L’âge du pétrole, 1913/ 1940 ↘↘

(page en cours de realisation. Pour patienter, quelques videos.)

https://www.youtube.com/watch?v=j58lRYsiz-w
L’Inhumaine, Marcel L’Herbier, 1923

Realise en 1923 par Marcel L’Herbier, L’inhumaine est un des plus grands films de l’histoire du cinema. C’est un film testamentaire, de ceux qui resument leur epoque mieux que rien d’autre. Decors de Man Ray, architecture de Robert Mallet Stevens, costumes de Paul Poiret, scenario de Mac Orlan, decors de (entre autres) Pierre Chareau et Fernand Leger, musique (perdue) de Darius Millaud. Le film s’ouvre sur une viree en voiture sur les hauteurs de Suresnes.

https://www.youtube.com/watch?v=zyMqLc3-vQ8
L’argent, Marcel L’Herbier 1928

Une conclusion s’impose alors : les annees 20 sont un ultime prolongement, sombre et fou a la fois, au dela de la plus grande boucherie guerriere de tous les temps, des annees 1900 et de leurs audaces, auquel le krach de 1929 mettra un terme, entrainant l’Europe dans la barbarie puis, dans une nouvelle boucherie depassant toutes les bornes de l’imagination. Les USA, eux, sortiront de la crise grandis, emancipes de leur modele europeen, auquel desormais ils s’appreteront a imposer le leur.

Mais bien sur, cette periode, c’est un entre deux, entre deux guerres.

Le tout entrecoupe d’une periode etrange, les annees folles,

qui conduit a une crise economique consecutive au krach de 1929 a Wall Street

La guerre passee, les memes problemes economiques de l’avant-guerre ressurgirent, mais apres une saignee qui avait ruine la France et la Grande-Bretagne, boulverse les regimes politiques en Europe, asservi l’ancienne Prusse. Des 1919/20, l’hyper-inflation puis la deflation consecutive a une surproduction firent leur apparition. Au USA, la FED decida de doper l’economie en ouvrant les vannes du credit. En Europe, aucune reelle politique ne fut decidee. La consommation resta donc principalement elitaire, quand aux USA le credit permit de reactiver la croissance a partir de 1923/1924, et de retrouver les hauts niveaux de production de la guerre, cette fois au service des industries naissantes de l’age du pertole, essentiellement la voiture, mais egalement l’electro-menager.
Avec la crise, les USA s’orienterent vers la consommation de masse. L’Europe, elle, qui avait loupe le coche, sombrerait dans la guerre.

Leave a Reply

Veuillez répondre à l'opération suivante (protection contre les spams) * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Follow

Get every new post on this blog delivered to your Inbox.

Join other followers: