c’est Noel

c

Eh, oui, c’est Noêl, petits et grands… . C’est même vraiment Noel. Levé de bonne heure, je consulte mes mails, etc… Vous me croirez si vous voulez, je reçois sur mon compte suffisamment pour me faire un séjour d’un mois au Japon… Vraiment la surprise, hein! Mais bon, je regarde ça, à moitié médusé, une autre explosée de rire, et puis je me dis, mais non, arrête, tu vas pas faire ça!, et puis je me dis ben je vais faire les soldes… acheter des chaussures, un costume… Je téléphone à Thomas pour faire un échange de dorama comme nous avons pris l’habitude de le faire, rendez vous mercredi midi, et puis là, vide, une seconde, deux decondes, trois secondes, et puis explosion de rire de nouveau, et hop, internet: combien peut me coûter un billet pour un mois… De fil en aiguille, je regarde Kelkoo en passant par lejapon.org, je chatte avec S../Gattaca, et puis j’appelle ejapon-travel, l’agence du réseau JAL. Je pars donc le lundi 27 décembre et je reviens le mardi 25 janvier. Depuis, je tente de trouver un hotel… pas facile en effet! Mais bon, c’est Noël, je vais pas me plaindre..

Autant dire que j’ai beaucoup téléphoné hier (Nicolas, Maria, Stéphane, Carlos…). Envoyé un message à Shogo, mais il ne répond plus à mes messages (à ce sujet, article de Libération lundi sur la déprime spécifique des Japonais à Paris…). Chatté avec Yassine, un ami de Shogo. Rigolo ! Surtout que je ne m’y attendais pas, je voulais voir comment marche MSN. Sympa..

Donc, l’après midi, costume, cravatte, entretien avec monsieur Sampy, responsable Nova France. L’entretien a été sympa, je l’ai pris sérieusement, mais plutôt décontracté. Je pense que c’est mieux d’être naturel pour ce genre d’entretien pour ce genre de poste. Je ne crois pas que ça nuise au sérieux. J’avais pas mal de questions, l’entretien a duré assez longtemps. Durant ces questions sur la méthode, le travail lui même, les perspectives, j’étais en revanche très précis et très sérieux. C’est de ma vie dont il s’agit, et donc éventuellement de mon travail. Les tests de rapidité, en revanche, je les ai trouvé plutôt amusant, très “dirigés”, faussement ouvert/fermés. J’ai répondu avec naturel. Dans ma tête, qu’importe, c’est bien d’essayer, c’est une chance en plus”. Les divinités du japon me protègent, de toute façon, on a passé un contrat, mais ça va pas être facile… Là aussi, je dois tâcher d’être moi-même. Monsieur Sampy a douté de l’efficacité de mon “charme” acheté à Heian Jingu en dehors du Japon. Je lui ai dit que j’avais des réserves aussi au Japon. Un “charme”, c’est une promesse que l’on se fait à soi, c’est la marque visible d’un voeux accompli.

Je suis ressorti de bonne humeur. Dehors, sur le boulevard Haussemann, la nuit était illuminé par les décorations de Noel des grands magasins.

C’est Christian Lacroix qui décore le Printemps et c’est vraiment très beau, même si le fond musical à base de vocalises baroques fait un peu pétas/se. Mais c’est joliment fait. Les vitrines pour enfants (vidéo) m’ont ravi, comme toujours… Enfance… Il faisait froid, je suis rentré vers 19h/19h30 et j’ai repris ce dure travail de recherche d’un hotel…

Pas facile. Mais c’est Noël, et je ne vais pas me plaindre. J’ai un Arc en ciel avec moi et des miriades de miriades de kamis qui veillent sur moi, et interviennent quand j’en ai besoin. Ah, j’ai bien de la chance…

Durant l’entretien, sinon, j’ai fait un lapsus que j’ai entendu, qui m’a déconcentré un millionième de seconde, mais je suis épaté d’avoir gardé le sourire et de ne pas avoir trop montré mon trouble. J’ai inventé une date, au hazard, celle du 17 octobre 1926, à Paris… J’ai continué ma phrase sans embûche, finalement assez amusé de ce lapsus. Mon père est né en 1926… Mon papa aussi, au fond de mon coeur, me protégeait hier après midi. Mais quelle chance j’ai alors, d’être tant aimé, avoir tant d’amis qui n’hésitent pas à me saouler quand je vais pas, qui me montrent -souvent quand je ne m’y attend pas – à quel point ils m’aiment. Et quelle chance d’avoir été à ce point aimé par mes parents qu’au fond de mon désespoir, seul, un matin d’août, je me sois souvenu des Arc en ciel et que ce souvenir m’ai guidé vers le réconfort amusant et sympathique des divinité Japonaises… Ah, et après ça, je me plains, et je vous saoule avec mon blog.

Mais dites moi, pourquoi donc le lisez-vous ?

À propos de moi

Madjid Ben Chikh
Madjid Ben Chikh

Madjid Ben Chikh, auteur, bloggueur. A Tokyo depuis 2006.
Ce Blog, journal d'un solitaire sociable et moderne de Paris et Londres à Tokyo, depuis aout 2004.

Commentez

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Madjid Ben Chikh Par Madjid Ben Chikh

MBC | Abonnez-vous!

MBC | Social

MBC | Archives

MBC | Ce Mois

MBC | Derniers billets

MBC | Instagram