Sur une musique de Guy Ropartz…

Nous voici en juin, l’ete n’est plus qu’a quelques jours. Comme je vous l’ecrivais plus haut, j’ai depense sans vraiment compter, de facon un peu irraisonable, j’en ai eprouve non pas l’envie, mais le besoin. Un besoin de me retrouver moi meme, de tourner la page.

Quand fin avril la golden week est arrivee, vous vous souvenez a quel point je touchais le fond. Mai a donc ete, apres le bref sejour a Kyoto, un mois passe a me relever, a reposer mes marques, a reapprendre a vivre seul, a tenter de sauver cette nouvelle relation que je sentais toujours un peu plus m’echapper, a redonner sa place a l’ecriture. Nous avons depasse la mi-juin, et me revoila. L’avenir reste assez incertain, mais c’est bien la ou chacun de nous se trouve. Mon present, lui, est redevenu plus solide et, pour tout dire, a l’aide de quelque achats realises sans trop penser aux consequences, j’amorce enfin depuis pres d’un mois une nouvelle etape de ma vie et je peux affirmer sans aucun risque d’erreur que la transition entamee il y a deux ans et qui me vit demenager, douter de tout, est enfin terminee.

Nous voici en juin, l’ete n’est plus qu’a quelques jours. Comme je vous l’ecrivais plus haut, j’ai depense sans vraiment compter, de facon un peu irraisonable, j’en ai eprouve non pas l’envie, mais le besoin. Un besoin de me retrouver moi meme, de tourner la page.
Ces achats ont fait suite a ce besoin de recommencer a sortir, et le sejour de Pierre a Tokyo m’a beaucoup aide. Pour tout dire, de cette chance qui toujours m’accompagne il est un exemple. Avril a ete un avril Mozaique, ce restaurant bar ou nous sommes alles trois fois en meme pas un mois. Soirees arrosees au champagne et dont le cout importe peu, quelque chose dont je n’avais plus du tout l’habitude depuis des annees.

J’ai opte pour un telephone Sony XPeria Z2. Hier, je suis parvenu enfin a une personnalisation elegante des icones.
Avec Yann, il y a deux semaines, nous nous sommes retrouves un samedi apres-midi dans Ginza et nous avons fait les magasins. Un apres-midi d’une chaleur ecrasante dehors mais que nous avons essentiellement passes dans l’air conditionne des magasins. J’ai achete des tonnes de produits cosmetiques. Basiques et simples mais qui au Japon s’averent tout de meme incroyablement chers, mais qu’importe… Shampooing et gels douches (oui, plusieurs) aux essences naturelles, produit de rasage naturel liquide et qui mousse peu ainsi que son apres-rasage, cologne parfumee naturelle… J’ai resiste a la cologne anglaise, mais je ne sais pas pour combien de temps.
Le lendemain, j’y suis retoure seul et j’ai complete la liste de cosmetiques (soyons raisonnables, la liste au dessus est la liste complete) et j’y ai ajoute des serviettes de bain de qualite (moelleuses), un grille pain et un percolateur. Le soir, j’ai termine mes achats au Isetan de Shinjuku, et, j’avais du temps, je suis alle prendre un verre, puis deux, puis… dans le quartier gay de Nicho-me. Ca s’est avere ennuyeux d’abord, mais finalement je me suis retrouve dans une bande de japonais amusants, j’etais saoul, et nous sommes alles dans une galerie d’art dont l’un des proprietaires celebrait son anniversaire. Cela faisait peut etre 7 ans que je n’avais pas eu une vraie soiree pedee, la derniere fois, avec Yann dans sa periode « crise d’adolescence de la trentaine ». Qu’est-ce que ca m’a fait du bien, alors, parler, rire avec des gens que je ne connaissais pas… Ma vie pendant 8 ans a vraiment ete trop calme, il me manquait cela.
Parallelement, j’en avais parle dans un precedent billet, j’ai chez moi enormement nettoye et tout redispose. Ce matin, j’ai encore rebouge beaucoup de choses car il m’a fallu accueillir mon nouveau joujou.

J’ai achete une chaine hifi. Amplificateur digital haute resolution Sony (MAP-S1) et enceintes Dali (Zensor 1). Ca reste raisonnable cote budget, mais cela a quand meme coute cher. Pas grave. Je vais enfin pouvoir ecouter de la musique. Le mp3, cela reste tres pauvre, quand on aime la musique baroque. Je vais surtout avoir acces aux enregistrements de tres haute qualite dont j’avais eu un avant gout avec mon Walkman Sony haute resolution (NWZ-F886). J’ai donc du terminer le reamenagement de mon appartement. A ce sujet, j’ai renouvele le bail. 2 ans deja…
J’ai desormais retrouve chez moi ce sentiment de marcher et non plus tourner en rond, l’espace est ouvert. Mieux, j’ai retire mon bureau de la partie salon pour le mettre dans une sorte d’espace perdu a cote de l’entree. Le salon est immediatement plus grand, et mon bureau a un espace dedie, propice au travail, presque a cote de la machine a cafe, ce qui est parfait.
Le mois dernier j’avais deja jete beaucoup de choses inutiles, je pense que je vais en remettre une couche ce soir.
Comme vous voyez, c’est une sorte de remise a zero assortie de quelques plaisirs finalement bien merites. J’ai besoin de musique, pas seulement de fond sonore, et le percolateur me manquait. Quand aux shampooings et autres cremes, c’est un plaisir au quotidien a la vieille de la saison des pluies et de cette transpiration qui ne s’arrete pas. Je sens bon toute la journee, et je vois la difference sur ma peau de ne plus etre recouverte de detergents derives de petrole.

J’ai eu la chance d’etre invite a ecrire pour le Huffington Post Algerie. J’ai ecrit un seul article, je demeure pris dans une rupture et dans cette histoire ingerable avec Nori, mais ma constance a reconstruire un cadre autours de moi est la clef pour recommencer a ecrire. Je ne pense plus a quitter le Japon, je commence a m’y inscrire dans la duree. C’est cela aussi, la chaine hi-fi.
J’ai donc ecrit ce prenom, Nori. Je ne m’eterniserai pas. Yann est tres clair avec moi, tres franc, tres honete et il me dit ce que je devrais faire, et que je ne parviens pas a faire. Nori et moi ne nous voyons pas. Je l’ai vu 3 jours il y a 3 semaines. Il ne fait aucun effort pour me voir. Lundi, il m’a propose de nous voir, et puis il m’a plante, il dormait, m’a t-il dit. En revanche on s’ecrit beaucoup. Ne riez pas, cela vous arrivera a vous aussi. J’ai donc decide de laisser parler mes sentiments, de continuer a tracer mon sillon, de m’occuper de moi.
Chaque jour qui passe, je me sens plus fort, plus clair avec moi-meme. Mes achats, ce sera un peu de credit, mais je travaille 6 jours sur 7, je gagne correctement ma vie. J’ai confiance en moi. Le reste, on verra. Que j’ecrive, que je me refasse ici une vie sociale et des amis, que j’aie un chez moi pour y inviter ces amis, je ne demande rien d’autre. Je regarde ces semaines passees, cette semaine presente comme de l’investissement en moi, pour moi. Et je sais que je ne serai pas seul longtemps. D’ailleurs, je commence a penser a faire un peu de sport.

Dimanche dernier, Yann et moi sommes alles a Yanaka – Il ne connaissait pas. Il faisait beau, ca a ete tres sympa, et pour moi ca a ete l’occasion de traverser ce quartier sans Jun, pour la premiere fois. Jun, lui, etait a Kamakura. Ainsi va la vie…

J’ai decouvert Guy Ropartz sur Qobuz. Ces sonates ont accompagne mon mois de mai, je les ai d’ailleurs mises en lien sur le cote. Elles sont responsables de cet achat, du gout pour la musique retrouve, pour le silence au matin, en buvant mon cafe, ce temps ralenti si souvent cherche et qu’il me semble bien avoir finalement trouve.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Veuillez répondre à l'opération suivante (protection contre les spams) * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.