Le grand soleil / 大太陽

L

Le beau temps est revenu bien vite apres ce deluge, oui, un vrai deluge. On cpmte des dizaines de morts, des centaines de blesses, des milliers de sinistres. Kyushu et Shikoku ne cesse maintenant d’exprimer une certaine fatigues, une certaine lassitude devant ces perils a repetition. J’ai ainsi vu a la television les passagers de ce bus, dans la Province de Kyoto, rescapes d’une crue subit de la riviere a cote de laquelle ils passaient et qui les a submerges. Ils se sont refugies sur le toit du vehicule, il a fallut un helicoptere, des canots… Cette maison dont le toit s’est ecroule, tuant les deux retraites qui y residaient, ces maisons qui ont glisse le long de valles a fortes pentes delavees par des pluies incessantes, ces vagues gigantesques sur les cotes de la Mer Interieure… La NHK d’abord a consacre la totalite de ces programmes au typhon, suivie par la suite par les autres televisions, a travers des decrochages locaux frequents. Le Japon est pret pour son Daijishin 大地震 (grand tremblement de terre), et toutes ces rations de vivres distribuees dans de gymnases transformes en refuges, ces tatamis de secours, tout y faisait penser. Etre Japonais est indissociable de cette perception particuliere d’elements incontrolables qui s’emportent. Tout au plus peut on offrir quelque Matsuri a des divinites bien capricieuses…
Eh bien hier, justement, j’ai fait “comme tout le monde”. Je suis alle au Jidai Matsuri 平安時代祭り. Joli. Discute avec une voisine Australienne qui vit au Japon depuis 2 ans sans parler japonais. J’ai pu echanger quelques mots avec mon voisin Japonais qui etait ravi de m’expliquait certains details de costumes, les epoques et les etandarts. Il faisait tres beau, je suis ensuite part pour Kurama 鞍馬の火祭 pour son festival du Feu. Hormi le cote spectaculaire de ce rite ancestral et tres “japonais”, cette ville enfonce entre deux flans de montagnes boisees, le cours d’eau qui la longe, ces maisons toute en bois, cette odeur de resine partout… quel depaysement que ce pays, tout petit et si riches de paysages, d’odeurs et d’habitude. Sairyo… disent les hommes, les enfants qui passent ainsi en portant a bout de bras de lourdes “poutres” de bois, de forme coniques, faites de branches enserrees et dont l’extremite evasee est enflammee… Tres beau. Je me suis dit qu’il y a bien longtemps, les ancetres de ces habitant avaient pris l’habitude de ces processions dans le but de se consilier la divinite du feu : qu’elle en fut venues en effet a se courroucer et tout le village disparaissait… Ainsi naissent et vivent les Dieux. La vie, le destin, le hazard et les elements restent incertains et insondables… Les habitants avaient decore de tokonoma (piece decorative en tissus dont une partie est peinte), de riches bouquets ikebana, j’ai vu une tres belle armure, de riches meubles anciens… pour une fois, les habitants partageaient un peu de leur intimite, non sans une certaine fierte. Les photos viendront ici bientot…
J’ai envoye ce matin un email debile :
“Si vous allez voir 2046 le nouveau film de Wong Kar Wai, vous retrouverez Kimura Takuya, encore plus sexy que dans good luck… ah oui, il est brun de nouveau… Ce ne serait pas juste pour Utada Hikaru de ne pas elle aussi commencer une carriere internationale : dans son dernier clip, en anglais, elle vaut n’importe quelle petasse qui fait du RnB… Notre appareil photo est une antiquite, ici on DOIT avoir ultra plat 5megapix a grand ecran… Je ne vous parle pas des telephones… Le jeu tv marrant: vivre 1 mois avec en gros 75euros… electricite, gaz et eau compris… il y en a un, il allait pecher son poisson et il avait une poule… bien sur les plats doivent etre beaux et oishii… Hirai Ken est partout, ca ne me deplait pas…La nouvelle gameboy advanced a l’air marrante, le jeux tient compte des mouvements de l’ecran (mawaru, tourner). Et la nouvelle mininintendo marche avec ecran tactile et meme quand on souffle dessus…”
Vous voyez, c’est un mail vraiment idiot. Je vais a Tokyo a partir de la semaine prochaine, et je suis impatient !
Et a la prochaine fois !!!

À propos de moi

Madjid Ben Chikh
Madjid Ben Chikh

Madjid Ben Chikh, auteur, bloggueur. A Tokyo depuis 2006.
Ce Blog, journal d'un solitaire sociable et moderne de Paris et Londres à Tokyo, depuis aout 2004.

Commentez

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

MBC | Abonnez-vous!

MBC | Social

MBC | Archives

MBC | Ce Mois

MBC | Derniers billets

MBC | Instagram