefois, il y avait l’étude surveillée. Ce système permettait aux enseignants de faire une partie de leur travail en surveillant les élèves. J’y restais et n’hésitais pas à demander de l’aide, qui m’était alors apportée. C’était gratuit. On pourrait réfléchir à un retour et une généralisation de l’étude surveillée.

  • Franchement, les profs ne font pas 35h/semaine, en tout cas pas toutes les semaines…
    J’en avais déjà discuté avec des profs autour de moi; et ils me le disaient clairement: la préparation des cours (bof, au bout de 2, 3 ans dans le métier, les profs ont déjà un stock de cours préparés, ils le renouvellent pas tous les ans), la correction des copies ( qui n’a jamais vu un prof les corriger pdt les contrôles)
    Et je pense que ce genre de profs soient les plus mauvais. C’est juste que le boulot de prof ne demande pas bcp d’heures de travail, tant mieux pour eux.

    De là à leur demander d’assurer qqes heures de soutien au collège/lycée en plus, pourquoi pas. Mais faire 35h/semaine de présence dans l’établissement, même en comptabilisant les heures de correction/préparation des cours c’est STUPIDE.
    Pourquoi payer ces heures de préparation/correction alorsque les profs le font “gratos”? payer des bureaux pour chaque prof alors qu’ils font ce boulot dans leur chez eux qu’ils payent tout seul comme des grands sans se plaindre. C’est de l’argent foutu en l’air sans raison. De toute façon, les profs sont payés sur la base d’un temps plein et pas sur la base des 18 ou 21h/semaine.

    Le plus réaliste serait de rajouter qqes heures de soutien à leurs heures de présence en cours. Vu qu’ils font pas 35h/semaine tout compris, çà va pas les tuer à la tâche. Mais faudra les payer ces heures en plus.
    Et puis ce genre de soutien de soutien çà existe déjà, les modules au collège, l’étude surveillée au primaire dont tu parles. Alors, à part modifier le système je vois pas de quoi elle parle la Ségo. Elle veut faire sa p’tite réforme de l’éducation nationale comme tous les candidats, pas de quoi en faire un plat.
    Au final, il faut bien être conscient que quelques soient les efforts consacrés pour assurer la meilleure éducation possible pour nos petites têtes blondes désargentées, les plus fortunés auront toujours un train d’avance. Comment croire que pour une chose aussi importante ceux qui en ont les moyens n’investissent pas le temps et l’argent nécessaire pour garder leurs mômes au-dessus du lot.

    De toute façon, moi je suis chi-chiite, je roule pour ChiChi.
    Bernadette Chirac évoque l’hypothèse d’une candidature de son mari à la présidentielle

    Un troisième tour pour Jacques Chirac ? Pourquoi pas, répond Bernadette Chirac dans un entretien avec Carole Barjon, sur le site du Nouvel Observateur. “On n’est pas dans l’après. Il y a trop de gens qui croient qu’on est déjà dans l’après.” Elle explique que pour elle “la messe n’est pas dite” : “Vous savez, on peut avoir des surprises. La situation du monde est complexe. Et parfois, cela bouscule tout…” Elle ajoute : “Mon mari est très populaire. En province, je le vois bien.”

    17 ans de ChiChi!!! la classe
    Toi aussi, tu peux être chi-chiite, il te suffit de chanter avec moi
    シシ チャチャチャ
    シシ チャチャチャ

    PS. On dit Royaliste pas Ségoléniste (^_^;)

MBC | Abonnez-vous!

MBC | Social

MBC | Archives

MBC | Ce Mois

MBC | Derniers billets

MBC | Instagram