Je suis un Français du Japon en colère.

Paru également dans Minorités.org le même jour.
La presse va vous offrir dans les heures et les jours qui viennent des mines de Français en larme arrivant à Roissy, arborant cette tête des grands malheurs et du jaitouperdu. Et ce sera vrai que pour certains, la tragédie que nous traversons laissera des marques. D’autres encore, que vous avez certainement déjà vu, laisseront derrière eux un travail de trader ou de manager d’une grande banque, d’une grande compagnie d’assurance ou d’une marque de prêt-à-porter. Leur malheur tournera en boucle, ils vous raconteront tous les terribles secousses et puis ce risque radioactif maintenant que l’on sait que des fuites, bien que minimes semble t’il, se sont produites. Le lamento des expatriés à haut salaire dont la plupart ne parlent pas un mot de japonais viendra nourrir ces images déjà vues et revues des jesavaipa en provenance de Cote d’Ivoire, d’Egypte ou d’ailleurs.
Je ne suis pas membre de ce groupe, comme vous le savez, et ce que je vis est un drame beaucoup plus intime, personnel. Et nous sommes quelques milliers, comme moi, dont vous n’entendrez pas parler car nous sommes le flot anonyme de ceux qui ont fait leur vie au Japon, par choix, par amour du pays, qui ont parfois comme je l’ai fait tout quitté (BNP Paribas, pour moi…) par amour de ce petit bout de pays ou les gens sont chauvins comme des roquets, et parfois gentils comme vous ne pouvez pas en avoir idee sans l’avoir vu. Un petit bout de pays avec l’histoire d’un continent… Un tout petit archipel avec une langue qui peut se faire d’une tendre douceur ou d’une infinie violence, ou la politesse prend la forme de la gentillesse et de l’attention. Ici, on vous laisse parler même si vous dites une abomination, simplement parce que c’est malpoli de dire que l’on est choqué.
J’en ai appris comme je l’ai pu des rudiments de la langue, de l’écriture, et cela fait longtemps que je prends du plaisir à parler avec ces vieux qui ont parfois tant à raconter. J’ai pris mes petites habitudes, mes promenades du dimanche ou des jours de congés. J’aime le Japon, malgré tout ce nationalisme dans lequel on baigne les gens mais dont on voit qu’il est, face à l’ampleur d’une catastrophe comme celle que nous traversons, bien peu efficace. Quand tout se sera tassé, il faudra sortir l’argent et pour la première fois depuis longtemps, le Japon devra faire face à la crise économique qu’il élude tant bien que mal depuis 20 ans, à ses 220% de dettes qui en font potentiellement un pays pauvre. Pour quelques années au moins.
Un petit bout d’ile du Pacifique où j’ai rencontré mon ami, un petit bonhomme au caractère japonais, introverti et discret, très poli. Combien sommes nous à être plus ou moins dans cette situation. Ici, avec quelqu’un que nous aimons, mariés ou non. Avec un quotidien, des habitudes inscrites dans des quartiers banals, que ni les touristes ni les expatriés que vous verrez à la télévision ne fréquentent. Qui viendrait à Kasai, si ce n’est un amoureux comme moi des quartiers populaires de l’est ? Celles et ceux qui habitent loin dans l’ouest vers Hachioji, ceux qui habitent Chiba. Celles et ceux qui ont des métiers qu’on veut bien nous donner. J’ai toujours satisfait mes supérieurs à BNP Paribas ou à Lehman, mais quand je cherche, non, pas assez comme ci ou pas assez comme ça. Il faut croire que celles et ceux qui quittent le Japon après y avoir flambé dans les quartiers à étrangers et qui ne connaitrons du Japon qu’une sorte de mélange Cergy-Pontoise / quartier des Halles / Opéra / Champs-Elysees sont plus compétents que moi; ou que mon ami Yann qui, bien que diplômé et avec de l’expérience en marketing et événementiel, et bien que lisant et parlant le japonais, bien qu’ayant fait des traductions de livres sur le Bouddhisme et des interviews de moines, ne parvient pas à satisfaire les exigences des recruteurs qui lui préfèrent les diplômés standards et couteux envoyés par Paris à Tokyo. Ces expatriés qui vous diront à quel point tout est hors de prix, justifiant d’incroyables notes de frais à leur société alors que le Japon est un pays où on mange très bien pour pas cher et où une livre de fraise ne coûte pas forcement 1000 yens (dans mon quartier, en ce moment, c’est entre 250 et 300 yens…). Ces expatriés qui vous parleront de leur appartement à 600.000 yens, payé par leur entreprise, quand en fait on trouve des surfaces identiques et de même qualité pour trois fois moins cher… Ces gens qui ne fréquentent que des étrangers qui, comme eux ne parlent pas ou très peu japonais, et des Japonais qui ne fréquentent que des étrangers, principalement des femmes avides d’un mariage avec un de ces portefeuille ambulant.
La majorité des Français du Japon sont différents. Il y a les mordus, en vacance-travail, venus ici apprendre ou perfectionner la langue. Il y a les maries, qui supportent, comme je le fais, un travail peu valorisant pour rester ici avec l’être cher. Il y a les passionnés de culture, comme moi, qui aiment être ici, y vivre, y découvrir des lieux différents, les jardins, les temples, et l’incroyable végétation luxuriante, sorte de force vitale sans cesse renaissante, avec ce vert puissant (une secousse un peu forte, à l’instant) pour lequel j’ai tout sacrifie après l’avoir découvert. J’ai proposé à Jun de passer quelques jours à Kyôto, le temps que ça se tasse. Pour moi, le Japon, c’est Fushimi Inari. Je me souviens un collègue à Lehman, un expatrié original, de type « baroudeur », au CV impressionnant, brillant, et aujourd’hui manager dans une grande banque à Singapour, tombant amoureux de Shikoku. Qui ne tomberait pas amoureux de Shikoku…
Nous, les Français ordinaires, n’intéresseront pas les médias, sauf si nous mourons, car alors nous alimenterons le moulin à désolation sur la « tragédie japonaise ». A cet égard, 21 sont toujours portes disparus du cote de Sendai et vous imaginez qu’il y a peu de chance de les retrouver vivants car la ville a été dévastée.
Pourtant, et c’est là que je suis en colère, l’ambassade de France est fermée. Il y a une ligne téléphonique, injoignable. Nous vivons à l’heure du web, et la France, sa représentation, est injoignable. Des touristes, certains certainement pris de panique, trouvent grille fermée quand ils viennent chercher un peu d’écoute, de réconfort. Nous, les expatries pas trop fortunes, incapables d’acheter ces billets d’avion à tarif prohibitifs, ou bien incapables de quitter notre famille, l’être cher, ne trouvons dans notre ambassade, aucune permanence, rien. Au contraire, l’ambassade a livré sa dernière respiration avant de s’évaporer, sous cette forme :
Debut de citation :« Dimanche 13 mars à 18.00 heures


1. Pertes humaines
Nouveau bilan provisoire : au moins 10.000 morts (source : police de Miyagi)


2. Points ressortissants :
Sur les 137 ressortissants français présents dans la région Nord-Est, la
plus touchée par le séisme, 116 ont pu être contactés et sont indemnes. La
cellule de crise de l’Ambassade met tout en œuvre pour rentrer en contact
avec les 21 dont on reste aujourd’hui sans nouvelle.
Miyagi : 77 personnes sur 93 recensées
Iwate : 5 personnes sur 10 recensées
Fukushima : 19/19
Aomori : 15 personnes sur 15 recensées
La France envoie en ce moment une équipe de plus d’une centaine de personnes
de la Sécurité civile au Japon, afin de prêter main forte aux autorités
japonaises et de les aider dans leur travail de secours.


3. Point nucléaire :
Deux scénarios sont actuellement possibles :
– Une mise sous contrôle des centrales défectueuses : dans ce cas le
risque reste celui d’une contamination résiduelle liée au relâchement
contrôlé de gaz radioactifs, avec un risque négligeable pour
l’agglomération de Tokyo. Ce scénario est actuellement privilégié par les
autorités japonaises et par un grand nombre de scientifiques.
– Ou au contraire l’explosion d’un réacteur avec dégagement d’un
panache radioactif. Ce panache peut être sur Tokyo dans un délai de quelques
heures, en fonction du sens et de la vitesse du vent. Le risque est celui
d’une contamination.
La période critique sera les trois à quatre jours à venir.
En raison de la mise à l’arrêt d’une partie du parc nucléaire, des
coupures d’électricité sont annoncées, notamment dès cette fin de
journée.
L’Agence Météorologique japonaise vient de faire état de la probabilité
d’un nouveau séisme de force 7 localisé dans le nord Kantô. Cette
probabilité est de 70% dans un délai de trois jours et de 50% dans les jours
suivants.


4. Recommandations :
Compte tenu de ce qui précède (le risque d’un fort tremblement de terre et
l’incertitude sur la question nucléaire), il paraît raisonnable de
conseiller à ceux qui n’ont pas une raison particulière de rester sur la
région de Tokyo de s’éloigner de la région du Kantô pour quelques jours.
Nous déconseillons fortement à nos ressortissants de se rendre au Japon et
nous recommandons fortement de reporter tout voyage prévu.
Le lycée sera fermé pour trois jours jusqu’à mercredi inclus, pour
permettre une inspection des locaux suite au tremblement de terre.
L’Ambassade continue de suivre de très près l’évolution de la situation,
en contact à la fois avec Paris et avec les autorités japonaises.
Nous recommandons à nos ressortissants de suivre en toutes circonstances les
consignes des autorités japonaises. Il est notamment conseillé à nos
ressortissants vivant dans les zones à proximité des centrales de se
calfeutrer dans leur domicile (il faut couper les systèmes d’aération), et
de faire quand ils le peuvent des provisions de bouteilles d’eau potable et
de nourriture pour plusieurs heures. En cas de sortie indispensable, il est
nécessaire de porter un masque respiratoire.
Nous rappelons que l’absorption de capsules d’iode n’est pas un acte
anodin. Un usage répété à l’excès peut être dangereux pour la santé.
Il est donc très important de choisir le bon moment pour en absorber lorsque
cela devient nécessaire. Là encore, il conviendra de suivre les conseils des
autorités japonaises et nos propres consignes que nous vous communiquerons
L’Ambassade ne manquera pas d’informer ses compatriotes si de nouvelles
consignes devenaient nécessaires. » Fin de citation.
L’incompétence, c’est cela. C’est quand quelqu’un recopie une dépêche, ne l’analyse pas, et la livre, brute.  Et s’en va, laissant les gens à leur solitude, à des choix difficiles, impossibles. Que font mes anciens collègues, petits salaires, mariés, après un tel mail ? On le sait que le Japon est un pays à fort risque, on y vit. Pourquoi ne pas avoir écrit simplement des conseils de vigilance, avoir un peu décortiqué la dépêche de l’agence Kyodo News. Pourquoi avoir fermé l’ambassade ? Et que sont devenus ces « ilotiers » qui étaient sensés nous contacter en cas de crise ? Pas un mail, pas un contact. Rien. Le silence. La solitude. J’etais avec Jun, hier, nous avions fait une belle promenade, il faisait beau, regardez…

http://www.flickr.com/apps/slideshow/show.swf?v=71649

Le mail brutal de l’ambassade, sans aucune pédagogie m’a tué, retourné, torturé. On fait quoi, quand on reçoit ça. Longue conversation avec Jun. Yann, de son coté, traversait la même situation avec son ami Sho. Et je crois sans me tromper pouvoir affirmer que les personnels qui pondent ce genre de dépêche n’ont pas leur place au Japon. Car la réponse de Jun a été extrêmement logique : tu ne savais pas qu’il peut y avoir un tremblement de terre, à Tokyo ? Les Japonais vivent avec le risque. Pendant 5 ans, j’ai moi-même vécu avec, et l’ambassade m’a renvoyé à mon état de Français qui « découvre ». Ce matin, j’avais retrouvé un certain calme. Ben oui, au Japon, particulièrement à Tokyo, ça peut arriver. Si j’avais eu la responsabilité d’un tel message, j’aurais pondéré sans dissimuler la gravité. Plutôt que reprendre bruts ces pourcentages, j’aurais rappelé que la situation particulière de Tokyo ainsi que la force du tremblement de terre de Miyagi rendaient le risque d’une forte réplique quasiment inévitable (et là, j’aurais donné les pourcentages). Ca peut vous paraitre du chipotage, mais pour nous, les Français du Japon, nous naviguons entre deux psychologie et généralement, avec le temps, pour les séismes, c’est la psychologie Japonaise qui l’emporte. Ce n’est pas une question d’enrobage, c’est nous rappeler ce que nous savons. Et j’aurais rappelé les principales précautions à observer en cas de séisme, tout en invitant ceux qui le pouvaient à reporter leur voyage où à visiter leur famille en province. On aurait compris ce que l’on savait déjà, car depuis vendredi ça n’arrête pas de secouer, mais cela aurait été dit comme une piqure de rappel. Pas comme un avis officiel invitant à fuir. Et ainsi, concernant le risque nucléaire, j’aurais juste délayé en une phrase, expliquant que le risque est, compte tenu de la force du tremblement de terre, inconnu, mais est situé (autre secousse à l’instant) entre minime et critique. J’aurais rappelé les précautions à prendre, la proximité de la centrale et la nécessité de suivre les informations. Là encore, c’est peut être du chipotage, mais nous sommes des adultes et nous pouvons comprendre, nuancer et nous organiser. Et non paniquer.
Et j’en reviens à l’ambassade fermée, aux ilotiers absents. Pourquoi lesdits ilotiers n’auraient pas pu prévoir des regroupements de Français, pour rompre notre solitude, casser ce cycle de rumeurs, ces mails affolés venant de nos proches en France. On aurait pu s’organiser pour se retrouver les uns chez les autres, tranquillement, dès samedi. Pour libérer du stress. Les couples mixtes auraient pu recevoir, donnant ainsi un sentiment de Fraternités. Aujourd’hui, ces ilotiers, l’ambassade auraient pu créer un groupe Google Group, animer un forum. Non. Ils ont fui. Ils nous ont laissé avec un quotidien, nos attaches. Et l’ambassade fermée, c’est la France absente. Les commandants autrefois gardaient le navire. Nous sommes aujourd’hui livres au sauve qui peu thatcherien, chacun pour sa gueule. Vous êtes blessés ? On vous avait prévenu, on a envoyé le mail, vous n’aviez qu’a fuir, nous, on a applique le principe de précaution. Je me demande qui ils joindront, les survivants de Sendai, s’il en est. Ils ne trouveront personne, qu’une ligne téléphonique occupée.
Quand la presse vous parlera de l’impréparation du gouvernement japonais, pensez donc a notre ambassade fermée et à ce message en forme de sauve qui peu indigne de la France, à ces « îlotiers » sensés  nous aider, nous contacter, et qui sont introuvables. Et pensez bien que ces mines défraîchies à Roissy ne représentent en rien le déchirement, la tragédie silencieuse de la communauté française du Japon, amoureuse de ce pays et abandonnée à son sort.

122 Comments

  • Je suis sur le cul ! Cela vaudrait un petit mail à quelques journaux français. Vu d'ici, c'est 'l'ambassade maitrise'. Vu de chez toi, c'est 'sauve qui peux'. Lamentable !

  • Merci pour ce texte. J'ai appelé l'ambassade, occupé. J'ai envoyé un mail, toujours rien. Et d'après vous, elle est fermée? Après un tel dépêche, ça me fait sourire. Leur travail aurait été au moins de traduire la dépêche de TEPCO pour que tout le monde puisse se préparer aux coupures. Facebook a fait. Des gens sont partis vers Kyoto, Osaka, ils sont « bien », « détendu ». Comment peuvent-ils l'être en laissant tous leurs amis, voisins… ça me dépasse…
    Enfin, bon courage. Ces catastrophes n'arriveront pas, j'y crois.

  • Bien ce texte.

    Depuis Kyoto, c'est parfois l'incompréhension en lisant des expat qui veulent fuir Tokyo.

    J'ai été appelé par l'AFP. Je leur ai dit que ce week-end, j'avais loué des DVD et que je suis allé pique-niquer dans un parc avec ma petite famille. Incroyable, non ?

    Mais l'AFP cherche un Français qui a décidé de rentrer en France.

    Certains vivaient au Japon pour le confort, la sécurité, les combini plein, les métro à l'heure. Le Big One arrive, un peu de désorganisation, une fuite (je minimise pas l'inquiétude que les familles peuvent avoir sur ce point), et hop, on quitte le navire.
    N'oublions pas ceux qui n'ont plus de maison, pas d'eau, pas d'électricité depuis vendredi après-midi.

  • Bonjour, Shoko. Cette situation est scandaleuse, en effet. Balancer un mail pareil en laissant les gens dans leur coin…
    J'ai convaincu mon ami. Il vient ce soir, nous allons essayer de partir pour Kyoto demain. Je ne serais pas detendu. Juste rassure car ceux que je connais vont finalement partir soit dans leur famille, soit ailleurs dans le Japon. J'ai choisi Kyoto car si je devais mourir, j'aimerais que ce soit la-bas… Pour payer, on verra plus tard.
    Il semble par les infos que j'ai que c'est a peu pres maitrise. Et j'espere que si replique il y a, elle ne sera pas trop forte.
    Ca me fait drole, de quitter mon chez moi. Je ne pourrais pas rentrer en France, je ne veux pas abandonner ce que j'ai construit moi meme.
    J'ai appele le directeur de mon ecole, il ferme l'ecole deux ou trois jours. Le Kanto va s'endormir quelques jours. Calfeutre toi, comme je m'y prepaais (et m'y prepare jusqu'a demain). Quand le Kanto se reveillera, ce sera l'heure de faire les comptes. Au Japonais de faire payer les medias, TEPCO et les politiques. A nous de mettre l'ambassade devant ses responsabilites.
    Ca n'arrete pas de bouger… et j'entends des sirenes partout.
    Bon courage a toi aussi durant ce grand endormissement. Lundi prochain, c'est le printemps.

  • Ici, les sirenes n'arretent pas de sonner.
    Ce qui compte le plus pour moi, au dela d'un depart a Kyoto, c'est etre avec mon ami. Il habite a Funabashi, travaille loin dans Chiba. Je vis a Kasai, travaille dans Kanagawa. Les trains, les metros, la voiture… et la separation.
    J'ai passe mon temps a rassurer mes amis, qui me font confiance quand je leur dit que meme si je ne peux pas partir a Kyoto (les trains…), je peux toujours manger. Mais etre avec Jun est pour moi le truc le plus important.
    Je suis revolte par le manque de solidarite, on se retrouve seuls depuis trois jours. J'en veux a l'ambassade, aux ilotiers.

  • … Prondément scandaleux qu'une fois de plus ce sont les humains les plus démuni(e)s qui se retrouvent pris entre la forge et l'enclume… Le manque de solidarité empêche des actes humains, responsables pour éviter des maux inutiles, chacun pour soi…Mais quel désastre, quel manque d'humanité…
    Et dire que c'est dans les trois quarts des pays du monde entier où par exemple en france il est interdit de vivre dans une caravane, dans un mobil home, yourte ou autres, parce que cela détériore le paysage français, mais il est autorisé de dormir sur un trottoir et parfois d'en mourrir dans une indifférence remarquable….La femme d'un ami qui est arrivée de mayotte depuis décembre ne peut comprendre qu'il y ait tant de personnes dehors, et à ne pas pouvoir se nourrir… A mayotte malgré une immense pauvreté cela se passe différemment, peu de laissés pour compte sur le bord de la route
    actuellement tu te trouves dans une situation extreme, je fais passer ton blog autour de moi, afin que nul ne dise « on ne savait pas »… pensée pour toi estelle

  • Très bon texte.
    Pour les ressortissants Suédois ces derniers jours, c'était répondeur automatique à l'Ambassade de Suède: « Nous sommes fermés pour le week-end, rapellez lundi ».

  • Merci pour ce parler vrai qui manque tant en France.
    Je veux bien croire tout cela; mais que puis je faire pour aider .
    La culture japonaise est un exemple pour beaucoup de choses, mais comment leur retourner tout ce qu'il nous ont amené et nous amènerons encore ?

  • Je suis très touché par votre texte (qui vient d'être signalé dans un Forum du journal « Le Monde »). Il est précis, juste et me semble très bien pesé. Ce que vous décrivez est scandaleux et je partage votre colère.
    Je ne vis hélas pas au Japon, un pays que j'adore. Je vis en France, dans le pays qui ferme ses Ambassades dans les pires moments. Honte à notre gouvernement.
    Si depuis Paris, je peux vous aider en quoique ce soit, ce sera avec plaisir.
    Courage à vous.

  • Bonjour,

    Je suis complètement d'accord et partage vos sentiments. De mon côté, je suis en France et ma fiancée et sa famille sont bloquées à Koriyama soit à 70km de la centrale nucléaire. La situation y est très difficile, ils ne peuvent pas s »échapper » n'ayant plus beaucoup d'essence la-bas. Ils ont encore l'électricité mais les vivres s'amenuisent. Je suis très inquiet et regarder cela tout en ne pouvant « rien faire » me ..; enfin vous pouvez imaginez mais leur situation est encore plus critique que de me morfondre sur moi-même. Alors je les ai régulièrement pour leur moral(heureusement le téléphone fixe fonctionne toujours). Mais que puis je faire? je voudrais aller au Japon pour aider mais il est très difficile de se rendre la-bas. Je me sens impuissant mais j'essaye d'apporter toute mon énergie pour eux, le japon et s'il y a une équipe de volontaire pour aider, je serais le premier à y aller. Pour l'instant,aux dernières nouvelles, des soldats allemands et américains sont sur site.

    Alors à tous ceux qui sont la-bas, courage et tenez bon

  • C'est un fait, la France qui s'exprime au sujet de cette catastrophe dans les médias français, représente ce que le pays produit de pire en matière de civilisation. Non seulement l'on nous brosse un portrait curieux de ces Japonais exotiques qui ne n'émeuvent pas de la situation, mais encore l'on se targue de leur envoyer des renforts pour « gérer la situation ». Quelle misérable France qui se croit le centre de toutes les cartes et qui ne voit pas, par tant d'arrogance, la civilisation, bien plus ancienne, bien plus avancée, qu'est le Japon. C'est très révélateur, et très choquant à la fois.

    Les témoignages des Français résidents du Japon apportent un éclairage troublant sur le manque total de confiance des Français dans leur représentation politique. D'un autre côté, l'événement est aussi l'occasion d'apercevoir la confiance peut-être un peu trop forte des Japonais dans leur gouvernement. La vérité sur les dégâts et les conséquences de cette catastrophe se situe certainement dans un entre-deux qui se révèlera avec le temps : entre quinze et vingt mille morts pour le tsunami, et quelques milliers de cancers imputables aux rejets nucléaires sur le moyen-terme. C'est beaucoup en regard des événements quotidiens, c'est peu comparé au potentiel des éléments (et en regard des catastrophes similaires récentes).

    L'éclairage français sur la catastrophe témoigne aussi de la détresse particulière dans laquelle se trouve le gouvernement français à la veille d'une échéance électorale qui lui sera très peu favorable. Après les débats scabreux et abjects sur (passim) l'identifié nationale et les Musulmans, après la déroute de politiques aveugles et très mal calibrées pour l'époque, nous voyons dans ce décalage l'urgence dans laquelle se trouve les autorités française pour exister, se manifester, donner le change.

    Pitoyable France reflétée dans le malheur de ce tsunami, grandeur de la civilisation japonaise.

  • Je ne vis pas au Japon, même si j'y ai de fortes attaches, mais moi aussi je trouve l'attitude de l'ambassade scandaleuse (mais malheureusement, dans le ton de tout ce qu'il se passe dans notre pays aujourd'hui). J'ai longtemps vécu à l'étranger, dans un autre pays, dans une situation similaire à la votre, et je comprends exactement ce que vous ressentez.
    Mais si l'État reste égal à lui même, les médias aussi, sachez que les citoyens pensent à vous à défaut de pouvoir faire beaucoup plus (j'ai donné à la Croix Rouge américaine par contre, la française n'ayant pas daigné faire une page spéciale sur son site non plus – en tout cas hier soir, toujours pas).

  • Tout a fait d'accord.
    Moi meme vivant a Nishikasai depuis 7 ans avec ma femme et maintenant 2 enfants, je vis la meme chose et l'ambassade, comme tous les service du gouvernement francais me rappelle qu'etre francais n'est pas forcement un honneur…
    Je suis de tout coeur derriere toi et merci au passage de rappeller, dans ces moments terrible la beaute des cerisiers en fleur..(j'avais meme oublier que ca allait etre la saison).
    Si tu veux boire un verre ensemble contacte moi
    dohkoj@yahoo.fr

  • Autre pays, même expérience : les « îlotiers » de Bombay, on ne les a pas vus lors des attentats de Bombay… Et bien des choses dans ton récit me rappellent d'autres situations difficiles où l'ambassade ou le consulat s'est contenté de recopier une dépêche, de ne parler en réalité qu'aux expatriés (à hauts salaires, effectivement, les premiers à quitter le plus vite possible le pays, sans doute aussi parce qu'ils n'ont pas choisi le pays mais le salaire…) et les médias de ne montrer que les « rescapés » arrivant à l'aéroport.
    Bon courage…

  • NKM : « Pas le moment » pour un débat nucléaire…

    Interrogée ce matin sur Europe 1, Nathalie Kosciusko-Morizet, la ministre de l'Ecologie, a déclaré que « ce n'était pas le moment » pour un débat sur la place du nucléaire en France.

    Elle a ajouté qu'on ne pouvait pas de passer du nucléaire et passer du jour au lendemain aux énergies renouvelables… Quel cynisme 😡
    bravo pour ton article 😉

  • J'etais tres hesitant a laisser sortir mes impressions. J'en suis maintenant tres heureux tant cela semble refleter une realite vecue par la plupart d'entre nous.
    Merci pour tous ces messages.

  • Bonjour!!!

    Après lecture de votre message j'ai trouvé ces informations sur le site du ministère des affaires étrangères :

    Une cellule de réponse téléphonique au ministère est activée, son numéro est le 01.43.17.56.46.

    A l’Ambassade de France au Japon, la cellule de crise est joinable au :
    0081-3-5798-6000 (depuis la France) ;
    (03)-5798-6000 (depuis le Japon).
    Et par courriel à urgence.tokyo-amba@diplomatie.gouv.fr.

    La mairie de Sendai a également mis en place deux hotlines pour les étrangers vivant à Sendai :
    022-265-2471 ;
    022-224-1919.

    Courage!!!

    Marie-ange

  • Quel bien ton article m'a fait, tu ne peux pas savoir. Habitant au Japon depuis 5 ans, j'ai été aussi scandalisé par le mail de ces rats. Non seulement ils n'ont rien à faire au Japon, mais ils n'ont rien à faire dans une ambassade. Je commence à comprendre l'expression anglaise « cheese eating surrender monkeys ».

    Le principe de précaution cité par l'ambassade n'est en fait qu'un déguisement pour un comportement lâche et irresponsable.

    Quand tout cela sera fini, je suggère qu'on écrive une lettre ouverte à la présidence de la république.

    Point positif : Kagurazaka est maintenant bien plus agréable sans ces femmes d'expatriés arrogantes et bruyantes !

  • l'ambassade de france est honteuse!!!
    Quand j'ais appelé il mon seulement dit « d'attendre la réouverture jeudi »!
    Seulement les personnes qui peuvent rentré en france (donc les plus chanceux ou les plus aisés?)ont un accées a leurs services!

  • Merci pour l'authenticité et la profondeur du témoignage. Tant de vérité.

    Cordialement,
    Un autre anonyme depuis 2 décades.

  • Bonjour,

    Si bien intégré au Japon que vous avez besoin de l'Ambassade de France ? N'y-t-il pas une contradiction ? Et ne pouvez vous pas imaginer que l'Ambassade est évidemment débordée par les événements d'une telle ampleur ?
    A quoi bon ce déferlement de haine (dans les commentaires surtout) sur « la France », ses « médias » avides, son « arrogance »?

    Comme ceux que vous critiquez(ces expats des beaux quartiers), vous souffrez exactement du même syndrome (mais inversé) de l'expat': ce sentiment d'être parvenu à s'intégrer, sans pouvoir se défaire (consciemment ou inconsciemment) de votre « origine », ce qui vous livre aux sentiments les plus contradictoires (indépendance vis-à-vis de votre patrie, mais besoin irrépressible d'en appeler à elle).

    Bon courage pour la suite et toutes mes pensées aux victimes et aux personnes qui souffrent actuellement.

    Antoine

  • Merci pour l'authenticité et la profondeur du témoignage.
    Tant de vérité ici.

    Cordialement,
    Un autre anonyme depuis 2 décades.

  • merci pour ce post, je suis encore a tokyo et ne pense pas evacuer. j ai honte de la presence de notre pays au japon, tous a profiter quand ils peuvent et se tirer des que ca sent le roussi. je ne fis pas que la situation ici est parfaitement stable mais tout de meme, faire etat de si peu de bon sens est une honte. ma pire haine va aux media francais qui jouent la carte du sensas pour vendre et se fuche bien entendu de mettre nos familles dans une peur irraisonnee et tres dur a gerer de notre cote en plus de notre propre stress. soyons unis pour que la vie reprenne et que le pays se releve de cette catastrophe.

  • Je suis comme toi. Près de 10 ans au Japon, par amour du pays. Ma vie est ici.

    Si vraiment le risque nucléaire est annoncé et confirmé, je rentrerai quelque temps en France (3 ans que je n'y suis pas passé de toute façon, ça sera une bonne occasion).

    Le dernier paragraphe de ton article reflète mon sentiment.

    Bonne continuation !

    DG

  • Bonjour Madjid,

    Je vous lis de France et suis touché par votre message.

    Ma réaction spontané est de vous dire que la diplomatie française n'est pas organisée pour être au service de ses citoyens.

    Elle incarne de la sorte la relation entre gouvernants et gouvernés en France : une relation de défiance (qui s'amplifie) : le citoyen n'est pas digne de confiance, donc il doit se contenter de ce qu'on lui dit ; son avis a peu d'importance s'il n'est pas en haut de l'échelle. On ne peut pas demander à un corps diplomatique d'incarner autre chose que l'Etat qu'il représente ; tout est donc très cohérent : n'est-ce pas un concept éminemment japonais ? ;-).

    Je voudrais aborder avec vous un autre sujet lié à l'actualité : de France, nous avons une image d'un japon très organisé, très compétent, très innovant. Or à suivre les événements se déroulant à la Centrale de Fukushima Daiichi, je suis surpris de la cascade d'informations pointant de grosses lacunes :
    – les diesels ne sont pas fiables en situation de secours,
    – les murs ne sont pas assez hauts en cas de submersion,
    – les équipements de commutation électrique sont installés en zone inondable,
    – les jauges de niveau d’eau à l'intérieur des cuves ne tiennent pas les chocs sismiques.

    Ne pensez-vous pas que la réputation du Japon se dégrade rapidement ?

  • nous sommes installés dans un pays plus à l'est, la chine et plus exactement hong kong , mais j'ai comme le sentiment que si pareil catastrophe arrivait ici, on aurait pas non plus grand chose à attendre de l'ambassade ou de nos ilotiers (déjà il a fallu qu'ils nous dégotent le plus après de chez nous, ça n'a pas dû etre facile quand je vois que cette personne ne vit pas du tout dans notre quartier). J'enrage déjà assez quand on me parle de la vie fabuleuse des riches expat francais d'ici (et qui ne quittent jamais leur quartier regorgeant d'apparts luxueux aux loyers payés par la boite francaise ) qui vivent très groupés dans la communauté francaise, car ce n'est pas tout du tout ma vie ne celles des quelques francais que je connais ici travaillant pour des organismes.

    merci d'avoir partager avec nous tout cela. Je ne connaissais pas votre blog mais je reviendrais le suivre regulièrement car c'est un plaisir de lire une plume au « parler vrai »

  • Merci pour votre Blog qui nous éclaire sur la vie des vrais amoureux du Japon, ayant choisi ce pays pour y vivre. Continuez d'écrire pour témoigner et encourager tous ceux qui ont au coeur des choses. Continuez d'envoyer des photos aussi !

  • Bonjour Madjid,

    hier matin sur France inter, une maman a appelé pour déploré que l'Ambassade française etait fermée. Or son fils de 25 ans, n'a pas les moyens pour s'offrir un billet d'avion à presque 2000 euros. Le ministre Besson ( je crois ?) qui était présent a meis en doute que l'Ambassade soit fermée mais vous le confirmez.
    On en vient à se demander à quoi servent nos Ambassades partout, si elles ne sont pas aptes en période grave d'assumer une présence et une aide ?
    Concernant celle de Lybie, elle n'a pas été fermée pour permettre de faire festoyer M Guéno mais dès qu'il y a eu perturbation, elle a mis la clef sous la porte et a laissé celle de RUssie nous représenter.

    On devine combien les Ambassades toujours situées au meilleurs emplacements, dépensent aux frais de la République mais on aimerait que dans de telles circonstances, cet argent profite à aider des personnes comme vous Madjid.

    J'aimerais dire combien votre témoignage est touchant.

    Bon courage.

  • Bonsoir et mes félicitations pour vos propos reflétant en tous points la « réalité » de la situation actuelle, propos où je me suis d'ailleurs souvent retrouvé ! J'ai été attiré sur votre blog par une citation (http://www.liberation.fr/monde/01012325442-l-alerte-au-tsunami-sur-les-cotes-nord-est-du-japon-est-levee) tirée de votre post, et je n'ai pu m'empêcher d'avoir un sourire de mépris quand au démenti (écrit d'où?) de l'Ambassade de France, que j'ai eu l'occasion de visiter quelques fois et d'où je conserve (ainsi que ma compagne japonaise) une impression plus que désagréable en raison du comportement arrogant et suffisant du personnel « français » (les gardes japonais sont très sympa ^^)! J'ai été frappé comme vous du manque absolu d'esprit de service (public) de ces gens, non seulement depuis le jisshin mais également avant, lors de mes précédentes visites. Les rats ont quitté le navire en effet, c'est bien ainsi que j'ai perçu la chose en lisant leur message d'information. Je suis également profondément déçu du manque total d'information « véritable » du gouvernement japonais (trop de délais, trop de contradictions, pas assez de vraie information. Par contre un travail impressionnant de la Tepco vu l'urgence et la difficulté de la situation) et de la surenchère des médias étrangers, particulièrement français. Je pense moi aussi que dans les heures qui viennent, nos compatriotes auront droit aux « pauvres » français rescapés de l'horreur (sans doute vrai pour certains, mais je ne pense pas non plus qu'ils seront le point de mire, la vérité inintéressant pas, seul le sensationnel compte…). Mais la choses qui me hérisse le plus le poil, c'est la récupération de cette tragédie que les japonais traversent, à des fins politiques en Europe! En effet, je suis resté depuis le jisshin en permanence à la maison, écumant le net, la tv, etc, afin d'obtenir des informations viables, et partout dans les médias français, une overdose de spam écologiste. C'est lamentable, et je pense tout particulièrement aux crétins manifestant contre le nucléaire je ne sais plus trop où, alors qu'ici nous n'avons même pas encore fini de dénombrer les morts, et vivons dans la peur d'un autre jisshin, ou d'un incident majeur, voire les deux… Je suis loin d'être un partisan du nucléaire, mais je pense qu'il y a un temps pour tout, et je trouve indécent d'employer le malheur des gens pour arriver à ses fins. Il sera toujours temps après la crise de débattre du nucléaire ne pensez-vous pas? Enfin bref, c'était mon petit coup de gueule. =) Quoiqu'il en soit, chapeau pour la franchise de votre article encore une fois, et bon courage à tous, où que vous soyez sur le sol nippon, et encore davantage si comme moi vous avez choisi de rester à Tokyo (j'avouerais que je le fais uniquement pour ma compagne, vu qu'elle ne veut pas m'accompagner vers le sud…) car j'imagine que malgré les quelques « bonnes » nouvelles (diminution du risque de jisshin et stabilisation partielle à fukushima) vous demeurez comme nous dans l'attente et la crainte… J'espère que Kyoto nous attendra en Avril, car nous avons grand hâte de la revoir, et mes pieds préfèrent se souvenir des balades sur le tetsugaku no michi que de la longue marche du Vendredi soir, un 11 Mars 2011 après une journée bien difficile… Pour conclure, je me joindrais à vous pour louer la grande force et le courage du peuple japonais à travers ce malheur, et j'espère de tout coeur qu'encore une fois Nihon se redressera et retrouvera sa joie de vivre, car il en a grand besoin.

  • Très beau texte où l'on sent l'amoureux du Japon que vous êtes. Mais comment ne pas être scandalisé comme vous par l'attitude officielle française?!…

    Nous pensons à vous et avons transmis votre lien à certains acteurs politiques français et media, pour qu'en effet on n'entende pas que le sempiternel témoignage d'expatriés hors sols plus nostalgiques de leur vie de pachas locaux que de la fracture que connaît le pays qui les a accueillis.

  • Bonjour Madjid

    Très touchée par ce que vous vivez et écrivez, je pense bien à vous.

    Je viens seulement de faire connaissance avec votre blog.. où le 2 mars vous annonciez que « la saison des fleurs est arrivée »

    Je relis votre phrase : » Le sol était plus bas que mon cerveau avait calculé qu'il serait »
    On ne peut mieux dire je crois ce que ressent un être humain quand ses repères de l'équilibre lui échappent

    Combien je souhaite qu'au delà de tous ces malheurs (les mots me manquent) reviennent des saisons de fleurs pour les japonais.

    Bon courage, et merci à vous, d'être vous.

  • Madjid

    Très beau texte, très émouvant.
    Je réside a Tokyo depuis plus de 22 ans,je suis un baroudeur au grand coeur, une sorte de Corto Maltesse des temps modernes,je suis relativement aise mais je ne suis ni un parvenu ni un opportuniste & je partage tes sentiments & le mépris que tu éprouves a l`égard de cette « communauté francaise » vivant a Tokyo. Les rares fois que j`ai mis les pieds a l`ambassade, c'était pour changer mon passeport. Comme toi j`aime profondément ce pays et son peuple, Ma femme est Japonaise & je suis très fortement attache au Japon, c`est mon pays.Je n`ai aucune intention de rentrer en France,je n`y suis pas chez moi & je trouve les gens ennuyeux :). Avec les évènements de ces derniers jours j`ai appris énormément de choses sur le sens de la vie & sur moi même. Comme beaucoup de gens,J`ai envie de vivre, mais je n`ai pas peur de mourir,Je suis résigné & serein. Les Japonais m`ont montre que la dignité existe & j`ai envie d'être avec eux alors qu'ils affrontent une des plus sombre période de leur histoire. Si tu désires me contacter?. darwingod@hotmail.com

  • Il est 16h 45 en France, merci pour ton article, il est bien vrai que les médias français ne va nous relater de la même façon que toi les événements qui se passent an Japon.
    Ici au contraire l'on nous dit que l'Ambassade et le Quai d'Orsay font tout pour retrouver les Français manquant, mais silence sur votre ressenti.
    A peine a t'on vu sur FB le prix du billet d'avion proposé par Air France avant qu'ils ne s'abritent derrière un « soi disant BUG »
    Je passe si tu es d'accord ton article sur FB
    Amitiés d'un DA du Val de Marne
    André

  • Bonjour Madjid,
    Bravo d'avoir exprime les sentiments des « petits francais ».
    Je pretend en etre un, 23 ans de Japon survivant de ma poterie dans le Kyushu.
    On s'en sortira et sans leur aide!!!!!!

  • Bonjour Madjid,
    Je comprends ta colère.
    Je te copie un lien que j'ai reçu cet après-midi. Denis Fauconnier, qui l'a rédigé, est le médecin qui a alerté sur les retombées radioactives en Corse après Tchernobyl. Ce sont quelques conseils simples au cas où.
    http://nuage-radioactif.com/?p=59
    Ici les cerisiers ne sont pas encore en fleurs mais les amandiers ont leurs feuilles et les mimosas commencent à faner. Merci pour les photos.
    JT

  • Très bon article. Je suis un passionné du Japon et je planifie de m'y installer. Comme vous l'avez dit, dans notre cas nous connaissons les risques et nous agissons en adultes. Etant en Europe actuellement (Suisse), je ne sais pas sur quel pieds danser et je suis très sceptique. En regardant les TV japonaises et en comprenant le japonais, on obtient de toutes autres informations.

    Je suis rassuré par votre message et il conforte mon idée.

    Merci beaucoup!

  • Bonjour Madjid.

    J'ai « entendu » ton témoignage. Française en Egypte, j'aurais pu écrire quelque chose d'assez similaire, bien que la situation soit différente. J'ai été interrogée par quelques journalistes. Ils voulaient savoir ce qu'on ressentait. Pour moi, mon quotidien n'était pas très important, mais ce que vivait le pays était colossal et c'était de ça que je voulais parler. Mais ce n'était pas la demande et des « experts » à deux balles, ils en avaient plein les caisses. Une fois, quand j'ai dit que je n'étais pas une Française comme celle que tu décris, mais installée définitivement ici, vivant à l'Egyptienne dans une famille égyptienne, on m'a dit que mon témoignage ne les intéressait plus. Finalement, ils m'ont rappelé, en me disant qu'après tout, c'était un témoignage différent des autres mais qui avait son intérêt.

    En ce qui concerne l'ambassade, ça a été ici aussi un désastre. J'ai su qu'il y avait des Français en détresse dans mon îlot. J'ai prévenu l'ambassade qui ne semblait pas du tout au courant de ce qui se passait. (A ce moment, plusieurs autres chancelleries organisaient le rapatriement de leurs ressortissants). Je leur ai dit ne pas comprendre pourquoi nous n'avions aucune nouvelle de notre ilotier.
    Le jour même, l'ilôtière appelle. Elle était dégoûtée, elle venait tout juste d'être contactée par l'ambassade (suite à mon appel). On lui a demandé de téléphoner à tous les gens de son îlot pour remettre ses listes à jour!!! Réunion de crise avec l'ambassadeur, elle n'a pas été conviée à la première et a appris l'existence de la seconde par hasard. Oui, en tant que Français, on a été lâché par nos chancelleries complètement dépassées par les évènements. Ah pardon, il y a quelqu'un qui a été rapatrié en France, un prof du Lycée français qui avait poussé l'intégration dans son pays d'accueil jusqu'à aller manifester avec les Egyptiens en brandissant une pancarte « cass toi pov'con » Rapatrié fissa pour sa propre sécurité.
    Le jour avant la coupure générale d'Internet qui a duré 5 jours (les plus stressant et les plus dangereux), l'ambassade renvoyait les Français vers le site Internet du MAE pour de « plus amples informations » mais ne nous a fourni aucun numéro de téléphone de permanence, rien. Quand Internet est revenu, nous avons reçu des messages nous demandant de ne pas sortir de chez nous et surtout de la boucler, de ne pas parler aux journalistes. Un genre de devoir de réserve qui s'appliquerait à tous Français juste parce qu'ils sont Français.

    La leçon n°1 de tout ceci, c'est que nous ne pouvons pas compter sur nos consulats pour nous aider. Pire, une expérience douloureuse m'a aussi appris que même lorsque le personnel consulaire fait une grave erreur à votre encontre, strictement rien ne sera fait pour vous aider à en sortir.
    La leçon n°2 est beaucoup plus positive : ce que j'ai partagé avec les Egyptiens, dans ce pays que j'aime tant, a achevé de faire de moi une Egyptienne. Tu vis aussi un moment, certes terrible, mais fondateur de l'histoire du Japon. Cela te marquera profondément et partager cela avec les Japonais va créer un lien très fort entre toi et eux.
    J'ai préparé mon dossier de demande de naturalisation et m'apprête à le déposer.

    Ce que tu vis est sans commune mesure avec ce que j'ai vécu, et l'instabilité n'est pas du même ordre, mais il y a, malgré tout, des constantes. Je vous souhaite à toi et à ceux que tu aimes de pouvoir vous sortir indemne de cette terrible expérience.

  • J'aimerai pouvoir vous réconforter et vous dire que l'Ambassade (et son personnel) avait de bonnes raisons pour laisser ce message. Malheureusement, je travaille en administration, et j'ai parfois des contacts avec le MAEE, et malgré un recrutement de haut vol, les gens qui y travaillent manquent parfois cruellement d'empathie.
    J'espère de tout coeur que la situation s'améliorera, j'admire depuis longtemps le Japon, mais je n'ai pas encore eu le temps de visiter…

  • je suis scandalisée par l'attitude du personnel de l'ambassade, d'autant plus en tant que fonctionnaire moi-même… j'ai relayé votre article sur ma page facebook et je compte bien le relayer autour de moi… je vous souhaite du courage à vous et aux personnes qui vous sont chères et à l'ensemble du peuple japonais.

  • J'ai été un Français du Japon, et votre message me touche. Il me touche parce que je crois que nous aimons finalement la même chose dans le Japon, les petits détails de la vie simple. J'ai vu puis fui à grand pas la communauté expat tokyoïte.

    Enfin pour essayer de rassurer, juste un lien vers un article rassurant a propos des problèmes des réacteurs.

    Salutations

  • Salut
    D'abord bon courage pour la suite.
    Quand je lis ce genre de messageje suis fier d'etre Français grâce a toi et j'ai honte d'être Français a cause d'Eux.
    Je retiens l'adresse de ton blog et je vais suivre la suite de ton récit avec attention.

  • Salam Madjid. J'ai lu avec attention votre écrit et les commentaires qu'il suscita…..merci de votre témoignage. François

  • Omoshiroi comme récit.
    Cela me rend aussi profondément triste.
    Cela a l'air à la fois tellement vrai et irréel…

    Malheureusement cela ne fait que refléter une administration française quotidienne lourde, impersonnelle et où chacun pense à soi.

    Je pensais que les expatriés de l'administration française ayant le privilège vivant à l'étranger étaient plus impliqués dans la vie des expatriés et de leur ressortissant.

    Fierté nationale, mort de rire…

  • Merci de partager tous ses ressentis d'une part ainsi que pour les réelles infos concernant l'attitude abjecte de l'ambassade. Je suis tout simplement une émigrée à lausanne, je suis les infos, les images et c'est difficile de se représenter la violence des éléments et ses conséquences… quelle belle ressource les cerisiers..
    Plein de courage à vous et toute ma compassion de tout coeur

  • ici en France nous sommes nombreux à nous offusquer de tous ces français qui tournent casaque et retournent dans leur cher pays. Cher pays qu'à un moment donné ils ont quitté en pensant qu'ailleurs c'est mieux, plus valorisant, plus je ne sais quoi.
    Les voir maintenant quitter un pays qu'ils nous ont vanté, les voir laisser leurs amis, voisins, collègues de travail, les voir partir comme des rats, nous trouvons celà abject.
    Même pas la force d'assumer.
    Bravo à vous qui restez, qui assumez vos choix.

  • bravo pour ce billet , bonne chance, vive le japon, vive les régions, paris c'est pas la france, en régions on est pas dans les mêmes idées et d'un point de vue perso étant dans la radio associative, je suis obliger de suivre les annonces des média pour mettre a jours les chroniques de nos bénévoles, mais franchement les retournement de situation sont vraiment pas crédibles. bon courage de la part de RCF

  • Bon courage à vous dans ce désastre nucléaire.
    Cette radioactivité que tout le monde sous-évalue pour (se) rassurer aura des conséquences sanitaires effroyables. Le pire serait même le réveil de Godzilla. Ce que, visiblement, l'ambassade de France anticipe.
    Fuyez pauvres fous ! mais que ?! mais nooooooooon ilédéjalaaaaaa -eeeuuuarrgggggh bfffouuuphsssshiiiaaaaaaa (biiiip – la communication a été coupée)

  • Bonjour,
    depuis mon pc à Toulon j'essaie de trouver l'info ailleurs que sur les chaînes nationales et j'ai honte de mon gouvernement quand je lis votre article.
    Comment peut-on vous aider?
    Je sais que google a mis en place un relais photo des listes des personnes qui sont dans des refuges(http://picasaweb.google.com/tohoku.anpi), si ça peut aider des personnes qui recherche d'autres portées disparues…
    Les premières troupes de pompiers françaises sont parties hier(dimanche 13 mars heure française). Nous voudrions pouvoir agir aussi, comme par exemple envoyer des denrées, mais aucune information sur un possible convoi au Japon. Alors on a donné directement à la croix rouge japonaise, encore une fois grâce à google et non à notre gouvernement.
    Je voudrais juste vous dire qu'ici on pense très fort à tout le Japon, et on essaie de trouver des moyens pour vous soutenir. Courage …

  • La de belles idées dans ce post, mais une chose que je ne comprend pas. Si vous vivez « à la Japonaise » et critiquer le mode de vie de certains expats qui sautent dans le premier avion, pourquoi écouter vous l'ambassade de France ? En quoi l'ambassade devrait devrait vous guidez ? Écouter simplement les Japonais.

  • Bonjour Madjid,
    Je suis tt à fait d’accord avec ta « colère », j’ai reçu comme toi cet indigne mail de l’ambassade et c’est en lisant ton long billet que j’ai pensé qu’il serait bien de le montrer à d’autres, je me suis permis donc de le (faire) partager en entier sur Facebook…j’espère que cela ne te gène pas.

    Je suis comme toi incapable de bouger de Tokyo, famille trop nombreuse et démunie de ces moyens qui permettent aux Français nantis de « Roissy »..de s’y trouver en ce moment !

    Ma famille et moi-même avons la chance d’habiter Tokyo et Hayama, donc très peu touchés par rapport aux Japonais ou Français de Miyagi, Sendai…

    Prenez, prend bien soin de toi et de tes proches, chers proches.

    daniel

  • Bonjour Madjid,

    Je comprends et compatis à la colère devant la fuite du personnel de l'ambassade et des ilotiers. J'imagine la peur, le stress, l'impression d'être seul, la sensation que tout s'ecroule autour… Et en même temps, à leur place, qu'aurais-je fais si on m'avait proposé un rapatriement en France? Je ne sais pas… Ca n'excuse pas, bien sûr. Et ca ne change rien.
    Pour les expats, c'est malheureusement le concept « vous êtes partis, et bien démerdez-vous maintenant! » qui prime à chaque évènement.
    De tout coeur avec tous les résidents du Japon en des moments difficiles.
    Une francaise d'allemagne.

  • Bonjour Madjid,
    J'espère que vous êtes avec votre ami Jun et que vous êtes sains et saufs là où vous êtes. J'ai du mal à imaginer que vous soyez parti à Kyoto sachant que nos compagnons japonais ne partent pas.

    Je suis rentrée de France samedi et je suis à mon poste d'îlotière. Passé l'abassourdissement du décalage et des dernières nouvelles, je reste chez moi. Je suis en contact avec quelques rares amies qui sont à Tokyo malgré les nouvelles que nous entendons. J'ai reçu quelques appels ou messages de personnes de mon îlot. Je les ai rassurés comme j'ai pu. Certaines ont besoin de parler, en français, d'avoir un interlocuteur comme cette femme avec qui j'ai discuté hier soir et qui me rappellera pour ne pas se sentir seule. Parce qu'il y a aussi tous ces Français et Françaises qui vivent seuls et qui peuvent éprouver le besoin d'exprimer dans notre langue leurs sensations et sentiments après une telle catastrophe.

    J'ai appris comme vous que des îlotiers étaient partis, que des pastilles d'iode étaient arrivées et seraient prépositionnées auprès des îlotiers mais je n'ai aucune nouvelle du consulat concernant la réception de ces dernières et leur distribution.

    Je comprends votre colère. Je crois que nous sommes quelques uns à être effectivement choqués par cette attitude qui n'est pas unique à l'ambassade mais aussi aux média à la recherche du sensationnel à tout prix.

    Je vous souhaite courage, à vous et à votre ami, mais aussi à tous ceux et toutes celles qui ne sont pas partis.

  • Bonjour,

    je vis moi meme au Japon depuis 5 ans maintenant. Je pense qu'il ne faut pas etre trop manicheen non plus. Les gens qui sont arrives a Roissy en pleurant, etait surement tres effecte par ce qui s'est passe, ils ont surement des amis japonais et je suis sure qu'ils aiment aussi beaucoup ce pays meme si leur integration est differente de la notre. Ils ont juste etaient un peu plus faible que les autres et leur situations financieres et leur travail , leur a permis de partir plus facilement. Juste pour le mail de l'ambassade, je pense que tu as raison. Ce mail est inadmissible. Il a fait paniquer toute la communaute francaise. Ce n'est pas un mail digne d'une ambassade. c 'est une honte de ne pas garder son sang froid quand on gere une communaute de francais aussi importante. Envoyer un mail comme ca et partir, c'est ridicule et pas professionel. Ils meritent un aller simple, sans retour. Partez, on veut des gens competents ! Bon voyage messieurs de l'ambassade !
    celine

  • Bonjour Madjid,

    J'ai eu les larmes aux yeux en lisant votre billet. je suis un amoureux du Japon, de ce Japon que vous décrivez si bien et je suis attéré par la réaction de l'Ambassade française. Il est difficile de me faire une idée de votre détresse, bien au chaud derrière mon ordi à 10000 km de là, mais je suis de tout coeur avec vous.

    Olivier

  • Je ne connaissais pas ce blog, mais tes mots m'ont séduit. Tout à fait d'accord.
    Moi aussi, j'ai créé ma vie ici, pour être avec l'être cher et je m'imagine difficilement partir et laisser la famille de mon mari.
    Moi, je suis dans une région à peu près épargnée, nous n'avons eu que des secousses de niveau 4 et comme nous sommes dans la région de Nagano, pas de coupures de courant. Moi, je me sens abattue par cette impossibilité d'être solidaire. La seule chose que nous avons pu faire a été d'acheter des couvertures et les porter à la mairie de notre ville qui organise peut-être des dons.
    Cela fait du bien d'entendre la voix d'une autre Française du Japon!

    En ce qui concerne les îlotiers… J'avoue que j'en suis une. Et j'avoue avoir réagi un peu tard. Je n'ai pensé à joindre les résidants de ma région que le lendemain! Mais personnellement, îlotier ou pas, on n'est pas mieux placé pour orienter les autres français. Mais, je reste ouverte aux appels.

  • Bonjour,

    Je suis sur le cul en lisant votre témoignage. Je vous envoie mon soutien et plein de courage. En vous souhaitant que tout se passe pour le mieux pour la suite.

  • Je découvre votre blog , très émouvant également très révélateur de la référence française au contact de ses compatriotes …..
    Le Japon est un pays fascinant , je l'ai visité il y a quelques années , et la cité de Kyoto est particulièrement attachante …
    Des rencontres avec les habitants …
    des personnes âgées surtout , ayant vécu le drame que l'on connait .
    Vous souhaite bonne continuation .
    David .

  • Entièrement d'accord car c'est ce que l'on ressent dans la communauté des « petits » français du Kansai.
    On a peut-être pas le pouvoir et l'argent mais on a des valeurs. On s'entraide, on héberge, on échange des infos car on vit ici, on ne fait pas qu'y travailler!

    Bonne continuation

  • Bonjour Madjid,

    Je me presente, Fabien, actuellement en voyage en Asie du Sud-Est pour ecouter la musique du monde plutot que celle que l'on choisit pour nous.

    Merci enormement pour le travail enorme sur ton blog, et pour ce temoignage authentique de l'interieur, qui prouve encore une fois, s'il etait besoin, que le coq francais a perdu bien des plumes…

    Sincerement avec toi,
    Fabien

  • J'ai longtemps vécu au Japon. Et j'ai été profondément ému de lire votre billet (par l'intermédiaire de minorites.org).

    Je pense bien à vous, à votre ami et à vos amis. Et en pensant à vous, je pense à mes amis et à mes souvenirs.

    J.

  • Bonjour,
    Je lis avec effroi votre article, atterré devant l'incompétence, l'irresponsabilité, l'immoralité de ceux qui nous gouvernent. Je rejoins certains autres commentateurs, si vous avez besoin de quoi que ce soit….faites le savoir ! NOUS nous organiserons entre nous pour faire le maximum pour vous ou toute personne qui le demandera.
    J'ai envoyé un mail à l'Ambassade du Japon hier.

    C'est incroyable cette époque !

    Fraternellement.

  • Pouvez vous nous mettre en contact avec des personnes dans le besoin ? nous n'avons aucune annonce dans nos media d'aide organisée pour envois vers le Japon. Ceci est peut être prématuré, mais la communication est importante, NOUS avons aussi besoin de communiquer avec vous tous, car les media contrôle et filtre toute l'info.

    Courage, amitiés

  • J'ai un peu honte de dire que je fais partie des nantis… Au Japon depuis bientôt 10 ans,mon mari et moi sommes là tous les deux car nous avons estimé que ce n'et pas au moment où nos amis japonais avaient besoin de nous qu'il fallait partir !Dans mon quarier plus d'ilotier. J'essaie de réconforter comme je peux les amis qui restent (français et japonais) Depuis vendredi je me balance du haut de ma tour et passe mes journées entre l'ordinateur et le téléphone. J'écris aussi beaucoup en France car là-bas, c'est la panique. Tenez bon !Et merci pour ce coup de rogne ! C'est vrai, en ce moment il y a une cellule de crise à l'ambassade, ils travaillent beaucoup mais la communication vers l'extérieur est NULLISSIME ! Dès que ça se calme, on essaiera de remettre les pendules à l'heure. En tout cas, chapeau au comportement des japonais dans Tokyo après la première secousse ! Tous un peu palichons, mais disciplinés et très dignes, belle leçon !

  • re bonjour,

    3e message pour vous dire que votre article a été relayé sur Dazibaoueb.fr, un site d'information alternative, afin qu'il soit consulté par le plus grand nombre.

    Amitiés

  • Merci merci merci pour ce post plein de sincérité loin de conneries que nous servent les journaleux de plateaux qui ne connaissent rien du Japon. Je crève tous les jours d'entendre le taux de conneries à la minute déversé dans les média.

    Pour votre post donc MERCI

  • Bah, principe de précaution… Comme tu dis, en cas d'accident, ils se couvrent. C'est vrai que vu de l'extérieur ça sonne un peu comme « démerdez-vous. » Vous imaginez si ça avait lieu à Paris ?

  • Bonjour Madjid,
    C' est via le partage de votre article sur Facebook par une amie, que je découvre avec beaucoup d' intérêt votre Blog.
    L' intensité de vos mots m' ont touché et donne à voir une autre réalité, bien plus prégnante, que ce que l' on peut voir par le biais des médias. Merci.
    Amitiés,
    Cyrille

  • Bonjour Madjid

    Tout le monde pense à vous et à la population japonaise.

    Aurore

    NB: L'incurie de la diplomatie française n'est plus à démontrer !

  • Tellement d'accord avec tes mots, tellement fier de mon épouse et aimant de sa famille, ses amis, son pays et tellement honteux d'être français au vue des évènements, et simplement MERCI, un grand MERCI pour ton post.

  • Les amis pour moi la situation est claire, ce n'est pas une petite fuite. Le risque est bien la. Prenez vos affaires et éloignez vous.

  • Je suis contente de voir que je ne suis pas seule. Enfin les français « normaux » parlent. Je propose qu'on crée un groupe sur yahoo ou autre car quand on voit ce qui nous représente: ambassade, AFJ, sites de la communauté….au final c'est toujours pour les mêmes. Les expatriés. Mais oublions les expatriés, si on unit nos forces on peut créer un réseau fiable et utile comme par exemple lors de ce genre d'épreuves. Je suis aussi dans d'autres communautés et j'ai pu y voir une vraie entraide. D'ailleurs en ce moment sur couchsurfing on se mobilise de manière efficace pour venir en aide aux sinistrés.

    J'espère sérieusement qu'ils vont faire le ménage à l'ambassade….marre de ceux qui sont là juste pour toucher un salaire.

    Aussi j'ai fait tourner votre message ici: http://downtowntokyo.canalblog.com/archives/2011/03/15/20635671.html

    Il faut que les gens sachent ce qui se passe vraiment.

  • Il y a déjà assez de baratin comme ça.
    Juste pour te dire que tu n'es pas seul à le penser.

  • Bonjour Madjid,

    Très beau texte, très belles photos… Mon dieu ce que ces sakura me manquent !

    Ici, je hais la façon dont toutes les chaînes de télévision parlent du Japon comme d'une nation qui n'aurait jamais du construire de centrales nucléaires puisqu'il y a des seïsmes et des tsunamis et que bon sang, ils savent bien depuis Hiroshima et Nagasaki que le nucléaire « c'est mal ».
    Des bien pensants qui disent que le Japon est un pays trop fier qui n'aurait jamais dû se laisser au nucléaire et utiliser plutôt d'autres moyens pour fabriquer de l'énergie…
    Comme si Cadarache n'était pas sur un site sensible en terme de risque sismique…
    Et je ne parle pas des politiques… ça me mettrait encore plus en colère.
    Je n'ai vécu qu'un an à Tokyo, et je travaille à y retourner. Même maintenant, surtout maintenant ?
    Bon courage en espérant que tout continue d'aller de mieux en mieux et que les choses s'arrangeront sans empirer avec le temps.
    Amicalement
    Anthéa

  • Bonjour a vous,

    En lisant votre quotidien et votre ressentiment a l'egard de l'administration des affaires etrangeres francaise base a Tokyo je ne sais pas quoi penser car personnellement je comprends votre amertume face a cette patrie qui est la notre quand on est dans un pays qui ne vous considerera jamais comme l'un des leurs comme le Japon.

    Certains post que j'ai pu lire de francais ne vivant pas au Japon et n'en ayant jamais vu la couleur en pestiferant sans savoir sur ces « expat raleurs » made in france qui crient au scandale face a une ambassade sourde et rigoureuse montre a quel point le connard de francais n'est pas celui qu'on croit.

    Bref je comprends votre ressenti malgre le fait que pour votre information, on peut travailler dans une grande entreprise japonaise dans un quartier cosue de la capitale nippone, avoir un appartement dans les beaux quartiers d'akasaka et vivre a la japonaise, parler japonais tout les jours, le soirs, frequenter les quartiers voir des coins recules du japon et voir a quel point le Japon c'est tout sauf ce que Tokyo propose au premier touriste venu.
    Personnellement cela a ete mon cas j'ai tout quitte pour le Japon pays que j'affectionne, dont les habitants m'on appris beaucoup tant en humilite qu'en pensee collective mais retour en France par amour d'une francaise quelques annees plus tard..

    Bref j'espere que la situation va s'arranger au Japon pour vous, car en France, on entends tout et n'importe quoi avec des agences francaises qui tirent la sonnette d'alarme sans pour autant avoir de personnels specifique dans les zones a risque comme Fukushima.

    Je trouve que si la situation nucleaire venait a empirer, cela aurait des repercutions dramatiques sur la societe japonaise et le pays en lui meme, et malgre les milliers de morts due au Tsunami ravageur, combien viendrait a mourrir des suites de retombees radioactives car mine de rien 300kms c'est rien pour un nuage toxique :s .

    Esperons que le gouvernement Japonais saura au moins vous prevenir a temps si la situation devenait critique.

    Bonne Chance a vous

  • Très touché par vos paroles et impuissante ici en France, si triste aussi de constater que encore une fois la france est egoiste et ne voie que par le fric.
    Si toutefois par chance vous arriviez a venir en France ou si vous connaissez des gens qui cherche a se loger en France notre maison est ouverte …bon courage.
    Nous sommes des amoureux du japon et notre rêve est de venir y vivre un jour.

  • Très beau texte.
    Honteux comportement de l'ambassade de France et des dizaines d'expats grassement payés qui quittent le navire.
    Ils n'auront partagé ni la langue, ni la culture de ce pays, à quoi bon partager ses malheurs?

  • Bonjour.

    Le message de l'ambassade me parait maladroit mais pas choquant. Les communications faites par d'autres representations diplomatiques (US, UK, DE, BE, AE, AUS, CH,…) sont comparables meme si la plupart sont plus nuancees.

    En revanche livrer ce genre de message et ensuite etre aux abonnes absents, est totalement inacceptable et non professionnel, sauf si le but est de vous terroriser.

    Certaines ambassades etrangeres sont plus efficaces dans l'assistance a leur ressortissant; mais d'autres sont tout aussi mediocres.

    Je suis plus reserve sur les commentaires laisses ici. En particulier, meme si je n'approuve pas le ton des informations delivrees par les medias francais, la plupart des medias internationaux auxquels j'ai acces sont sur la meme ligne.

    En revanche mon coup de gueule a moi se porterait sur le reproche fait aux autorites japonaises sur le manque d'information sur la situation.
    Que ces critiques, s'ils ne comprennent pas le japonais, consultent au moins les bulletins faits heure par heure en anglais par NHK World, c'est un modele du genre: sobres, factuels, detailles, comprehensibles, complets.

    Bon courage a tous nos ressortissants.

  • J'ai fait passer ce post sur mon blog ( je suis aussi une expatriée, mais de la côté ouest américaine ).

    Il est très bon d'écrire ce que vous avez sur le coeur, sans arrière pensée. C'est votre blog, il ne faut pas penser aux commentaires ou aux réactions que les gens auront ( et puis au final, les réactions sont très bonnes! à part une ou deux débiles, mais il faut de tout pour faire un monde ).

    Ce genre d'article rapproche les Français expatriés, entre eux, mais aussi des Français de métropole.

    Je n'hésite jamais à écrire ce que je pense sur mon blog, même si ça ne plaît pas.

    Les blogs d'expat sont tous de jolies perles!

  • Les gars, ça fait pas mal de temps que je suis votre blog, mais quand je lis ce billet et le blog d'Alex, le soit-disant « expert en nucléaire », je me dis que c'est pas possible d'être aussi c*** !

    Vous auriez du fuir dès la deuxième explosion par simple principe de précaution comme toute personne un tant soit peu sensée, au lieu de vous astiquer la cervelle sur les journalistes et de déverser votre bile contre l'ambassade qui a fait son boulot !

    Un troisième réacteur a sauté ce matin et j'apprends à l'instant qu'un quatrième vient d'exploser. Ils sont tellement désespérés qu'ils foutent de la flotte sur les réacteurs par avion !

    Les vents ramènent les particules émises vers Tokyo. Cette zone là est perdue pour le Japon. Vous m'entendez ? Elle est perdue. Tokyo est foutu.

  • …Votre article s'affiche désormais sur des centaines de Facebook walls. Je pense à vous, sous les cerisiers, décombres en ravines et la colère amère. COURAGE!!!

  • J'ai lu ton poste avec beaucoup d'attention.tu trouves les justes mots pour decrire la situation.Comme toi,j'ai fait de Taiwan ma nouvelle patrie deouis plus de 30 ans.Nous avons aussi des centales nucleaires qui sont au nord de Taipei.Nous avons aussi le potentiel pour de forts tremblements de terre comme celui du 21 septembre 1999.Si nous avions un tremblement de terre et un tsunami au nord de Taipei,les consequences seraient incalculables.

  • Bonjour, je suis passé à l'Ambassade de France ce matin et je peux vous dire qu'elle est ouverte, on y distribue même des pastilles d'iode pour les Français.
    Bon courage pour la suite.

  • Pour le crétin qui a écrit « Cette zone là est perdue pour le Japon. Vous m'entendez ? Elle est perdue. Tokyo est foutu »,
    J`ai une réplique  » ce qui ne nous tue pas,nous rend encore plus fort… »
    Je suppose que ce même crétin n`a aucune idée de la notion de dignité,Moi J`aime le Japon & les Japonais, et je reste avec eux alors qu'ils affrontent une des plus sombre période de leur histoire.Je ne vais pas rentrer en France la queue entre les pattes alors que les gens que j`aime & avec qui j`ai vécu pendant plus de 20 ans,font face a une situation catastrophique.

  • Nous sommes prets à accueillir des personnes ici en france (sud)…Je crois que la situation est AU DELA de la beauté du texte de son auteur….NOUS DEVONS SAUVER un maximum de personnes. Mobilisez vous PEOPLE !

  • Article très intéressant et touchant.
    Concernant l'ambassade française, je ne sais pas comment fonctionne celle située au Japon, mais étant moi-même expatriée sur la côte Est des Etats-Unis, j'avais en effet eu des difficultés à entrer en contact avec eux au moment du nuage de fumée en provenance du volcan islandais l'année dernière.
    Le consulat français de New York avait mis en place un système de relais pour aider les français coincés sur le sol américain à la suite de l'éruption du volcan, je leur avais téléphoné pour proposer de loger chez moi des expatriés, et au départ j'ai eu énormément de mal à avoir quelqu'un au téléphone, pendant plusieurs jours j'avais un message répondeur du type de celui que vous décrivez. Et puis enfin quelqu'un m'a rapellé.
    Je n'essaye pas de comparer deux situations bien différentes, seulement ne pensez-vous pas que l'ambassade est débordée et qu'il est possible qu'ils soient entrain d'organiser quelque chose?

    En tous cas bon courage pour tout, votre situation n'est pas facile et vous avez tout mon soutien.

  • [Dernier message de l'ambassade de France au Japon] (source)

    « Ceux de nos concitoyens, ainsi que leur conjoints et enfants, ayant manifesté le souhait de profiter du dispositif d'aide au retour depuis Tokyo sont priées de se présenter demain jeudi 17 mars 2011 à 11 heures du matin à l'aéroport de Tokyo Narita Terminal 1, îlot D (à côté du comptoir Air France dans le hall « Départs »).
    L'aide au retour depuis Osaka sera organisée vraisemblablement le 18 mars. Nous vous tiendrons informés dans les meilleurs délais des modalités de ce départ. Nous vous invitons à consulter ce site régulièrement pour toute information complémentaire.
    Nous rappelons que les passagers, y compris les enfants, doivent être munis d'un passeport valide. Les animaux ne sont pas admis. »

  • @Au samuraï anonyme du dimanche à l'esprit fracassé par les mangas qui me traite de crétin :

    Te concernant, je ne parlerai pas de dignité mais d'inconscience totale.

    Libre à toi maintenant de rester te faire irradier si tu es prêt à en assumer les conséquences sur ta famille.

    Pour le moment, les vents soufflent les radiations vers la mer. Dans les jours à venir, ils souffleront vers le Sud et Tokyo comme le montre cette animation allemande :
    http://www.spiegel.de/images/image-191816-galleryV9-nhjp.gif

    Et ça, les japonais ne pourront rien y faire.

  • Bonjour,
    je me permets de laisser moi aussi un comm,ton article est vraiment très intéressant et nous montre la vrai vue d'un Français là-bas.
    Fred (Tahiti)

  • C'est honteux, scandaleux! Je vis en Australie et ici le gouvernement a contacté les exptats australiens,ils ont été regroupés et des avions ont été mis à leur disposition pour rappatrier ceux qui le voulaient. Ils sont aujourd'hui en Australie. Je n'arrive pas à comprendre la réaction de la France et celle de l'ambassade française… Je suis choquée!

  • Bonjour Madjid,
    j'espere que vous allez aussi bien que possible. Je viens de vous lire et vos mots sur l'ambassade sont helas l'image de beaucoup d'autres ambassades au travers du monde : nous avons beaucoup voyage ma famille et moi, vivant dans divers pays et ce scenario que vous decrivez et heas le meme partout, indonesie angola, vietnam….
    je voulais juste vous dire que je pensais a vous et votre ami et aux japonais. Vous 'auriez pas aime le journal de France 2 hier soir….tellement insultant sur la tristesse des japonais…..du n'importequoi….
    Amities depuis cet autre bout du monde,
    Tiphaine

  • L'ambassade de France a parfaitement réagit. Elle a été la première à essayer de mettre ses ressortissants à l'abri contre des anglais et des américains visiblement largués et agacés.

    Alors pourquoi cette réactivité de la France ? Eh bien tout simplement parce que la France est la mieux placée avec TEPCO pour connaître les centrale de Fukushima. En effet, Areva a fourni du MOX pour le réacteur 3 de la centrale en août dernier. Le MOX est à ce jour la substance la plus dangereuse de la planète, beaucoup plus que l'uranium. Si la centrale venait à sauter, les rejets radioactifs entraîneraient des conséquences encore pire que pour Tchernobyl.

    Des équipes françaises sont actuellement au Japon pour aider les victimes du tsunami, des collectes de fonds sont organisées en France, Areva et EDF ont envoyé un avion au Japon contenant des tonnes d'acide borique pour éteindre les incendies dans la centrale de Fukushima. Dire que la France n'a rien fait est un mensonge.

    Notre gouvernement est sans nul doute très médiocre mais cela ne justifie pas une telle campagne de dénigrement anti français.

    Comment expliquer le silence d'Obama sur la menace nucléaire qui planne sur le Japon et la campagne anti France (mais aussi anti allemande) menée sur internet sur des prétextes bidons ?

    Plusieurs éléments peuvent nous éclairer :

    – les rapprochements eurasiatiques inquiètent beaucoup les US : l'Europe délaisse l'anglo-sphère pour se tourner vers l'Asie. C'est devenu une évidence avec le rachat des euro bonds par la Chine et le Japon).

    – les US cherchent à minimiser la menace nucléaire pour préserver leurs intérêts financiers et militaires en stoppant toute idée d'évacuation de la population. Tokyo est une place financière mondiale et un des flotteur des finances américaines. Le Japon détient aussi une grosse partie des bonds du Trésor US et accueille des bases militaires américaines. L'évacuation de Tokyo et un exode massif des japonais porteraient un coup à l'économie mondiale et menaceraient les autres places financières, comme Wall Street et la City.

    – pour finir, le plus gros : les rapports de Wi ki leaks montrent que les US étaient au courant que TEPCO était laxiste sur l'entretien de ses centrales nucléaires ! Quoi de mieux que d'avoir un bon bouc-émissaire sous la main comme la France pour focaliser l'attention ailleurs ?

    La prochaine fois, réfléchissez avant de vous laisser manipuler et de vous engouffrer dans une campagne médiatiques contre votre propre pays, ou tout autre pays d'ailleurs, à travers vos blogs attitrés. La Perfide Albion et Oncle Sam ne sont pas nos amis.

  • Je crois que l'ambassade mérite un mot d'excuses de votre part. Affirmer qu'elle est fermée alors que ça fait maintenant une semaine que la cellule de crise est activée 24h/24, c'est de la calomnie pure et simple, et d'autant plus dommageable qu'elle a fait le tour d'internet, reprise par la foule des twitteurs et bloggeurs complaisants, partis à la chasse aux fonctionnaires. Heureusement que les agents de l'ambassade ne perdent pas leur sang froid comme vous l'avez fait.
    Quant au communiqué, qu'est-ce que vous voulez? Un câlin et un mars? Ce qui arrive au Japon, que j'aime autant que vous, ce n'est pas Oui-oui au pays des Bisounours, il faut se ressaisir mon garçon!

  • Bonjour à vous
    Je suis de ces personnes dont on n'entend pas parler. Du Japon je ne savais rien. En vous lisant l'amour que vous lui portez m'a frôlé. Je ne vous oublierai pas quoi qu'il arrive. Je pourrais vous écrire la honte de mon impuissance et la honte d'être citoyenne française. D'aujourd'hui et de demain ne seront retenus que la lâcheté de celui qui a peur. Je pense à vous et espère votre courage.
    Bien amicalement

  • tout à fait d'accord avec Michel Besnier: un petit mot d'excuse, ou au moins de soutien aux gens de l'Ambassade, serait le bienvenu.

  • Merci Madjid !

    Merci pour la pertinence de ces propos et leur décence face à la déconfiture de l'administration française dans la forme et dans le fond (surtout !) parce que nous (Français) avons adhéré à la forme exclusivement en négligeant (oubliant finalement?) le fond.

    Merci pour la franchise qui émane de ces lignes et pour l'indignation justifiée sans lesquelles nous pourrions avoir honte d'être Français et si mal représentés 'officiellement' en dehors de l'Hexagone…

    J'ai vécu suffisant à l'étranger (dans des circonstances beaucoup moins dramatiques) pour pouvoir partager ces ressentis ; en dehors des groupes d'expatriés préoccupés essentiellement de leurs ambitions pécuniaires, montrant aucun et au mieux très peu d'intérêt pour les gens ou la culture du pays d'accueil, vivant en vase totalement clos et parlant très rarement la langue officielle du pays, j’ai découvert des employés d'ambassades et de consulats, d'instances publiques représentatives et para publiques, à tous les niveaux, qui prennent des cours de langue parce que, au-delà de la langue vernaculaire, ils ne savent pas même pas tenir une conversation en Anglais !!! D'où pêche-t-on ses personnes qui nous représentent si mal, qui ne pensent qu’à elles-mêmes et dont j'ai pu avoir honte si souvent…

    Et, enfin et par dessus tout, cette fuite au moindre risque « avéré » (et pourtant connu) sans la moindre considération pour le pays d'accueil, sans le moindre égard pour ses habitants… Tandis que les médias se focalisent sur les fuyards sans parler de la détermination de ceux qui restent ; « une certaine lâcheté préférée à un courage certain », on peut se poser des questions. Il y a comme une gêne, et « aucune élégance morale »…

    J’ai un peu honte de tout cela mais votre prise de position me rassure et me rassérène avec une France qui n’est pas tout à fait morte et dans laquelle une certaine grandeur survie malgré les impostures.

    Merci encore et Bon Courage !

    Guido Goldor (aujourd'hui à New Delhi) guido.goldor@rediffmail.com

  • « Le samuraï anonyme du dimanche à l'esprit fracassé par les mangas qui me traite de crétin ».

    Les insultes qui viennent du caniveau ne salissent que ceux qui traînent les pieds dans le caniveau. Je suis peut être un « samouraï anonyme du dimanche à l'esprit fracassé » mais la différence entre toi & moi,c`est que moi j`ai le courage de vivre & d`assumer mes convictions & mon éthique de la vie, & pour couronner le tout, je n`ai même pas peur de mourir. est ce que tu peux en dire autant?.J`ai un autre message pour toi petit homme a l`âme faible,Au Japon en ce moment nous vivons certainement une période extrêmement dramatique mais nous ne sommes pas encore mort, alors arrêtes de paniquer et de sombrer dans le catastrophisme le plus abject, ton hystérie ne sert personne que toi meme.Envois de l`argent, fais quelque chose de positive pour les milliers de personnes qui souffrent, ton hyper émotionnalité nous n`en avons pas besoin.

    Stephane L. Mishuku 1/4/7 Setagaya Ku Tokyo 1540005

    A propos, L`ambassade de France distribue des cachets d`iode (un cachet par personne) a toute personne possédant un passeport Français..Vous pouvez aussi joindre la cellule de crise du quai d`Orsay en appelant l'ambassade au
    03 57 98 60 00 puis composer le 1

  • Bonjour,
    Nous sommes, depuis la France, très affectés par le drame japonais. Nous sommes une association humanitaire et souhaiterions apporter notre soutien aux sinistrés par l'envoi de colis (couvertures, vêtements chauds, produits de 1ères nécessités…). Nous nous rapprochons des expatriés français pour travailer ensemble de façon solidaire ; l'ambassade décrivant une situation difficile en termes d'aide humanitaires. Seriez vous intéressé pour relayer l'aide envoyée ou nous orienter vers des personnes susceptibles de le faire? D'avance merci. Pensées solidaires…
    Association 3 Petits Points dans le Monde
    (association3petitspointsdanslemonde@hotmail.fr)

  • Je suis vraiment très inquiète. L'homme de ma vie est coincé au Japon. Il n'arrive à rentrer car jugé non prioritaire. Pourtant à la télé on nous fait croire que c'est bon, les Français vont être rapatriés! Il est dans la région de Chubu et même si on nous fait croire que le vent pousse vers l'océan… je reste sceptique. Tout le monde autour de moi me dit que ça ne sert à rien de s'inquiéter, qu'il ne risque absolument rien. Mais j'ai personnellement un frère ex militaire qui a été irradié à Mururoi et les essaies nucléaires étaient en 66, malgré le temps passé il a été irradié. Alors le nucléaire et ses effets, oui, me font peur. j'aimerai que mon homme rentre!

  • A tous les Français qui sont actuellement dans les zones de sinistre. Ne perdez pas espoir, nous ne sommes pas encore mort,nous allons sortir de cette épreuve encore plus fort que nous étions auparavant.

    Les Japonais apprécient que nous soyons avec eux dans ces moments dramatique, quelque soit la raison, le fait que nous soyons resté, donne du courage a ces gens avec qui nous vivons. Souriez, vivez normalement,évitez de montrer votre désarroi, la peur & la panique ne servent personne

    J`ai encore la nationalité française mais le Japon c`est mon pays, les Japonais font preuve d`un courage et d`une dignité exemplaire,Soyons a la hauteur avec eux pour le meilleur et pour le pire

  • Nan mais faut arrêté la psychose. Evidemment que votre homme ne va pas être rapatrié il est dans une région pas du tout concernée. Je suis à Tokyo donc je sais de quoi je parle. Au lieu de céder à la panique suivez la situation de près et sortez des journaux français.

  • Bonsoir,

    Je comprends vos interrogations, votre stress, votre colère, mais il me semble que le personnel de l'Ambassade vit la même chose que vous, que lui aussi à des proches en France ou ailleurs qui s'inquiètent pour lui, que lui aussi aimerait pouvoir se mettre à l'abri, etc., à la différence qu'il continue à assurer son travail (pour votre information, aucun personnel de l'Ambassade n'a quitté le Japon). Concernant les îlotiers, pour mémoire, il s'agit de français comme vous et moi assurant bénévolement cette fonction, peut-on leur reprocher d'avoir fait le choix de quitter le Japon ?

    Et vous, que faites vous ? Avez-vous mis en pratique vos idées ? Avez-vous organisé ce comité de soutien ? Avez-vous créé ce forum ? Vous êtes-vous porté volontaire pour remplacer un îlotier défaillant ?

    En situation de crise, plus que des critiques stériles, ce sont les actes qui comptent.

  • De loin avec celui ci
    http://tabimobi.com/2011/03/16/ca-va-a-tokyo-j5/ le meilleur blog que j'ai lu sur la situation au japon.
    On ressent vraiment votre amour pour ce pays, sa culture ses habitants. Bravo votre témoignage est émouvant et plein de sensibilité.
    Ensuite les expats que vous citez je les aient assez fréquenté en Asie du sud Est ou j'ai vécu 6 ans Ils sont exactement comment vous les décrivez surtout ceux envoyés de Paris;des gens puant l'arrogance,le snobisme; toujours à se plaindre de quelque chose dans le pays ,leur amour pour le pays qu'ils habitent se limite au montant du chèque qu'ils reçoivent.
    Le pire c 'est qu'avec ce genre de clowns on s'étonne que nos exportations au japon ne représente que 2% et que nos exportations en Asie soient au ras des pâquerettes.
    L'attitude de l'ambassade de France ne m'étonne même pas..il est de notoriété publique que l'ambassade de France vous aidera que si vous n'avez rien d'important à lui demander.
    Ce qui m'a le plus choqué ce fut de lire dans mon canard local que 5000 expats ont fait la queue au bureau de l'immigration à Tokyo afin d'obtenir un papier indispensable à leur retour pour y travailler à nouveau juste avant de prendre l'avion pour fuir .j'ose espérer que que le peuple japonais se souviendra d'eux.
    Pour les anonymes qui vous critiquent, tout est dit dans vos pseudos messieurs ou mesdames ..en 40 vous auriez signé « un bon français » tiens d'ailleurs je vais faire comme vous je signe un anonyme mauvais français

  • Alors la… Si vous avez besoin de quoi que ce soit (même si nous ne sommes qu'en Asie du Sud-Est), nous essaieront de vous apporter l'aide de la meilleure façon qu'il soit et au mieux que nous le pourrons…

    Tout ce qui est écrit ici est HÉLAS vrai (je dis HÉLAS car nous en avons-eu mainte fois l'expérience de cette incompétence scandaleuse),

    Ces belles Ambassades Françaises -surement un autre haut lieu de villégiature- ne sont que des centres touristiques trop chèrement payées par l'argent des contribuables français.

    Toutes mes amitiés de Rital Calabrais (ma maman est française) pour vous…

    Cordialement et très chaleureusement.

    NB: Pour me joindre envoyer moi un mail … ce sera avec plaisir que je vous contacterai.

  • Jolie ballade au pays du soleil irradiant… Désolé que les nouvelles de l'ambassade rompe le charme du séjour, mais il faut bien dire que les médias frnaçais sont encore en dessous de la vérité…
    Deux japonais ont été hospitalisés hier avec de forte doses de radioactivité. 25 ambassades sont fermées à Tokyo…
    Et quoi? Faudrait prévenir du danger avec des fleurs et des excuses…?
    Hier la pluie était jaune sur le Japon… Du pollen disaient-ils… c'est poétique du pollen… et puis ils ont dû admettre que le »pollen » était radioactif…
    On ne change jamais la réalité du contenu d'un message en critiquant le messager…

  • @Archi  » Hier la pluie était jaune sur le Japon… ».
    le retour de l`anti-Christ, c`est pour quand? .Archi,C`est encore un professionnel du Japon (a la Thierry Ardisson) qui n`a jamais mis les pieds au Japon….lol

    Les hystériques de France,vous commencez sérieusement a nous les casser,entre votre catastrophisme de plateau de télévision,votre Islamophobie & votre crise d'identité nationale, moi je préfère affronter les cataclysmes Japonais.

    « On ne change jamais la réalité du contenu d'un message en critiquant le messager… » mais on a encore le droit de se foutre de la gueule du messager?.

  • Je suis choquée de tant de manichéisme. Qui êtes-vous pour vous permettre de juger les autres sans les connaitre? Le fait de vivre au Japon depuis longtemps et de former un couple mixte ne vous rend pas plus intelligent que les autres!!
    A vous lire, les français vivant au Japon sont divisés en deux camps : les riches inconséquents et lâches et les pauvres responsables et aimant vraiment le Japon! Votre analyse me semble vraiment très simpliste et contrairement à ce que j'ai pu lire dans de nombreux commentaires, votre récit est loin de refléter la « vraie vie ». Il reflète la vie de ceux qui se sentent finalement plus japonais que français, qui se soucient plus de leur belle famille que de la leur restée en France! Si vous avez fait ce choix là et que vous en êtes heureux, je m'en réjouis pour vous, mais cessez de vouloir opposer les français entre eux et acceptez que d'autres fassent des choix différents du votre!!

  • C'est vrai qu'en comparant les taux de radiation au Japon et en France la situation ne paraît pas catastrophique. Ce qui est grave c'est sûrement les cultures qui vont être intoxiquées à petit peu dans les régions alentours…

  • karim,
    je suis impressionné et choqué par se que je lis,j'apprecie vraiment ta demarche bravo .
    moi qui envisagé de quitté ma ville natal Nice ou tout et si superficiel et futile, les habitant y compris,pour le japon.
    ceci a effacé tout mes doute et pour sa je t en remercie je suis de tout coeur avec les japonnais qui et un peuple qui se relevera toujours leur humilité et leur arts de vivre le leur permet et je salive deja a lidée de vivre cet expérience d une vie simple rempli de chose simple c'est ca la vie……
    ps si quelle qu'un a des lien pour des bon plans sur place pour un premier voyage qui devra durée un moi et qui c peut un deuxième qui durera toute la vie retrouvé l amour dans l inconnu n'est pas impossible

    c kgrira@gmail.com
    je suis ton blog majid se que tu fait et tres bien on voi que tu est reelement tombé amoureux bravo ::

Comments are closed.