La tête dans les vacances, je craque…

Nous approchons de la fin du tsuyu, la saison humide.
Moi, je suis retourné à l’hôpital lundi matin, je dois y retourner lundi dans deux semaines, mais globalement, pour ce qui est de l’inflammation, c’est terminé. Reste la douleur qui se rappelle à moi quand je ne l’attends pas, mais sous contrôle grâce aux calmants dont la quantité a été sensiblement diminuée. Partout, j’ai entendu des histoires terribles de zonas, une douleur qui dure des années… Dans mon cas, j’espère être allé à temps chez le médecin pour éviter cela.
Disons que ça a l’air d’aller.
Mes amis Stéphane et Nicolas avaient tous les deux de bonnes nouvelles cette semaine. Mame-Astou, la fille d’Arame (la partenaire de Nicolas), a eu son bac avec mention «bien». Et Héléna, la fille de Véronique et Stéphane a, elle, eu son Brevet des Collèges avec mention «très bien». J’étais heureux pour elles et pour eux.
Aujourd’hui, nous avons un temps magnifique, beaucoup de soleil. J’en ai profité pour laver la couleur dans mon dinosaure. J’ai feuilleté les infos sur le net, regardé l’intervention de Nicolas Sarkosy et je suis de plus en plus inquiet sur les deux ans qui nous séparent de la présidentielle. Ça va être fichtrement long.

À part cela, j’ai pchitté. Je vous renvoie à des billets anciens pour comprendre ce qu’est un pchitt.
Sofbank propose un plan très avantageux pour acheter un iPad 3G. En fait, cela ressemble à un forfait téléphone puisque Softbank subventionne l’achat dans un contrat de 24 mois. En gros, cela reviendra à ne payer qu’internet ( à 500 yens près). Je lorgnais du côté de l’iPhone4 car je ne savais pas que Softbank faisait cela pour l’iPad 3G. À l’arrivée, je vais donc garder mon téléphone chez Au, ne pas en changer, et ne l’utiliser que pour l’appareil photo et, éventuellement, le téléphone – une fonction dont je ne me sers quasiment pas. L’iPad me servira à écrire, écrire et lire des mails, surfer chez moi ou au travail (j’utilise Youtube pour mes leçons depuis un certain temps), etc… Mon téléphone, à partir de septembre, lui, ne me coûtera plus rien car avec mes points je vais effacer les quelques mois qui me restent à payer. Donc, va pour l’iPad, dans deux à trois semaines. Les délais sont incroyables.
Côté travail, c’est le moment de changer. Mon école essuie la crise comme tout le monde, mais je pense que nous survivrons car les élèves sont fidélisés. Mais il est évident que la deuxième école a tiré la mienne vers le bas.
Mais il y a aussi que je veux faire autre chose, et que si je pouvais éviter les 2 heures de trajet quotidiennes, être plus au centre, cela me ferait beaucoup de bien. J’ai envoyé deux messages à ce sujet à deux personnes que je connais et qui pourraient m’aider, même si, et en fait aussi parce que, je ne me fais pas d’illusion. Je me donne deux mois pour trouver quelque chose de mieux. Mon profil est sur LinkedIn.
Sentiment de fragilité, mais aussi retour des ambitions.
De ce côté-là, je dois reprendre l’écriture de mes cycles.
J’ai également recommencé à travailler sur un récit qui me tient à coeur. J’ai jeté quelques idées ici, en fait, j’ébauche le style d’écriture de ce récit, et cela va être très difficile à maîtriser, à «tenir», mais je pense que le mieux est de «lâcher» l’écriture, quitte à reprendre dans un deuxième temps.
Par chez nous, le scandale du sumo commence à passer au second plan, remplacé par les mauvais résultats du Parti Démocrate aux élections sénatoriales. Nous sommes définitivement rentrés dans le moment sérieux dans l’alternance, à mille lieues du romantisme de l’époque Hatoyama. Kan Naoto n’appartient pas au sérail, à l’élite et aucun cadeau ne lui sera fait.
Jun et moi avons les yeux fixés sur le week-end qui arrive, un long week-end, particulièrement parce que ce devrait être le début de l’été (réel) : on prévoit du soleil et de hautes températures. Ce sera le moment d’aller manger de l’anguille à Shibamata, au pays de Tora-san, bien que la date «officielle» pour manger de l’anguille soit à la semaine suivante. Au Japon, un usage veut qu’on en mange pour reprendre des forces à la sortie de la saison humide. Il est vrai que celle-là a été particulièrement éprouvante, chaude, humide.
De Tôkyô,
Suppaiku

Show CommentsClose Comments

5 Comments

  • Avatar
    Laurent Chambon
    Posted 15 juillet 2010AD - 1431AH شعبان 3 03 h 12 0Likes

    Je comprends ta déception mais d'un autre côté je deviens très pessimiste dès que je pense à l'état du paysage politique français. Je pense que le PS n'a pas réussi à changer ses mauvaises habitudes et tel qu'il est parti, sans le soutien artificiel du mode de scrutin, il va rejoindre le MRG, le PCF et autres MoDem.

  • Avatar
    Madjid
    Posted 15 juillet 2010AD - 1431AH شعبان 3 08 h 11 0Likes

    Pas de deception, heureusement ! Plutot une opportunite : Segolene Royal se presente comme une candidate du socialisme par la preuve, et visiblement, cette approche pragmatique rencontre un echo dans sa region. De mon cote, je suis le personnage depuis 25 ans et j'avoue etre parfois tres etonne par sa solidite, sa constance, et que cela compense un deficit patent de savoir faire relationnel. Puisqu'on va avoir a choisir en 2012, elle passe le test haut la main, pour moi.
    J'ai eu envie de repondre au commentaire de JiPe, et puis l'idee m'est venue de donner l'occasion a d'autres de le faire. Non pas avec des “c'est la plus belle”, mais concretement. Royal et un SDF, seroposif : quelle reponse ? Le recit de JiPe est exceptionnel car il faut un sacre courage pour l'ecrire. Il doit etre lu et replace dans sa dimension politique. Donc voila.
    Le deficit de communication de Segolene ne sera compense que si elle et ses partisans le compensent par une approche humaine et modeste.
    Tentative sur mon blog.
    Sinon, oui, le PS, pour rependre une idee a un ami depuis plus de 10 ans : c'est le nouveau Parti Radical, comme dans l'entre deux guerre.
    Segolene offre, elle des syntheses interessantes, ou en tout cas leur ebauche : comme dit tres bien Julien Dray “elle sent les choses”. La comparer a Sarkosy, qui n'a aucune intuition n'est donc pas tres juste…

  • Avatar
    Ji-Pé
    Posted 15 juillet 2010AD - 1431AH شعبان 3 13 h 12 0Likes

    Justement, Madjid…

    *Ségolène Royal et les S.D.F.?
    *Ségolène Royal et le V.I.H ?
    *Ségolène Royal et la santé?

    Que peut-elle proposer?
    Quels sont ses engagements?
    Comment peut-elle faire la différence en 2012?

    Et… dans le cas d'une candidature en 2012:

    Comment pouvons nous être sûr qu'elle ne constituerait pas un programme juste pour s'assurer une election?
    Si mes souvenirs sont bons, ce ne serait pas la première fois que Ségolène Royal renierait un programme une dizaine de jours après des élections (CF: l'augmentation du smic en 2007)

  • Avatar
    Ji-Pé
    Posted 16 juillet 2010AD - 1431AH شعبان 4 01 h 45 0Likes

    Merci pour ta réponse, Madjid.

    Je ne suis pas d'accord sur le point suivant:
    le smic a 1500€.
    Personnellement, je ne m'en tape PAS du tout.

    Je comprends ton raisonnement et ce que tu exposes comme des priorités (constructions abordables, etc..) Mais une très nette augmentation du smic permettrait déjà, dans un l'immédiat, de pouvoir accéder à la location dans le privé.

    Là, je ne te parle pas de SDF, mais de gens qui bossent, qui possèdent un job et qui paradoxalement, n'ont même pas les moyens de se loger.

    C'est toute cette catégorie de smicards qui est en danger, car des logements, il y en a!! Sauf qu'ils sont hors de portée des smicards….

    Nous ne sommes pas dans un pays en manque de logements (et là, je ne parle pas des logements sociaux, car ça, c'est une autre question). A Paris (par exemple), il y a des tonnes d'annonces pour des logements disponibles de suite.

    Pour moi, la précarité se scinde en 2 groupes:

    1)Les gens qui ne vont pas tarder à être dans la merde.
    2)Les gens qui sont dans la merde.

    Longtemps, j'ai appartenu à la première catégorie. Avec une vie très difficile,et des salaires réduits au strict minimum, qui ne te permettent pas de vivre, mais uniquement de survivre et d'avoir au moins un toit.

    Lorsque j'ai perdu mon appartement en 2009, j'avais encore – ironiquement – de l'argent (indemnités chomage, du montant du smic). Mais mes revenus étaient devenus ridicules face aux montants des loyers demandés.
    ..et donc… je suis allé rejoindre la seconde catégorie: Celle des gens qui sont “dans la merde”..et qui n'ont plus d'autres solutions que d'espérer un logement social.

    Désolé si je parle de mon cas, mais justement, il me semble symptomatique de ce qui m'a été donné de constater, par d'autre cas.
    C'est ce fameux “basculement” qu'il faut stopper, Tous ces smicards qui, du jour au lendemain, au prochain tangage du bateau, vont aller grossir la liste des “sans domiciles fixe”.

    Je crois qu'il faut déjà stopper l'hemorragie,
    On pourra d'autant plus aider les gens qui sont dans mon cas (et même bien pire) si notre nombre cesse de s'accroître… Avant même que de songer à inverser fermement la vapeur, il faut stopper le mouvement!

    Tu vois, si en 2009, le smic avait été effectivement augmenté, j'aurai pu encore, à ce moment-là, accéder au privé, quitte à bouffer une seule fois par jour – ce que font déjà la plupart des smicards que je connais) et…je ne serai pas devenu un “boulet” de plus…

    Mais en France, le gros souci, c'est qu'on attend que les gens soient au fond du trou pour éventuellement leur sortir tel ou tel “droit”.

  • Avatar
    Madjid
    Posted 16 juillet 2010AD - 1431AH شعبان 4 02 h 59 0Likes

    Oui et non. En fait, le problème du logement privé, c'est que le prix est fixé par la demande, et si les gens gagnent, même un peu plus, les prix montent. Je suis plutôt pour l'abondance de l'offre en secteur social et 1%.
    Maintenant, oui, 1500, c'est mieux que 1200, mais la position du PS était très ambiguë… Net ? Brut ? En 5 ans ou en une fois à la Mitterrand ? Ségolène n'était pas contre, mais sa façon de voir, qui est vraiment social-démocrate, est que ça doit s'inscrire dans un tout car si c'est pour avoir une augmentation des loyers de plus de 10% et des PME ric-rac parce qu'elles n'en ont pas les moyens, à l'arrivée, on y perd plus qu'on a gagné.
    Les “politiques de revenus” qui ont disparu à peu près partout depuis la révolution thatcher-reagan et qui n'ont jamais été développées en France (sauf vers 82/84, et pas très bien) explique les hauts salaires des pays du nord et de l'Allemagne. Ségolène propose d'aller dans ce sens, à savoir remettre tout à plat une fois par an, ce qui serait une opportunité pour les syndicats. Il s'agit de “piloter” l'économie et la réguler par les salaires, les impôts, les revenus de transferts, les retraites, etc
    A mon avis, il ne manque qu'une seule chose dans l'approche de Ségolène, mais aussi de toute la gauche et même le NPA : on doit mettre en oeuvre une politique qui ramène le plein emploi (- de 2% de chômeurs) en moins de 2 ans. La vraie priorité est là, car c'est le chômage qui explique la précarisation de l'ensemble de la société.
    Ségolène, les Verts sentent bien la stratégie de réorganisation de la société, mais ils ne donnent pas le seul objectif qui vaille : 400,000 chômeurs dans 2 ans. Car c'est le seul moyen pour que la réduction du chômage rapporte de l'argent et permette de baisser impôts et TVA et donc, distribuer du pouvoir d'achat.
    Cette idée est aujourd'hui passée de mode, elle est au centre de la théorie de l'emploi, de la monnaie et de l'épargne de Keynes, et ça a marché plus de 30 ans, et ça marche encore relativement bien en Scandinavie. Le niveau de salaire doit être pensé dans ce cadre.
    Pour les logements, à l'heure actuelle, si tu ne gagnes pas 3 fois le loyer, que tu n'as pas de CDI depuis 2 ans, tu ne trouves rien.
    30 ans de politiques libérales, ça bousille une société.

Leave a comment

Veuillez calculer (protection contre les spams) *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Follow

Get every new post on this blog delivered to your Inbox.

Join other followers: