Deuxième jour à Kyôto

Ca faisait longtemps aue je n’avais pas posté de photos…A part ça, très beau temps et jolies promenades… Ici, à Kitano Tenmangu.
Dimanche 10 Août 2008, Kyôto

Je retrouve le plaisir de mettre des accents, d’utiliser un clavier français : mon bon vieux sympathique iBook m’accompagne et je profite de quelques minutes pour écrire. Nous sommes arrivés hier vers 9h30. Quelle chaleur… Le soleil a tardé à se montrer mais quand il est apparu, la chaleur est simplement devenue intenable. On y sera vite habitués je pense, mais j’ai finalement renoncé à ma promenade a Fushimi; on ira en fin de journée, vers 6 heures, quand la brise du soir se lève et que le soleil, devenu inoffensif, vire au rouge et dessine de longues ombres sur les trottoirs. On a fait une de ces promenades de soirée hier soir et c’est définitivement agréable. Malgré un orage en aprés-midi et un deuxième en soirée, de lourds nuages noirs sont arrivés très lentement, grossissant comme s’il ramassaient leurs copains au passage, et puis le tonnerre s’est fait plus précis. Quand il a commencé à pleuvoir, une bonne grosse pluie d’orage, épaisse, nous étions bien à l’abris dans un 100 yen shop de Teramachi, le grand shôtengai (rue commerçante généralement couverte) du quartier Shijô. Je voulais aller à Ôsaka, mais je me suis décidé un peu tard et la perspective d’une heure de train ne m’enchantait guère. On a fait de boutiques. Je me suis acheté des lunettes de soleil qui ressemblent à des lunettes de vue et me font une tête d’Allemand.

C’est d’ailleurs un de mes projets de rentrée : je vais me faire faire des lunettes de vue car mon hypermétropie est désormais réelle. J’ai porté des lunettes à l’adolescence. Le docteur m’avait expliqué pour faire simple que je voyais trop bien. Je comprends désormais. Ma focale se fait sur le lointain où je l’avoue je perçois parfaitement les moindres détails. Mais de près, c’est maintenant que je m’en apperçois, j’ai toujours du fournir un effort; depuis peu, peut-être à cause de ces longues heures passées devant mon écran récemment, je ne parviens plus à fournir cet effort et pour voir clair, il me semble que je me ferais loucher. Bien sûr, j’y parviens, ce n’est pas encore handicapant mais ce serait beaucoup plus simple avec des lunettes.
J’ai toujours rêvé de porter des lunettes. Enfin, disons depuis l’âge de 25 ans.
Ce matin, petit déjeuner à l’hôtel, et puis quelques visites. Kyôto…

Kitano Tenmangu, loin des foules du Nouvel An et sous le soleil. Le plaisir d’un guide passionné, aussi.
Nijôjo, deuxième visite du Palais. Pour Jun la première.

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Veuillez calculer (protection contre les spams) *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.