Second du (second) jour

Parquet, château de Hikone

On est mal.

J’ai finalement tenu toute la journée, mais j’avoue qu’au moment où j’écris ces mots, je suis quand même un peu fatigué. Visite du château de Hikone, de l’autre côté du lac Biwa dans le département de Shiga sous un ciel couvert par moment mais dans l’ensemble assez ensoleillé quand même avec un petit vent glacial qui rendait les passages nuageux un peu plus rigoureux. La ville était un désert en ce 2 janvier, mais il m’est avis qu’elle n’est pas beaucoup plus animée le reste de l’année. Le Japon se meurt à petit feu. L’an dernier, la population a baissé de 500 milles personnes.

Visite du château, donc, puis du jardin attenant, beaucoup d’arbres, j’ai pensé que toute cette nature grappillée ici et là fait quand même beaucoup de bien. Ce soir, le ciel était étoilé et j’ai repensé à ma longue marche entre La Ferté et Saint-Maixent en mars l’an dernier. Maman, tout me ramène à elle et à une absence que je ne connaissait pas, une absence intime, presque tactile. C’est spécial, une mère.

Je suis tombé sur les voeux d’Emmanuel Macron. Il veut faire adopter des mesures contre ceux qui nuisent à l’unité nationale. Qu’est-ce qu’il entend par là… Il est fou, du style pire que Trump parce que pour Trump, tout le monde sait, même ses électeurs. Les suiveurs de la secte LREM, eux, continuent de le regarder comme le sauveur… On est mal. J’ai reçu aussi les voeux de ma député, Anne Genetet. Une suiveuse. J’aurai l’occasion de revenir là dessus.

Moi, je vais maintenant poster ce billet.

Ce soir, je me suis plaint de la chambre, je suis donc dans une autre chambre avec cette fois l’espoir qu’aucun bruit viendra déranger mon sommeil, ouf.

J’aime bien écrire des babioles sans importance, j’avais oublié ce plaisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Veuillez calculer (protection contre les spams) *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.